french.xinhuanet.com
 

Le 30e anniversaire des relations de dialogue entre la Chine et l'ASEAN ouvre un nouveau chapitre de la prospérité commune (PAPIER GENERAL)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2021-01-17 à 03:16

HONG KONG, 16 janvier (Xinhua) -- Cette année marque le 30e anniversaire des relations de dialogue entre la Chine et les 10 membres de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN).

Ces trois dernières décennies ont vu les relations entre la Chine et l'ASEAN se resserrer et se renforcer en dépit des épreuves et des difficultés. Aujourd'hui, les mesures prises conjointement par la Chine et les Etats membres de l'ASEAN pour construire une communauté avec un avenir partagé ouvrent un nouveau chapitre vers la prospérité commune de la Chine et de l'ASEAN.

"Depuis son lancement, la coopération entre la Chine et l'ASEAN a toujours été axée sur les résultats, pionnière et sensible à la tendance du moment", a déclaré le conseiller d'Etat et ministre des Affaires étrangères chinois Wang Yi dans une interview accordée à Xinhua au début du mois. "Elle est devenue l'exemple le plus réussi et le plus dynamique de la coopération régionale", a indiqué M. Wang.

Le chef de la diplomatie chinoise a conclu samedi une visite de six jours en Asie du Sud-Est, qui l'a conduit au Myanmar, en Indonésie, au Brunei et aux Philippines. Au cours de ce voyage, la Chine et l'ASEAN sont parvenues à un consensus sur le renforcement de la coopération dans toute une série de domaines, notamment les vaccins contre le COVID-19, la reprise économique et la stabilité régionale.

SOUTIEN MUTUEL CONTRE LA PANDÉMIE

La région de l'Asie de l'Est a montré l'exemple dans la lutte mondiale contre la pandémie de COVID-19, a déclaré M. Wang lors d'une conférence de presse conjointe qui s'est tenue mercredi avec le ministre indonésien des Affaires étrangères, Retno Marsudi.

Les dons de fournitures médicales des Etats membres de l'ASEAN ont soutenu la Chine alors qu'elle était au plus fort de sa lutte contre la maladie. La Chine leur a rendu la pareille en offrant des fournitures médicales, en envoyant des équipes médicales, en partageant ses expériences en matière de prévention et de traitement et en renforçant la coopération en matière de vaccins.

Jeudi, l'Indonésie a lancé sa vaste campagne de vaccination contre le COVID-19, en utilisant un vaccin développé par la société chinoise Sinovac Biotech. Le président Joko Widodo a reçu la première injection pour témoigner de sa confiance dans le vaccin.

La Chine a promis de faire des vaccins contre le COVID-19 fabriqués en Chine un bien public mondial afin de mener la relance mondiale consécutive à la pandémie.

L'Indonésie et la Malaisie ont respectivement commandé 125,5 millions et 14 millions de doses du vaccin Sinovac. La Thaïlande et les Philippines devraient également recevoir des millions de doses de la Chine dans les mois à venir.

La Chine a également décidé de faire don d'un lot de vaccins contre le COVID-19 au Myanmar et aux Philippines, et de continuer à les aider à combattre le nouveau coronavirus.

CATALYSEUR DE LA REPRISE ÉCONOMIQUE MONDIALE

Alors que la pandémie continue de faire rage dans le monde entier et que les gouvernements s'efforcent de trouver un équilibre entre la maîtrise du COVID-19 et la relance de l'économie, les analystes considèrent que la coopération est la solution.

Lors de sa visite en Indonésie, la plus grande économie d'Asie du Sud-Est, M. Wang a déclaré que la Chine était prête à travailler avec l'Indonésie pour mettre en œuvre conjointement le Partenariat économique régional global (RCEP) le plus tôt possible et pour mettre à profit les dividendes du plus grand bloc de libre-échange du monde.

Le RCEP regroupe 15 pays de la région Asie-Pacifique, qui représentent ensemble près de 30% de la population mondiale et environ 30% du produit intérieur brut (PIB) mondial.

"C'est un accord gagnant-gagnant. Personne ne perd, et tout le monde gagne", a indiqué Dino Patti Djalal, ancien ambassadeur indonésien aux Etats-Unis.

Les échanges commerciaux entre la Chine et les membres de l'ASEAN ont connu une forte croissance malgré la pandémie. Selon les données publiées par l'administration générale des douanes chinoises, le volume des échanges bilatéraux a augmenté de 7% en 2020, faisant de l'ASEAN le premier partenaire commercial de la Chine.

