french.xinhuanet.com
 

L'initiative chinoise "la Ceinture et la Route" apporte de nouvelles opportunités pour le développement du monde

                 French.xinhuanet.com | Publié le 2017-01-25 à 17:25


Le parc industriel sino-biélorusse de Great Stone en pleine construction, le 24 janvier 2017. (Xinhua/Chen Junfeng)

BEIJING, 24 janvier (Xinhuanet) -- Dans le contexte de ralentissement de l'économie mondiale ces dernières années, le président chinois, Xi Jinping, a lancé en 2013 la grande initiative "la Ceinture et la Route", attirant beaucoup d'attention et apportant de nouvelles opportunités pour le développement du monde.

Aujourd'hui, plus de 100 pays, régions et organisations internationales ont déjà participé à la construction de "la Ceinture et la Route". La Chine a signé des accords de coopération avec plus de 30 pays concernés par cette initiative pour construire conjointement "la Ceinture et la Route".

La Chine a également mené une coopération en matière de capacité de production avec une vingtaine de pays dans le cadre de cette initiative.

La Chine et les pays concernés ont conjointement créé un total de 46 zones de coopération impliquant de nombreux domaines, en particulier la finance. La Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures (BAII), le Fonds de la Route de la soie et le Fonds de coopération économique Chine-Eurasie ont commencé à développer leurs activités.

En 2015, le montant des affaires entre la Chine et les pays le long de la Ceinture et la Route a dépassé 1.000 milliards de dollars.

Au regard des expériences de développement rapide acquises par la Chine au cours des 30 dernières années, les infrastructures, notamment routières, énergétiques et de communication, constituent un élément clé et une priorité du gouvernement pour le développement des régions. Il y a 30 ans, la Chine était un pays pauvre présentant d'importantes différences régionales. Aujourd'hui, de nombreuses régions moins développées sont sorties de la pauvreté grâce au développement des infrastructures.

Les investissements en infrastructures dans le cadre de l'initiative "la Ceinture et la Route" se concentrent principalement sur les produits dans les secteurs intermédiaires et en amont. Les effets bénéfiques restent ainsi dans les pays et régions le long de "la Ceinture et la Route".

En construisant six couloirs économiques sur terre et en mer, ainsi que des ports importants, les pays le long de "la Ceinture et la Route" peuvent renforcer la planification de la construction d'infrastructures et les liens entre les systèmes de normes technologiques et promouvoir la construction de grands passages sur le continent eurasiatique pour former un réseau complet connectant les infrastructures de transports dans les sous-régions de l'Asie et dans la zone Asie-Europe-Afrique.

Selon la Banque asiatique de développement, les pays d'Asie auront besoin d'investissements annuels de 730 milliards de dollars dans les infrastructures au cours des dix prochaines années, principalement pour la construction de chemins de fer, de routes, d'oléoducs et d'installations électriques et de télécommunications.

Cela apportera d'importantes opportunités pour les pays, les habitants et les entreprises le long de l'initiative "la Ceinture et la Route" dans le développement économique, l'amélioration des conditions de vie des populations et le partage de la civilisation.

Les intérêts des entreprises, en tant qu'acteurs principaux de l'initiative "la Ceinture et la Route", affectent dans une grande mesure l'ampleur et la profondeur de cette initiative. La Chine et les pays concernés oeuvrent à la création de mécanismes de dialogue bilatéraux et multilatéraux.

Parallèlement, les gouvernements établissent des plates-formes publiques de services d'informations en temps réel à destination des entreprises.

Lors de la visite du président Xi Jinping au Pakistan en avril dernier, les deux pays ont signé 51 mémorandums d'entente. Ces mesures seront favorables à la protection des intérêts des entreprises investissant dans les infrastructures.

En outre, une série de plates-formes transrégionales de financement, y compris la BAII, le Fonds de la Route de la soie et le Fonds de coopération économique Chine-Eurasie, ont été mises en place dans le cadre de l'initiative.

La plupart des pays concernés par l'initiative possèdent de riches ressources naturelles et un grand besoin en infrastructures. La Chine, initiateur de "la Ceinture et la Route" et pays ayant actuellement la plus importante réserve de devises étrangères, peut offrir son soutien aux pays en matière de financement et d'investissement.

En mai 2015, les investissements de la Chine dans 64 pays et régions de "la Ceinture et la Route" ont atteint un total de 161.2 milliards de dollars, soit un cinquième des investissements extérieurs du pays.

Dans le contexte de la promotion de l'internationalisation du yuan (monnaie chinoise), la Chine accélérera la signature d'accords de swap de devises avec davantage de pays et régions. La signature d'accords de swap non seulement favorisera la promotion de l'internationalisation du yuan, mais aidera aussi à prévenir les risques financiers régionaux et à promouvoir la croissance du commerce et des investissements régionaux.

