french.xinhuanet.com
 

La Route de la soie maritime profite aux pays concernés et favorise le multilatéralisme (experts)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-03 à 20:50

BEIJING, 3 octobre (Xinhua) -- La Route de la soie maritime du XXIe siècle proposée par la Chine en 2013 profite aux pays et aux personnes situés le long de la route et leur apporte des opportunités de paix et de développement, ont récemment déclaré plusieurs experts.

En promouvant l'édification de l'Initiative la Ceinture et la Route (ICR), la Chine a prôné le multilatéralisme, mis l'accent sur les bénéfices mutuels, et a montré une force motrice forte dans la gouvernance mondiale, ont-ils estimé.

Cavince Adhere, chercheur en relations internationales basé au Kenya et spécialisé dans les relations Chine-Afrique, a indiqué qu'en rassemblant des pays de différents continents, l'ICR "élargit l'espace du multilatéralisme".

Dans un système de gouvernance mondiale dans lequel certaines grandes puissances "tournent leur regard de plus en plus vers l'intérieur, avec un nationalisme économique fort, et font preuve de mépris pour les règles établies, la Route de la soie maritime est une autre opportunité pour la Chine de galvaniser les pays progressistes et de façonner un système international plus bénéfique, égalitaire et inclusif", a-t-il dit.

"Le nombre de pays qui ont souscrit à la Route de la soie maritime témoigne de l'utilité de l'initiative en tant que nouvelle frontière de la gouvernance mondiale et du développement", a-t-il ajouté.

Karim al-Omda, professeur à l'Académie arabe de science, de technologie et de transport maritime, a affirmé que la Chine avait accordé une attention particulière à l'ICR en facilitant le commerce entre les pays participants et avait donné la priorité aux bénéfices mutuels en coopérant avec d'autres pays.

"La Chine transfère son expérience et sa technologie et fait de grands progrès dans les réseaux mobiles et les technologies 5G qui amélioreront les taux de croissance mondiaux et augmenteront le volume des échanges qui ont subi une baisse pendant la période du COVID-19", a-t-il noté.

Le porte-parole du Parti du peuple cambodgien, Suos Yara, a souligné qu'il était vital pour les pays situés le long de la route de développer conjointement l'ICR. Ce constat est valable "en particulier pour maintenir une architecture économique internationale ouverte et libérale" et promouvoir "une coopération mutuellement bénéfique".

L'ICR "évolue pour devenir un pilier clé de la gouvernance mondiale", a estimé M. Yara, se disant convaincu que l'ICR créerait plus d'opportunités de développement économique pour le Cambodge et préserverait la paix et le développement au niveau régional et mondial.

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par e-mail à xinhuanet_french@news.cn

La Route de la soie maritime profite aux pays concernés et favorise le multilatéralisme (experts)

French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-03 à 20:50

BEIJING, 3 octobre (Xinhua) -- La Route de la soie maritime du XXIe siècle proposée par la Chine en 2013 profite aux pays et aux personnes situés le long de la route et leur apporte des opportunités de paix et de développement, ont récemment déclaré plusieurs experts.

En promouvant l'édification de l'Initiative la Ceinture et la Route (ICR), la Chine a prôné le multilatéralisme, mis l'accent sur les bénéfices mutuels, et a montré une force motrice forte dans la gouvernance mondiale, ont-ils estimé.

Cavince Adhere, chercheur en relations internationales basé au Kenya et spécialisé dans les relations Chine-Afrique, a indiqué qu'en rassemblant des pays de différents continents, l'ICR "élargit l'espace du multilatéralisme".

Dans un système de gouvernance mondiale dans lequel certaines grandes puissances "tournent leur regard de plus en plus vers l'intérieur, avec un nationalisme économique fort, et font preuve de mépris pour les règles établies, la Route de la soie maritime est une autre opportunité pour la Chine de galvaniser les pays progressistes et de façonner un système international plus bénéfique, égalitaire et inclusif", a-t-il dit.

"Le nombre de pays qui ont souscrit à la Route de la soie maritime témoigne de l'utilité de l'initiative en tant que nouvelle frontière de la gouvernance mondiale et du développement", a-t-il ajouté.

Karim al-Omda, professeur à l'Académie arabe de science, de technologie et de transport maritime, a affirmé que la Chine avait accordé une attention particulière à l'ICR en facilitant le commerce entre les pays participants et avait donné la priorité aux bénéfices mutuels en coopérant avec d'autres pays.

"La Chine transfère son expérience et sa technologie et fait de grands progrès dans les réseaux mobiles et les technologies 5G qui amélioreront les taux de croissance mondiaux et augmenteront le volume des échanges qui ont subi une baisse pendant la période du COVID-19", a-t-il noté.

Le porte-parole du Parti du peuple cambodgien, Suos Yara, a souligné qu'il était vital pour les pays situés le long de la route de développer conjointement l'ICR. Ce constat est valable "en particulier pour maintenir une architecture économique internationale ouverte et libérale" et promouvoir "une coopération mutuellement bénéfique".

L'ICR "évolue pour devenir un pilier clé de la gouvernance mondiale", a estimé M. Yara, se disant convaincu que l'ICR créerait plus d'opportunités de développement économique pour le Cambodge et préserverait la paix et le développement au niveau régional et mondial.

010020070770000000000000011199231394169761