La secrétaire américaine à l'Energie exhorte ses compatriotes à ne pas stocker d'essence pendant la panne de l'oléoduc causée par une cyberattaque

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-05-12 à 09:05


(Xinhua/Liu Jie)

WASHINGTON, 11 mai (Xinhua) -- La secrétaire d'Etat américaine à l'Energie, Jennifer Granholm, a exhorté mardi ses compatriotes à ne pas stocker d'essence, alors que l'opérateur d'un important pipeline de carburant devrait reprendre pleinement ses activités dans quelques jours après avoir été contraint de les interrompre en raison d'une cyberattaque.

"La Maison Blanche et le département de l'Energie ont mené une réponse inter-agences au piratage de Colonial Pipeline", a déclaré Mme Granholm lors d'un point presse à la Maison Blanche.

"J'ai eu plusieurs conversations avec le PDG de Colonial, qui a indiqué que d'ici la fermeture des bureaux demain, Colonial sera en mesure de prendre la décision complète de remise en route. Mais même après cette décision, il faudra encore quelques jours pour relancer les opérations", a-t-elle ajouté.

Mme Granholm a fait remarquer que la pénurie actuelle était localisée dans les régions alimentées par l'oléoduc, principalement des Etats du sud-est : la Caroline du Nord, la Caroline du Sud, le Tennessee, la Géorgie et la Virginie.

" (...) C'est là que nous allons avoir la pénurie (...). Nous savons que nous avons de l'essence. Nous devons simplement l'acheminer aux bons endroits", a-t-elle noté, exhortant ses compatriotes à ne pas s'accaparer le carburant.

"Il ne devrait pas y avoir de raison de stocker de l'essence, surtout si l'on considère que l'oléoduc devrait être pratiquement opérationnel d'ici la fin de la semaine", a affirmé la secrétaire d'Etat à l'Energie, mentionnant par ailleurs que l'une des principales lignes de l'oléoduc avait repris son fonctionnement normal sous contrôle manuel.

"Ce n'est pas que nous avons une pénurie d'essence. Nous avons plutôt une pénurie d'approvisionnement. Les choses reviendront bientôt à la normale", a-t-elle assuré.

Colonial Pipeline, l'opérateur du pipeline transportant de l'essence et du diesel vers les régions de l'est et du sud-est des Etats-Unis, a annoncé mardi qu'elle continuait à progresser vers la remise en service de son système de pipelines après avoir temporairement interrompu toutes ses opérations en raison d'une cyberattaque détectée la semaine dernière.

"Depuis que notre système de pipelines a été mis hors ligne, en collaboration avec nos distributeurs, Colonial a livré environ 967.000 barils à divers points de livraison situés sur notre système", a affirmé la compagnie dans un communiqué.

"De plus, en préparation du redémarrage de notre système, nous avons pris livraison de 2 millions de barils supplémentaires en provenance des raffineries pour les déployer au moment de la remise en service ", a ajouté la société. Fin

   1 2 3   

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par e-mail à xinhuanet_french@news.cn

La secrétaire américaine à l'Energie exhorte ses compatriotes à ne pas stocker d'essence pendant la panne de l'oléoduc causée par une cyberattaque

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-05-12 à 09:05


(Xinhua/Liu Jie)

WASHINGTON, 11 mai (Xinhua) -- La secrétaire d'Etat américaine à l'Energie, Jennifer Granholm, a exhorté mardi ses compatriotes à ne pas stocker d'essence, alors que l'opérateur d'un important pipeline de carburant devrait reprendre pleinement ses activités dans quelques jours après avoir été contraint de les interrompre en raison d'une cyberattaque.

"La Maison Blanche et le département de l'Energie ont mené une réponse inter-agences au piratage de Colonial Pipeline", a déclaré Mme Granholm lors d'un point presse à la Maison Blanche.

"J'ai eu plusieurs conversations avec le PDG de Colonial, qui a indiqué que d'ici la fermeture des bureaux demain, Colonial sera en mesure de prendre la décision complète de remise en route. Mais même après cette décision, il faudra encore quelques jours pour relancer les opérations", a-t-elle ajouté.

Mme Granholm a fait remarquer que la pénurie actuelle était localisée dans les régions alimentées par l'oléoduc, principalement des Etats du sud-est : la Caroline du Nord, la Caroline du Sud, le Tennessee, la Géorgie et la Virginie.

" (...) C'est là que nous allons avoir la pénurie (...). Nous savons que nous avons de l'essence. Nous devons simplement l'acheminer aux bons endroits", a-t-elle noté, exhortant ses compatriotes à ne pas s'accaparer le carburant.

"Il ne devrait pas y avoir de raison de stocker de l'essence, surtout si l'on considère que l'oléoduc devrait être pratiquement opérationnel d'ici la fin de la semaine", a affirmé la secrétaire d'Etat à l'Energie, mentionnant par ailleurs que l'une des principales lignes de l'oléoduc avait repris son fonctionnement normal sous contrôle manuel.

"Ce n'est pas que nous avons une pénurie d'essence. Nous avons plutôt une pénurie d'approvisionnement. Les choses reviendront bientôt à la normale", a-t-elle assuré.

Colonial Pipeline, l'opérateur du pipeline transportant de l'essence et du diesel vers les régions de l'est et du sud-est des Etats-Unis, a annoncé mardi qu'elle continuait à progresser vers la remise en service de son système de pipelines après avoir temporairement interrompu toutes ses opérations en raison d'une cyberattaque détectée la semaine dernière.

"Depuis que notre système de pipelines a été mis hors ligne, en collaboration avec nos distributeurs, Colonial a livré environ 967.000 barils à divers points de livraison situés sur notre système", a affirmé la compagnie dans un communiqué.

"De plus, en préparation du redémarrage de notre système, nous avons pris livraison de 2 millions de barils supplémentaires en provenance des raffineries pour les déployer au moment de la remise en service ", a ajouté la société. Fin

   1 2 3   

010020070770000000000000011107421399401461