France : le second tour des élections municipales marqué par une vague des écologistes et un taux d'abstention historique

French.xinhuanet.com|Publié le 2020-06-29 à 06:28
Video PlayerClose

PARIS, 28 juin (Xinhua) -- Le second tour des élections municipales de France, qui se tenait ce dimanche, a été marqué par une vague des écologistes dans plusieurs grandes villes et par un taux d'abstention historique de près de 60%, ont rapporté des médias locaux.

Le parti Europe Ecologie Les Verts (EELV) l'a emporté dans plusieurs grandes villes de France. A Lyon, Grégory Doucet l'a emporté (53,4%) devant Yann Cucherat (30,8%) soutenu par le maire sortant et ancien ministre de l'Intérieur Gérard Collomb. A Bordeaux, ville dirigée par la droite depuis 73 ans, le candidat EELV Pierre Hurmic a créé la surprise en l'emportant avec 47,48% des voix face au maire sortant Nicolas Florian (Les Républicains, LR).

A Marseille, c'est la liste de l'écologiste Michèle Rubirola, rassemblant tous les candidats de la gauche (Parti Socialiste, La France Insoumise et Parti Communiste) qui a obtenu la victoire avec près de 40% des voix, devant la candidate Les Républicains Martine Vassal créditée de 29,8% des voix, suivie du candidat du Rassemblement National Stéphane Ravier (19,8%).

La vague écologiste l'a aussi emporté à Toulouse, Strasbourg, Besançon, Poitiers, Tours ou encore à Annecy. "Une vague verte se lève en France", s'est réjouie Eva Sas, porte-parole d'Europe Ecologie-Les Verts, sur France 2. "Ce qui a gagné ce soir, me semble-t-il, c'est la volonté d'une écologie concrète, d'une écologie en action", a déclaré Yannick Jadot, l'eurodéputé EELV.

Alliée avec le parti EELV, la maire de Paris Anne Hidalgo a été réélue pour un deuxième mandat, avec 49,3% des voix face à Rachida Dati (LR) avec 32,7%, suivie de l'ancienne ministre de la Santé, Agnès Buzyn (la République en marche, LaREM), créditée de 13,7% des voix.

A Lille, la maire sortante Martine Aubry (Parti Socialiste) a été réélue de justesse avec 227 voix d'écart seulement, à 40,20%, devant Stéphane Baly, candidat EELV, recueillant 38,61% des suffrages.

Le Premier ministre Edouard Philippe, l'a largement emporté au Havre avec 58,8% des voix devant le candidat communiste, Jean-Paul Lecoq.

A Perpignan, le candidat du Rassemblement national, Louis Aliot, est arrivé en tête avec 52,7% des voix face au maire sortant Jean-Marc Pujol (LR) a recueilli 47,3% des suffrages. C'est la plus grande ville remportée par le RN.

Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par email à xinhuanet_french@news.cn
010020080790000000000000011100001391737051