"En coopérant, l'ASEAN et la Chine peuvent devenir un puissant catalyseur du progrès et du commerce mondial", a déclaré Wilson Lee Flores, analyste et chroniqueur au quotidien anglophone The Philippine Star.

La Chine a également travaillé avec les pays concernés de l'ASEAN pour accélérer la construction de grands projets et pousser à l'alignement de l'initiative "la Ceinture et la Route" avec les stratégies de développement locales.

Tang Zhimin, directeur des études sur la Chine et l'ASEAN à l'Institut de gestion Panyapiwat, basé à Bangkok, a estimé que le renforcement de la coopération bilatérale dans les secteurs émergents tels que la 5G, l'économie numérique, l'intelligence artificielle et les applications gérant de grandes quantités de données contribuera à favoriser de nouveaux moteurs de croissance dans la région.

POINT D'ANCRAGE DE LA STABILITÉ RÉGIONALE

Les relations solides et harmonieuses entre l'ASEAN et la Chine constitueront un point d'ancrage solide pour la stabilité et le développement économique de la région Asie-Pacifique, ainsi que pour la paix mondiale aujourd'hui assaillie par des incertitudes et des problèmes complexes, a déclaré M. Flores.

Le consensus sur le maintien de la paix et de la stabilité régionales a été l'un des points forts du voyage de M. Wang en Asie du Sud-Est, les pays s'étant engagés à gérer les différends par la négociation, a fait remarquer M. Tang.

La Chine souhaite renforcer la coopération et la solidarité avec tous les pays de l'ASEAN et gérer correctement les différends, afin de garantir que la mer de Chine méridionale soit pacifique et stable, a déclaré M. Wang lors des discussions avec le sultan du Brunei, Haji Hassanal Bolkiah.

Parmi les relations entre l'ASEAN et ses partenaires de dialogue, les relations Chine-ASEAN sont les plus dynamiques et les plus fructueuses, et sont devenues un pilier important pour la paix et la stabilité régionales, le développement et la prospérité, a déclaré M. Wang lors des entretiens avec le secrétaire général de l'ASEAN, Lim Jock Hoi.

Créée en 1967, l'ASEAN regroupe le Brunei, le Cambodge, l'Indonésie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam.

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par e-mail à xinhuanet_french@news.cn

Le 30e anniversaire des relations de dialogue entre la Chine et l'ASEAN ouvre un nouveau chapitre de la prospérité commune (PAPIER GENERAL)

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-01-17 à 03:16

HONG KONG, 16 janvier (Xinhua) -- Cette année marque le 30e anniversaire des relations de dialogue entre la Chine et les 10 membres de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN).

Ces trois dernières décennies ont vu les relations entre la Chine et l'ASEAN se resserrer et se renforcer en dépit des épreuves et des difficultés. Aujourd'hui, les mesures prises conjointement par la Chine et les Etats membres de l'ASEAN pour construire une communauté avec un avenir partagé ouvrent un nouveau chapitre vers la prospérité commune de la Chine et de l'ASEAN.

"Depuis son lancement, la coopération entre la Chine et l'ASEAN a toujours été axée sur les résultats, pionnière et sensible à la tendance du moment", a déclaré le conseiller d'Etat et ministre des Affaires étrangères chinois Wang Yi dans une interview accordée à Xinhua au début du mois. "Elle est devenue l'exemple le plus réussi et le plus dynamique de la coopération régionale", a indiqué M. Wang.

Le chef de la diplomatie chinoise a conclu samedi une visite de six jours en Asie du Sud-Est, qui l'a conduit au Myanmar, en Indonésie, au Brunei et aux Philippines. Au cours de ce voyage, la Chine et l'ASEAN sont parvenues à un consensus sur le renforcement de la coopération dans toute une série de domaines, notamment les vaccins contre le COVID-19, la reprise économique et la stabilité régionale.

SOUTIEN MUTUEL CONTRE LA PANDÉMIE

La région de l'Asie de l'Est a montré l'exemple dans la lutte mondiale contre la pandémie de COVID-19, a déclaré M. Wang lors d'une conférence de presse conjointe qui s'est tenue mercredi avec le ministre indonésien des Affaires étrangères, Retno Marsudi.

Les dons de fournitures médicales des Etats membres de l'ASEAN ont soutenu la Chine alors qu'elle était au plus fort de sa lutte contre la maladie. La Chine leur a rendu la pareille en offrant des fournitures médicales, en envoyant des équipes médicales, en partageant ses expériences en matière de prévention et de traitement et en renforçant la coopération en matière de vaccins.