 
分享
Genève: un "jaguar buvant de l'eau"
Genève: un "jaguar buvant de l'eau"
Photos - Semaine de la mode de Portugal
Photos - Semaine de la mode de Portugal
Nouvelles photos de Zhang Li
Nouvelles photos de Zhang Li
Sichuan: Les fleurs de pêcher en pleine floraison
Sichuan: Les fleurs de pêcher en pleine floraison
Nouveau shooting de l'actrice Lin Yun
Nouveau shooting de l'actrice Lin Yun
Chine : lac salé coloré à Yuncheng au Shanxi
Chine : lac salé coloré à Yuncheng au Shanxi
Des champs de fleurs de colza à Hanzhong
Des champs de fleurs de colza à Hanzhong
Le Zoo de Budapest accueille deux ours polaires
Le Zoo de Budapest accueille deux ours polaires
Retour en haut de la page

L'initiative chinoise "la Ceinture et la Route" apporte de nouvelles opportunités pour le développement du monde

French.xinhuanet.com | Publié le 2017-01-25 à 17:25


Le parc industriel sino-biélorusse de Great Stone en pleine construction, le 24 janvier 2017. (Xinhua/Chen Junfeng)

BEIJING, 24 janvier (Xinhuanet) -- Dans le contexte de ralentissement de l'économie mondiale ces dernières années, le président chinois, Xi Jinping, a lancé en 2013 la grande initiative "la Ceinture et la Route", attirant beaucoup d'attention et apportant de nouvelles opportunités pour le développement du monde.

Aujourd'hui, plus de 100 pays, régions et organisations internationales ont déjà participé à la construction de "la Ceinture et la Route". La Chine a signé des accords de coopération avec plus de 30 pays concernés par cette initiative pour construire conjointement "la Ceinture et la Route".

La Chine a également mené une coopération en matière de capacité de production avec une vingtaine de pays dans le cadre de cette initiative.

La Chine et les pays concernés ont conjointement créé un total de 46 zones de coopération impliquant de nombreux domaines, en particulier la finance. La Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures (BAII), le Fonds de la Route de la soie et le Fonds de coopération économique Chine-Eurasie ont commencé à développer leurs activités.

En 2015, le montant des affaires entre la Chine et les pays le long de la Ceinture et la Route a dépassé 1.000 milliards de dollars.

Au regard des expériences de développement rapide acquises par la Chine au cours des 30 dernières années, les infrastructures, notamment routières, énergétiques et de communication, constituent un élément clé et une priorité du gouvernement pour le développement des régions. Il y a 30 ans, la Chine était un pays pauvre présentant d'importantes différences régionales. Aujourd'hui, de nombreuses régions moins développées sont sorties de la pauvreté grâce au développement des infrastructures.

Les investissements en infrastructures dans le cadre de l'initiative "la Ceinture et la Route" se concentrent principalement sur les produits dans les secteurs intermédiaires et en amont. Les effets bénéfiques restent ainsi dans les pays et régions le long de "la Ceinture et la Route".

En construisant six couloirs économiques sur terre et en mer, ainsi que des ports importants, les pays le long de "la Ceinture et la Route" peuvent renforcer la planification de la construction d'infrastructures et les liens entre les systèmes de normes technologiques et promouvoir la construction de grands passages sur le continent eurasiatique pour former un réseau complet connectant les infrastructures de transports dans les sous-régions de l'Asie et dans la zone Asie-Europe-Afrique.

Selon la Banque asiatique de développement, les pays d'Asie auront besoin d'investissements annuels de 730 milliards de dollars dans les infrastructures au cours des dix prochaines années, principalement pour la construction de chemins de fer, de routes, d'oléoducs et d'installations électriques et de télécommunications.

Cela apportera d'importantes opportunités pour les pays, les habitants et les entreprises le long de l'initiative "la Ceinture et la Route" dans le développement économique, l'amélioration des conditions de vie des populations et le partage de la civilisation.

Les intérêts des entreprises, en tant qu'acteurs principaux de l'initiative "la Ceinture et la Route", affectent dans une grande mesure l'ampleur et la profondeur de cette initiative. La Chine et les pays concernés oeuvrent à la création de mécanismes de dialogue bilatéraux et multilatéraux.

Parallèlement, les gouvernements établissent des plates-formes publiques de services d'informations en temps réel à destination des entreprises.

Lors de la visite du président Xi Jinping au Pakistan en avril dernier, les deux pays ont signé 51 mémorandums d'entente. Ces mesures seront favorables à la protection des intérêts des entreprises investissant dans les infrastructures.

En outre, une série de plates-formes transrégionales de financement, y compris la BAII, le Fonds de la Route de la soie et le Fonds de coopération économique Chine-Eurasie, ont été mises en place dans le cadre de l'initiative.

La plupart des pays concernés par l'initiative possèdent de riches ressources naturelles et un grand besoin en infrastructures. La Chine, initiateur de "la Ceinture et la Route" et pays ayant actuellement la plus importante réserve de devises étrangères, peut offrir son soutien aux pays en matière de financement et d'investissement.

En mai 2015, les investissements de la Chine dans 64 pays et régions de "la Ceinture et la Route" ont atteint un total de 161.2 milliards de dollars, soit un cinquième des investissements extérieurs du pays.

Dans le contexte de la promotion de l'internationalisation du yuan (monnaie chinoise), la Chine accélérera la signature d'accords de swap de devises avec davantage de pays et régions. La signature d'accords de swap non seulement favorisera la promotion de l'internationalisation du yuan, mais aidera aussi à prévenir les risques financiers régionaux et à promouvoir la croissance du commerce et des investissements régionaux.

On recommande | Plus de photos

010020070770000000000000011100001360119291