french.xinhuanet.com
 

Le Palais impérial

                 French.xinhuanet.com | Publié le 2016-04-12 à 16:20


La salle de l'Harmonie suprême (Source: la maison d'édition Foreign language teaching and research press)

En plein cœur de Beijing, le Palais impérial est le plus vaste complexe d'architecture ancienne de toute la Chine. Elle était jadis le palais impérial des dynasties des Ming et des Qing, et était en ce temps appelée « la Cité interdite», ou encore « le Grand Intérieur » (« Danei »).

La porte principale est la porte du Midi (Wumen), au sud de la Cité interdite. On peut également y pénétrer au nord par la porte du Génie militaire (Shenwumen), à l'est par la porte des Merveilles de l'Est (Donghuamen), et à l'ouest par la porte des Merveilles de l'Ouest (Xihuamen). La Cité interdite couvre une surface totale de plus de 720 000 m2 au sol, pour une surface construite de 150 000 m2, et elle abrite plus de 9 000 salles. Le mur d'enceinte, haut de 10 m, présente une longueur totale de 3 440 m, et est surmonté d’une tour de garde à chacun de ses angles ; les douves qui le bordent mesurent 52 m de large, pour une longueur totale de 3 800 m.

La Cité interdite se divise en deux grandes parties, la Cour extérieure et la Cour intérieure. Les trois salles principales de la Cour extérieure — la salle de l'Harmonie suprême, la salle de l'Harmonie parfaite et la salle de l'Harmonie préservée — en sont le centre; la salle de la Gloire littéraire, à l'est, et la salle des Prouesses guerrières, à l'ouest, étaient les lieux où se déroulaient proclamations de lois, convocations impériales et autres grandes cérémonies de cour. A l'arrière de la partie réservée aux trois grandes salles, commence la Cour intérieure. Elle comprend les trois palais de l'Arrière — le palais de le Pureté céleste (Qianqinggong), la salle de l'Union (Jiaotaidian), la salle de la Tranquillité terrestre (Kunninggong) — les six palais de l'Est et de l'Ouest (Dongxiliugong), et le Jardin impérial (Yuhuayuan). La Cour intérieure était à la fois le lieu de vie et de travail de l'empereur, et le lieu de résidence de la famille impériale.

L'architecture de la Cité interdite est fondée sur un système très hiérarchisé. Elle présente une disposition symétrique très stricte, orientée selon un axe nord-sud, qui symbolise la position supérieure de l'empereur. Les principaux bâtiments, à savoir les Trois Grandes Salles dans la Cour extérieure et les Trois Palais de l'Arrière dans la Cour intérieure, s'alignent le long de cet axe central, comme d'ailleurs l'ensemble de la ville de Beijing. Les différentes cours de la Cité sont également disposées de manière parfaitement symétrique, et strictement réparties en fonction de l'usage qui leur est réservé ; même le nombre des bâtiments est savamment calculé, en fonction de l'usage qui leur est réservé.

De nombreux objets précieux sont conservés dans la Cité interdite, qui est désormais devenue un musée. Les différentes salles de la Cité ont été transformées en salles d'exposition, qui racontent l'histoire impériale. On peut ainsi y trouver une salle des bronzes, une salle des porcelaines, un musée des arts Ming et Qing, une salle d'histoire de l'art, une salle des bijoux, etc.

Le palais de le Pureté céleste (Source: la maison d'édition Foreign language teaching and research press)

(Source: la maison d'édition Foreign language teaching and research press)

(Source: la maison d'édition Foreign language teaching and research press)

(Source: Connaissances générales en géographie chinoise de la maison d'édition Foreign language teaching and research press) (Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.)