Jeudi, l'Indonésie a lancé sa vaste campagne de vaccination contre le COVID-19, en utilisant un vaccin développé par la société chinoise Sinovac Biotech. Le président Joko Widodo a reçu la première injection pour témoigner de sa confiance dans le vaccin.

La Chine a promis de faire des vaccins contre le COVID-19 fabriqués en Chine un bien public mondial afin de mener la relance mondiale consécutive à la pandémie.

L'Indonésie et la Malaisie ont respectivement commandé 125,5 millions et 14 millions de doses du vaccin Sinovac. La Thaïlande et les Philippines devraient également recevoir des millions de doses de la Chine dans les mois à venir.

La Chine a également décidé de faire don d'un lot de vaccins contre le COVID-19 au Myanmar et aux Philippines, et de continuer à les aider à combattre le nouveau coronavirus.

CATALYSEUR DE LA REPRISE ÉCONOMIQUE MONDIALE

Alors que la pandémie continue de faire rage dans le monde entier et que les gouvernements s'efforcent de trouver un équilibre entre la maîtrise du COVID-19 et la relance de l'économie, les analystes considèrent que la coopération est la solution.

Lors de sa visite en Indonésie, la plus grande économie d'Asie du Sud-Est, M. Wang a déclaré que la Chine était prête à travailler avec l'Indonésie pour mettre en œuvre conjointement le Partenariat économique régional global (RCEP) le plus tôt possible et pour mettre à profit les dividendes du plus grand bloc de libre-échange du monde.

Le RCEP regroupe 15 pays de la région Asie-Pacifique, qui représentent ensemble près de 30% de la population mondiale et environ 30% du produit intérieur brut (PIB) mondial.

"C'est un accord gagnant-gagnant. Personne ne perd, et tout le monde gagne", a indiqué Dino Patti Djalal, ancien ambassadeur indonésien aux Etats-Unis.

Les échanges commerciaux entre la Chine et les membres de l'ASEAN ont connu une forte croissance malgré la pandémie. Selon les données publiées par l'administration générale des douanes chinoises, le volume des échanges bilatéraux a augmenté de 7% en 2020, faisant de l'ASEAN le premier partenaire commercial de la Chine.

"En coopérant, l'ASEAN et la Chine peuvent devenir un puissant catalyseur du progrès et du commerce mondial", a déclaré Wilson Lee Flores, analyste et chroniqueur au quotidien anglophone The Philippine Star.

La Chine a également travaillé avec les pays concernés de l'ASEAN pour accélérer la construction de grands projets et pousser à l'alignement de l'initiative "la Ceinture et la Route" avec les stratégies de développement locales.

Tang Zhimin, directeur des études sur la Chine et l'ASEAN à l'Institut de gestion Panyapiwat, basé à Bangkok, a estimé que le renforcement de la coopération bilatérale dans les secteurs émergents tels que la 5G, l'économie numérique, l'intelligence artificielle et les applications gérant de grandes quantités de données contribuera à favoriser de nouveaux moteurs de croissance dans la région.

POINT D'ANCRAGE DE LA STABILITÉ RÉGIONALE

Les relations solides et harmonieuses entre l'ASEAN et la Chine constitueront un point d'ancrage solide pour la stabilité et le développement économique de la région Asie-Pacifique, ainsi que pour la paix mondiale aujourd'hui assaillie par des incertitudes et des problèmes complexes, a déclaré M. Flores.

Le consensus sur le maintien de la paix et de la stabilité régionales a été l'un des points forts du voyage de M. Wang en Asie du Sud-Est, les pays s'étant engagés à gérer les différends par la négociation, a fait remarquer M. Tang.

La Chine souhaite renforcer la coopération et la solidarité avec tous les pays de l'ASEAN et gérer correctement les différends, afin de garantir que la mer de Chine méridionale soit pacifique et stable, a déclaré M. Wang lors des discussions avec le sultan du Brunei, Haji Hassanal Bolkiah.

Parmi les relations entre l'ASEAN et ses partenaires de dialogue, les relations Chine-ASEAN sont les plus dynamiques et les plus fructueuses, et sont devenues un pilier important pour la paix et la stabilité régionales, le développement et la prospérité, a déclaré M. Wang lors des entretiens avec le secrétaire général de l'ASEAN, Lim Jock Hoi.

Créée en 1967, l'ASEAN regroupe le Brunei, le Cambodge, l'Indonésie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam.

010020070770000000000000011107421396734451