Un porte-parole chinois demande au chef de l'OTAN de cesser de diffuser des propos diffamatoires visant la Chine - Xinhua - french.news.cn

Un porte-parole chinois demande au chef de l'OTAN de cesser de diffuser des propos diffamatoires visant la Chine

French.news.cn | 2022-05-26 à 22:03

BEIJING, 26 mai (Xinhua) -- Wang Wenbin, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a demandé, jeudi, au chef de l'OTAN de cesser immédiatement de diffuser des propos diffamatoires visant la Chine, et d'abandonner l'obsession de tracer des lignes idéologiques.

M. Wang s'est ainsi exprimé lors d'un point de presse quotidien en réponse à une question concernant les récents propos irresponsables du secrétaire général de l'OTAN à propos de la Chine.

Selon le porte-parole, depuis un certain temps, le secrétaire général de l'OTAN porte des accusations sans fondement et dénigre la Chine. Il n'a cessé de tenir des propos irresponsables concernant les politiques de la Chine et d'amplifier la prétendue théorie de la "menace chinoise". La Chine s'oppose fermement à ce genre d'action et les condamne avec force.

"C'est typiquement le 'deux poids deux mesures' de l'OTAN qui appelle d'une part ses membres à augmenter leurs dépenses militaires à un niveau égal ou supérieur à 2% de leur PIB et qui critique d'autre part la défense nationale normale de la Chine et sa modernisation militaire", a fait remarquer M. Wang.

Notant que la Chine s'est engagée sur la voie du développement pacifique, M. Wang a ajouté que la proportion des dépenses de défense de la Chine en pourcentage du PIB a depuis longtemps été maintenue à environ 1,3%, bien en dessous de la moyenne mondiale.

"Contrairement à certains pays de l'OTAN, la Chine ne recourt jamais à la force pour menacer d'autres pays, ne s'engage pas dans des alliances militaires, n'exporte pas d'idéologies vers d'autres pays, ne se mêle pas des affaires des autres, ne déclenche pas de guerres commerciales, ne s'en prend pas arbitrairement aux entreprises d'autres pays. Comment la Chine peut-elle menacer la sécurité de l'OTAN ?" s'interroge le porte-parole.

Bien que l'OTAN ait affirmé à plusieurs reprises que son positionnement en tant qu'alliance régionale restait inchangé, elle a continué à pénétrer dans la région Asie-Pacifique ces dernières années. Certains membres de l'OTAN ont envoyé des avions et des bâtiments de guerre dans les eaux adjacentes chinoises pour des exercices militaires, dans le but de provoquer des tensions et des oppositions, a ajouté M. Wang.

D'après le porte-parole, l'OTAN a transgressé des régions et des domaines et a revendiqué une nouvelle Guerre froide basée sur la confrontation des blocs. Cela justifie amplement une grande vigilance et une opposition ferme de la part de la communauté internationale.

"Nous demandons instamment au secrétaire général de l'OTAN de cesser de diffuser des propos diffamatoires visant la Chine et d'abandonner l'obsession de tracer des lignes idéologiques", a poursuivi M. Wang.

L'OTAN a déjà perturbé l'Europe. Elle doit cesser ses tentatives de déstabiliser l'Asie et le monde dans son ensemble, a-t-il ajouté. Fin

Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par e-mail à xinhuanet_french@news.cn
Sponsored by Xinhua News Agency. Copyright © 2000- XINHUANET.com All rights reserved.