La Chine réfute les propos erronés du Royaume-Uni devant le CDH

French.xinhuanet.com|Publié le 2021-02-23 à 20:37
Video PlayerClose

GENEVE, 23 février (Xinhua) -- La Mission permanente de la Chine auprès des Nations Unies à Genève a réfuté lundi les propos erronés tenus par le représentant britannique devant le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU (CDH), dont la 46e session vient de s'ouvrir.

Son porte-parole, Liu Yuyin, a indiqué dans un communiqué de presse que la question des droits de l'Homme ne devrait pas être utilisée à des fins politiques, encore moins de moyen pour salir d'autres pays et entraver leur développement.

"Les mensonges et les tromperies n'ont pas leur place" au CDH, a-t-il dit.

Le diplomate a estimé que le Royaume-Uni, l'Allemagne, le Danemark, la Finlande et un certain nombre d'autres pays se servaient de cette institution pour répandre de fausses informations sur la Chine, la salir et s'ingérer dans ses affaires intérieures.

"La Chine s'oppose et rejette catégoriquement leurs propos", a dit M. Liu.

Le Xinjiang et le Tibet, largement peuplés par des minorités ethniques, sont en réalité de bons exemples de progrès des droits de l'Homme en Chine, a-t-il noté, ajoutant que son pays avait une politique ethnique basée sur l'égalité, l'unité, l'autonomie ethnique régionale et la prospérité commune.

Selon lui, les accusations de "travail forcé" et de "stérilisation forcée" au Xinjiang sont de la pure diffamation et des "mensonges du siècle" fabriqués par des responsables politiques occidentaux.

A propos de Hong Kong, M. Liu a noté que depuis l'adoption de la loi sur la sécurité nationale concernant cette région administrative spéciale chinoise, le territoire était en train de vivre une transition du chaos vers la paix, avec des habitants désormais à l'abri des troubles et des violences.

Le porte-parole a exhorté le Royaume-Uni et les autres pays "à examiner leurs propres problèmes de droits de l'Homme, à arrêter de politiser les droits de l'Homme, à cesser d'user de désinformation et de mensonges pour stigmatiser d'autres pays et de faire des efforts sincères en faveur d'un bon développement de la cause des droits de l'Homme au lieu de manipuler ce sujet pour faire avancer leur propre programme politique".

Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par email à xinhuanet_french@news.cn
010020080790000000000000011199231397617781