french.xinhuanet.com
 

La pandémie ne doit pas devenir une arène pour les confrontations politiques, selon le président de la Douma russe

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-28 à 03:13

MOSCOU, 27 octobre (Xinhua) -- Le monde ne doit pas traiter la pandémie de coronavirus comme une arène pour les confrontations politiques, notamment dans un contexte d'émergence de nouvelles menaces mondiales, a déclaré mardi le président de la Douma d'Etat russe, Viatcheslav Volodine.

"Le monde change rapidement. De nouvelles menaces similaires à l'infection à coronavirus ne cessent d'émerger", a indiqué le président de la chambre basse du Parlement lors de la cérémonie d'ouverture du sixième Forum parlementaire des BRICS.

"Pour préserver la stabilité mondiale, il est nécessaire d'apporter une réponse rapide à ces défis. Mais au lieu de cela, nous voyons la pandémie devenir un nouvelle arène pour les confrontations politiques et la concurrence déloyale", a ajouté M. Volodine.

Il a souligné qu'il était crucial pour la communauté internationale de résister à cette tendance à la confrontation, de construire des relations basées sur le respect mutuel et de rejeter les doubles standards.

Il y a cinq ans, lorsque la Russie exerçait la présidence tournante du groupe BRICS, les chefs d'Etat des BRICS ont de fait concentré leurs efforts sur la collaboration en matière de lutte contre les maladies infectieuses, a rappelé M. Volodine.

Le président de la Douma russe s'est félicité du potentiel des BRICS dans ce domaine, soulignant notamment que la Chine et l'Inde font partie des principaux fournisseurs mondiaux de produits pharmaceutiques.

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par e-mail à xinhuanet_french@news.cn

La pandémie ne doit pas devenir une arène pour les confrontations politiques, selon le président de la Douma russe

French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-28 à 03:13

MOSCOU, 27 octobre (Xinhua) -- Le monde ne doit pas traiter la pandémie de coronavirus comme une arène pour les confrontations politiques, notamment dans un contexte d'émergence de nouvelles menaces mondiales, a déclaré mardi le président de la Douma d'Etat russe, Viatcheslav Volodine.

"Le monde change rapidement. De nouvelles menaces similaires à l'infection à coronavirus ne cessent d'émerger", a indiqué le président de la chambre basse du Parlement lors de la cérémonie d'ouverture du sixième Forum parlementaire des BRICS.

"Pour préserver la stabilité mondiale, il est nécessaire d'apporter une réponse rapide à ces défis. Mais au lieu de cela, nous voyons la pandémie devenir un nouvelle arène pour les confrontations politiques et la concurrence déloyale", a ajouté M. Volodine.

Il a souligné qu'il était crucial pour la communauté internationale de résister à cette tendance à la confrontation, de construire des relations basées sur le respect mutuel et de rejeter les doubles standards.

Il y a cinq ans, lorsque la Russie exerçait la présidence tournante du groupe BRICS, les chefs d'Etat des BRICS ont de fait concentré leurs efforts sur la collaboration en matière de lutte contre les maladies infectieuses, a rappelé M. Volodine.

Le président de la Douma russe s'est félicité du potentiel des BRICS dans ce domaine, soulignant notamment que la Chine et l'Inde font partie des principaux fournisseurs mondiaux de produits pharmaceutiques.

010020070770000000000000011100001394716921