french.xinhuanet.com

Six missions spatiales habitées effectuées par la Chine (document d'information)

Publié le 2018-01-21 à 16:17 | french.xinhuanet.com

Taille du Texte
T+ | T-

RSS

Partager


Une semaine d'actualités en images (du 15 au 21 janvier 2018)

Décès de la chanteuse des Cranberries, Dolores O'Riordan, à Londres

BEIJING, 21 janvier (Xinhua) -- Depuis la création d'un corps de taïkonautes au sein de l'Armée populaire de Libération de Chine en 1998, les taïkonautes ont accompli six missions spatiales habitées, effectué plus de 100 expériences scientifiques et orbité autour de la Terre pendant 68 jours et nuits.

Le corps a recruté son premier groupe de 14 taïkonautes, composé de pilotes d'élite de l'Armée de l'air de l'APL en 1998. En 2010, sept anciens pilotes supplémentaires ont rejoint la mission.

Voici quelques détails sur chaque mission spatiale habitée :

SHENZHOU-5

La Chine a lancé sa première mission spatiale habitée en 2003, devenant le troisième pays au monde à développer de façon indépendante le vol spatial habité, derrière la Russie et les Etats-Unis.

Yang Liwei est devenu très célèbre en tant que premier taïkonaute chinois dans l'espace après avoir orbité 14 fois autour de la Terre et parcouru environ 600.000 kilomètres dans l'espace en 21 heures, un record pour le pays le plus peuplé du monde.

SHENZHOU-6

Deux ans plus tard, le deuxième vol spatial habité en 2005 a permis d'envoyer deux autres taïkonautes dans l'espace, Fei Junlong et Nie Haisheng, pour un voyage de cinq jours.

Cette mission avait pour but de maîtriser la technologie liée à un vol orbital "avec plusieurs personnes et pour plusieurs jours", afin d'effectuer des expériences médicales et des essais scientifiques en matière de programmes spatiaux habités.

SHENZHOU-7

En 2008, la Chine a réalisé sa première sortie dans l'espace. Le taïkonaute Zhai Zhigang, âgé de 42 ans à l'époque, est sorti du vaisseau Shenzhou-7, en orbite autour de la Terre. Il est devenu ainsi le premier Chinois à avoir laissé son empreinte dans l'univers. La Chine est devenue le troisième pays du monde capable de faire une sortie dans l'espace.

Deux autres taïkonautes, Liu Boming et Jing Haipeng étaient également à bord du vaisseau Shenzhou-7.

SHENZHOU-9

Durant le voyage de 13 jours dans l'espace, trois taïkonautes, Jing Haipeng, Liu Wang et Liu Yang, à bord du vaisseau spatial Shenzhou-9, ont achevé le premier amarrage spatial habité au premier laboratoire spatial chinois Tiangong-1.

Liu Yang est devenue la première Chinoise à aller dans l'espace.

Cette mission a marqué également le début d'une nouvelle étape pour la Chine pour réaliser son objectif de construire une station spatiale permanente aux alentours de 2020.

SHENZHOU-10

Shenzhou-10 était la première mission spatiale orientée sur l'application. Durant son séjour de 15 jours dans l'espace, le Shenzhou-10 s'est amarré deux fois au laboratoire spatial en orbite, Tiangong-1, une fois lors d'une opération automatique et une autre fois manuellement.

Trois taïkonautes Nie Haisheng, Zhang Xiaoguang et Wang Yaping ont passé douze jours dans Tiangong-1, où ils ont mené des expériences médicales et des essais techniques.

La femme taïkonaute Wang Yaping a donné la première lecture spatiale du pays à des élèves sur Terre, au sujet des principes physiques de base.

SHENZHOU-11

Durant la mission spatiale habitée la plus récente, avec le Shenzhou-11, effectuée en 2016, la Chine a réalisé son premier séjour en orbite à moyen terme en plaçant deux taïkonautes, Jing Haipeng et Chen Dong, dans le laboratoire spatial Tiangong-2 pendant 30 jours. Il s'agit de la mission spatiale la plus longue effectuée par le pays.

Les deux taïkonautes ont passé au total 33 jours dans l'espace.

Avec la création de sa première station spatiale, prévue aux alentours de 2020, la Chine effectuera des missions spatiales habitées plus régulièrement, alors que des ingénieurs et même des touristes pourront avoir la chance de voyager dans l'espace.

010020070770000000000000011101841369129141