 
分享
Zhang Yuqi pose pour un magazine
Zhang Yuqi pose pour un magazine
Canada : Salon international de la moto de Toronto
Canada : Salon international de la moto de Toronto
N'oublions pas de sourire!
N'oublions pas de sourire!
En images: des aigrettes blanches au Parc Qidashan
En images: des aigrettes blanches au Parc Qidashan
De beaux ciels étroilés en Australie
De beaux ciels étroilés en Australie
Un concours de bodybuilding à Hangzhou
Un concours de bodybuilding à Hangzhou
De charmantes pom-pom girls
De charmantes pom-pom girls
L'actrice Amber Kuo pose pour un magazine
L'actrice Amber Kuo pose pour un magazine
Retour en haut de la page

Le Palais impérial

French.xinhuanet.com | Publié le 2016-04-12 à 16:20


La salle de l'Harmonie suprême (Source: la maison d'édition Foreign language teaching and research press)

En plein cœur de Beijing, le Palais impérial est le plus vaste complexe d'architecture ancienne de toute la Chine. Elle était jadis le palais impérial des dynasties des Ming et des Qing, et était en ce temps appelée « la Cité interdite», ou encore « le Grand Intérieur » (« Danei »).

La porte principale est la porte du Midi (Wumen), au sud de la Cité interdite. On peut également y pénétrer au nord par la porte du Génie militaire (Shenwumen), à l'est par la porte des Merveilles de l'Est (Donghuamen), et à l'ouest par la porte des Merveilles de l'Ouest (Xihuamen). La Cité interdite couvre une surface totale de plus de 720 000 m2 au sol, pour une surface construite de 150 000 m2, et elle abrite plus de 9 000 salles. Le mur d'enceinte, haut de 10 m, présente une longueur totale de 3 440 m, et est surmonté d’une tour de garde à chacun de ses angles ; les douves qui le bordent mesurent 52 m de large, pour une longueur totale de 3 800 m.

La Cité interdite se divise en deux grandes parties, la Cour extérieure et la Cour intérieure. Les trois salles principales de la Cour extérieure — la salle de l'Harmonie suprême, la salle de l'Harmonie parfaite et la salle de l'Harmonie préservée — en sont le centre; la salle de la Gloire littéraire, à l'est, et la salle des Prouesses guerrières, à l'ouest, étaient les lieux où se déroulaient proclamations de lois, convocations impériales et autres grandes cérémonies de cour. A l'arrière de la partie réservée aux trois grandes salles, commence la Cour intérieure. Elle comprend les trois palais de l'Arrière — le palais de le Pureté céleste (Qianqinggong), la salle de l'Union (Jiaotaidian), la salle de la Tranquillité terrestre (Kunninggong) — les six palais de l'Est et de l'Ouest (Dongxiliugong), et le Jardin impérial (Yuhuayuan). La Cour intérieure était à la fois le lieu de vie et de travail de l'empereur, et le lieu de résidence de la famille impériale.

L'architecture de la Cité interdite est fondée sur un système très hiérarchisé. Elle présente une disposition symétrique très stricte, orientée selon un axe nord-sud, qui symbolise la position supérieure de l'empereur. Les principaux bâtiments, à savoir les Trois Grandes Salles dans la Cour extérieure et les Trois Palais de l'Arrière dans la Cour intérieure, s'alignent le long de cet axe central, comme d'ailleurs l'ensemble de la ville de Beijing. Les différentes cours de la Cité sont également disposées de manière parfaitement symétrique, et strictement réparties en fonction de l'usage qui leur est réservé ; même le nombre des bâtiments est savamment calculé, en fonction de l'usage qui leur est réservé.

De nombreux objets précieux sont conservés dans la Cité interdite, qui est désormais devenue un musée. Les différentes salles de la Cité ont été transformées en salles d'exposition, qui racontent l'histoire impériale. On peut ainsi y trouver une salle des bronzes, une salle des porcelaines, un musée des arts Ming et Qing, une salle d'histoire de l'art, une salle des bijoux, etc.

Le palais de le Pureté céleste (Source: la maison d'édition Foreign language teaching and research press)

(Source: la maison d'édition Foreign language teaching and research press)

(Source: la maison d'édition Foreign language teaching and research press)

(Source: Connaissances générales en géographie chinoise de la maison d'édition Foreign language teaching and research press) (Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.)

On recommande | Plus de photos

010020070770000000000000011101841352714471