french.xinhuanet.com
 

Liu Bang et Xiang Yu

                 French.xinhuanet.com | Publié le 2016-07-13 à 08:42

 

Liu Bang (Source: la maison d'édition Foreign language teaching and research press)

Après la défaite de la révolte de Chen Sheng et de Wu Guang, Liu Bang et Xiang Yu continuèrent de diriger les paysans contre les Qin. En 207 avant J.-C., à Julu (au sud- ouest de Pingxiang, province du Hebei), Xiang Yu, avec une force inférieure en nombre, infligea une défaite écrasante à la force principale des troupes Qin. En même temps, Liu Bang assiégea Xianyang et mit fin à la dynastie des Qin. Après la chute des Qin, Xiang Yu se proclama roi hégémon de Chu de l’Ouest et nomma Liu Bang roi de Han. A partir de 206 avant J.-C., Xiang Yu et Liu Bang qui se disputaient le pouvoir suprême s’affrontèrent militairement pendant près de quatre ans. Cette période est appelée la « guerre entre Chu et Han ». Au début de cette confrontation, Xiang Yu disposait d’ une armée de 400 000 soldats tandis que Liu Bang n’ en avait que 100 000. Mais Liu Bang, qui portait attention aux misères du peuple, abrogea, dès son entrée à Xianyang, toutes les lois draconiennes des Qin, et les remplaça par la « loi aux trois articles » selon laquelle « celui qui commet un crime sera exécuté, celui qui blesse autrui ou qui vole le bien d’autrui sera puni ». Liu Bang attacha une grande importance aux hommes de talent ; il fut assisté par Xiao He, Zhang Liang et Han Xin. De plus, Liu Bang possédait un territoire riche et fertile et l’armée de Han qu’il dirigeait devint de plus en plus forte. Au contraire, Xiang Yu, gonflé d’orgueil, ne prêtait aucune attention aux opinions des autres ; ses soldats se livraient à des massacres et à des pillages, ce qui fit que Xiang Yu perdit tout soutien dans le peuple. 

En 202 avant J.-C., Liu Bang assiégea Xiang Yu et réussit à l’encercler à Gaixia (dans l’actuelle province de l’Anhui). Dans la nuit, Xiang Yu entendit les chants de Chu venant des camps des troupes de Han qui l’entouraient. Il pensa que le territoire de Chu était déjà entièrement occupé par l’armée de Han. Plein de regret et de chagrin, il fit ses adieux à sa concubine favorite Yuji, rassembla 800 cavaliers pour s’ouvrir une route et s’enfuit. Poursuivi sans relâche par les troupes de Han, il finit par se donner la mort à Wujiang (au nord-est de l’actuel district de He de la province de l’Anhui). Bien que Xiang Yu ait été défait, son héroïsme a toujours été l’objet des éloges des générations suivantes. Par exemple, Li Qingzhao, une célèbre femme poète de la dynastie des Song du Sud écrivit ces vers « étant en vie, soyez une élite parmi les hommes ; après la mort, soyez une puissance des esprits ; ou soyez un héros comme Xiang Yu, qui préféra la mort au retour à son pays natal après sa défaite ». Ce poème montre l’affection que portait la poétesse envers ce héros sans pareil.

Son adversaire principal éliminé, Liu Bang fonda la dynastie des Han et fixa la capitale à Chang’an (nord-ouest de l’actuelle Xi’an, province du Shaanxi), cette dynastie fut appelée la « dynastie des Han occidentaux » (202 avant J.-C. - 8 de notre ère). Liu Bang fut sacré empereur Han Gaozu.

Pour information:

La rivière Chu et la frontière Han La guerre entre Chu et Han qui dura 4 ans a eu des répercussions jusqu’à ce jour. Dans le jeu d’échecs chinois, cette guerre est en quelque sorte présente sur l’échiquier : entre les deux rangées de pièces des deux parties, une zone vide est nommée « rivière Chu et frontière Han ». Ceci rappelle aux joueurs qu’ils vont engager une sorte de « bataille de l’esprit entre Chu et Han ». Le banquet de Hongmen En 207 avant J.-C., Liu Bang occupa Xianyang, capitale des Qin. Peu après, Xiang Yu vint avec ses 400 000 soldats, il tint garnison à Hongmen (à l’est de Lintong, province du Shaanxi) et s’apprêta à anéantir les troupes de Liu Bang. Sous les bons offices de Xiang Bo, oncle de Xiang Yu, Liu Bang vint à Hongmen pour rencontrer Xiang Yu. Pendant le banquet d’accueil, Fan Zeng, conseiller militaire de Xiang Yu donna l’ordre au général Xiang Zhuang de danser avec une épée comptant trouver l’occasion de tuer Liu Bang. Xiang Bo perça à jour le complot et proposa de danser avec Xiang Zhuang pour protéger Liu Bang. A ce moment, Fan Kuai, un général de Liu Bang arriva et Liu Bang s’enfuit finalement sous sa protection.

Xiang Yu (Source: la maison d'édition Foreign language teaching and research press)

« Rivière Chu et frontière Han » sur l’échiquier des échecs chinois (Source: la maison d'édition Foreign language teaching and research press)

(Source: Connaissances générales en histoire chinoise de la maison d'édition Foreign language teaching and research press) (Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.)

