french.xinhuanet.com

Beijing surveille les sites de construction avec des caméras pour contrôler la poussière

Publié le 2018-02-08 à 21:55 | french.xinhuanet.com

Taille du Texte
T+ | T-

RSS

Partager


Une semaine d'actualités en images (du 29 janvier au 4 février 2018)

Décès de la chanteuse des Cranberries, Dolores O'Riordan, à Londres

BEIJING, 8 février (Xinhua) -- Beijing a installé un système de surveillance à l'aide de caméras sur les sites de construction pour surveiller la poussière, une source principale de PM 2,5 dans la ville, ont annoncé jeudi les autorités.

Avec ce système de surveillance, le bureau de la protection environnementale sera capable de voir et de surveiller la densité des polluants 24 heures sur 24, a indiqué un responsable du bureau.

Les inspecteurs alerteront les sociétés par un avis écrit ou un appel téléphonique en cas de découverte d'un problème et les sites de construction seront placés sous surveillance étroite, selon ce responsable.

Pendant une période d'essai de trois mois, des sociétés ont été alertées plus de 700 fois.

La combustion de charbon, les gaz d'échappement des véhicules, les émissions industrielles et la poussière sur les sites de construction figurent parmi les sources principales de la pollution de l'air en Chine.

Beijing s'est attaqué au smog en fermant des usines et en éliminant l'utilisation du charbon. Les véhicules très polluants et la poussière des sites de construction seront ciblés pour contrôler davantage la pollution de l'air.

Le bureau de la protection environnementale a publié le 18 janvier une circulaire, ordonnant aux gouvernements d'arrondissements et de districts de surveiller les sites de construction et encourageant "l'autodiscipline" des sociétés du bâtiment.

010020070770000000000000011107421369599531