Yémen : 21 rebelles houthis tués dans des frappes dirigées par l'Arabie saoudite dans le centre du pays (médecins)

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-07-24 à 19:37

SANAA, 24 juillet (Xinhua) -- Un total de 21 rebelles houthis ont été tués dans des frappes aériennes nocturnes lancées par les avions de combat de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite et ciblant les positions houthies dans la province yéménite d'Al-Bayda (centre), ont indiqué samedi à Xinhua des médecins locaux.

"Les frappes aériennes ont visé la milice houthie, soutenue par l'Iran, dans plusieurs de ses positions du district de Nati, tuant 21 houthis et en blessant 13 autres (...) Ils ont été amenés dans la matinée à l'hôpital de la province", ont déclaré les médecins sous couvert d'anonymat.

La chaîne de télévision al-Masirah, que les rebelles houthis contrôlent, a rapporté cinq frappes aériennes vendredi soir contre le district de Nati, sans fournir plus de détails.

Ce district est un bastion du groupe houthi. La majeure partie de la province, à 268 km au sud-est de la capitale Sanaa, est sous le contrôle des houthis depuis 2014.

L'armée yéménite, soutenue par la coalition dirigée par l'Arabie saoudite, a progressé cette année vers plusieurs nouvelles zones stratégiques dans le nord et le sud de la province.

Le Yémen est embourbé dans une guerre civile depuis fin 2014, quand la milice houthie a pris le contrôle de plusieurs provinces du nord du pays et forcé à l'exil le gouvernement reconnu par la communauté internationale, dirigé par le président Abd-Rabbo Mansour Hadi.

La coalition menée par l'Arabie saoudite est intervenue dans le conflit yéménite en mars 2015 en soutien au gouvernement de M. Hadi. Fin

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par e-mail à xinhuanet_french@news.cn

Yémen : 21 rebelles houthis tués dans des frappes dirigées par l'Arabie saoudite dans le centre du pays (médecins)

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-07-24 à 19:37

SANAA, 24 juillet (Xinhua) -- Un total de 21 rebelles houthis ont été tués dans des frappes aériennes nocturnes lancées par les avions de combat de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite et ciblant les positions houthies dans la province yéménite d'Al-Bayda (centre), ont indiqué samedi à Xinhua des médecins locaux.

"Les frappes aériennes ont visé la milice houthie, soutenue par l'Iran, dans plusieurs de ses positions du district de Nati, tuant 21 houthis et en blessant 13 autres (...) Ils ont été amenés dans la matinée à l'hôpital de la province", ont déclaré les médecins sous couvert d'anonymat.

La chaîne de télévision al-Masirah, que les rebelles houthis contrôlent, a rapporté cinq frappes aériennes vendredi soir contre le district de Nati, sans fournir plus de détails.

Ce district est un bastion du groupe houthi. La majeure partie de la province, à 268 km au sud-est de la capitale Sanaa, est sous le contrôle des houthis depuis 2014.

L'armée yéménite, soutenue par la coalition dirigée par l'Arabie saoudite, a progressé cette année vers plusieurs nouvelles zones stratégiques dans le nord et le sud de la province.

Le Yémen est embourbé dans une guerre civile depuis fin 2014, quand la milice houthie a pris le contrôle de plusieurs provinces du nord du pays et forcé à l'exil le gouvernement reconnu par la communauté internationale, dirigé par le président Abd-Rabbo Mansour Hadi.

La coalition menée par l'Arabie saoudite est intervenue dans le conflit yéménite en mars 2015 en soutien au gouvernement de M. Hadi. Fin

010020070770000000000000011100001310083087