 

 
分享
Nager au milieu des méduses
Nager au milieu des méduses
Comment les animaux du zoo de Shanghai se rafraichissent en pleine vague de chaleur
Comment les animaux du zoo de Shanghai se rafraichissent en pleine vague de chaleur
Jiang Xin pose pour Marie Claire
Jiang Xin pose pour Marie Claire
Nouvelles photos de l'actrice chinoise Yuan Shanshan
Nouvelles photos de l'actrice chinoise Yuan Shanshan
Défilé de Pierre Cardin en photos
Défilé de Pierre Cardin en photos
Ouverture au public d'une passerelle de verre dans le Hunan
Ouverture au public d'une passerelle de verre dans le Hunan
Nouvelles photos de l'actrice chinoise Yao Chen
Nouvelles photos de l'actrice chinoise Yao Chen
Photos - un lion quasiment écrasé par un éléphant
Photos - un lion quasiment écrasé par un éléphant
Retour en haut de la page

Liu Bang et Xiang Yu

French.xinhuanet.com | Publié le 2016-07-13 à 08:42

 

Liu Bang (Source: la maison d'édition Foreign language teaching and research press)

Après la défaite de la révolte de Chen Sheng et de Wu Guang, Liu Bang et Xiang Yu continuèrent de diriger les paysans contre les Qin. En 207 avant J.-C., à Julu (au sud- ouest de Pingxiang, province du Hebei), Xiang Yu, avec une force inférieure en nombre, infligea une défaite écrasante à la force principale des troupes Qin. En même temps, Liu Bang assiégea Xianyang et mit fin à la dynastie des Qin. Après la chute des Qin, Xiang Yu se proclama roi hégémon de Chu de l’Ouest et nomma Liu Bang roi de Han. A partir de 206 avant J.-C., Xiang Yu et Liu Bang qui se disputaient le pouvoir suprême s’affrontèrent militairement pendant près de quatre ans. Cette période est appelée la « guerre entre Chu et Han ». Au début de cette confrontation, Xiang Yu disposait d’ une armée de 400 000 soldats tandis que Liu Bang n’ en avait que 100 000. Mais Liu Bang, qui portait attention aux misères du peuple, abrogea, dès son entrée à Xianyang, toutes les lois draconiennes des Qin, et les remplaça par la « loi aux trois articles » selon laquelle « celui qui commet un crime sera exécuté, celui qui blesse autrui ou qui vole le bien d’autrui sera puni ». Liu Bang attacha une grande importance aux hommes de talent ; il fut assisté par Xiao He, Zhang Liang et Han Xin. De plus, Liu Bang possédait un territoire riche et fertile et l’armée de Han qu’il dirigeait devint de plus en plus forte. Au contraire, Xiang Yu, gonflé d’orgueil, ne prêtait aucune attention aux opinions des autres ; ses soldats se livraient à des massacres et à des pillages, ce qui fit que Xiang Yu perdit tout soutien dans le peuple. 

En 202 avant J.-C., Liu Bang assiégea Xiang Yu et réussit à l’encercler à Gaixia (dans l’actuelle province de l’Anhui). Dans la nuit, Xiang Yu entendit les chants de Chu venant des camps des troupes de Han qui l’entouraient. Il pensa que le territoire de Chu était déjà entièrement occupé par l’armée de Han. Plein de regret et de chagrin, il fit ses adieux à sa concubine favorite Yuji, rassembla 800 cavaliers pour s’ouvrir une route et s’enfuit. Poursuivi sans relâche par les troupes de Han, il finit par se donner la mort à Wujiang (au nord-est de l’actuel district de He de la province de l’Anhui). Bien que Xiang Yu ait été défait, son héroïsme a toujours été l’objet des éloges des générations suivantes. Par exemple, Li Qingzhao, une célèbre femme poète de la dynastie des Song du Sud écrivit ces vers « étant en vie, soyez une élite parmi les hommes ; après la mort, soyez une puissance des esprits ; ou soyez un héros comme Xiang Yu, qui préféra la mort au retour à son pays natal après sa défaite ». Ce poème montre l’affection que portait la poétesse envers ce héros sans pareil.

Son adversaire principal éliminé, Liu Bang fonda la dynastie des Han et fixa la capitale à Chang’an (nord-ouest de l’actuelle Xi’an, province du Shaanxi), cette dynastie fut appelée la « dynastie des Han occidentaux » (202 avant J.-C. - 8 de notre ère). Liu Bang fut sacré empereur Han Gaozu.

Pour information:

La rivière Chu et la frontière Han La guerre entre Chu et Han qui dura 4 ans a eu des répercussions jusqu’à ce jour. Dans le jeu d’échecs chinois, cette guerre est en quelque sorte présente sur l’échiquier : entre les deux rangées de pièces des deux parties, une zone vide est nommée « rivière Chu et frontière Han ». Ceci rappelle aux joueurs qu’ils vont engager une sorte de « bataille de l’esprit entre Chu et Han ». Le banquet de Hongmen En 207 avant J.-C., Liu Bang occupa Xianyang, capitale des Qin. Peu après, Xiang Yu vint avec ses 400 000 soldats, il tint garnison à Hongmen (à l’est de Lintong, province du Shaanxi) et s’apprêta à anéantir les troupes de Liu Bang. Sous les bons offices de Xiang Bo, oncle de Xiang Yu, Liu Bang vint à Hongmen pour rencontrer Xiang Yu. Pendant le banquet d’accueil, Fan Zeng, conseiller militaire de Xiang Yu donna l’ordre au général Xiang Zhuang de danser avec une épée comptant trouver l’occasion de tuer Liu Bang. Xiang Bo perça à jour le complot et proposa de danser avec Xiang Zhuang pour protéger Liu Bang. A ce moment, Fan Kuai, un général de Liu Bang arriva et Liu Bang s’enfuit finalement sous sa protection.

Xiang Yu (Source: la maison d'édition Foreign language teaching and research press)

« Rivière Chu et frontière Han » sur l’échiquier des échecs chinois (Source: la maison d'édition Foreign language teaching and research press)

(Source: Connaissances générales en histoire chinoise de la maison d'édition Foreign language teaching and research press) (Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.)

 

On recommande | Plus de photos

010020070770000000000000011100001355088961