french.xinhuanet.com
 

Sanofi veut supprimer 1.700 emplois en Europe dont un millier en France

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-06-27 à 03:37

PARIS, 26 juin (Xinhua) -- Le groupe pharmaceutique français Sanofi a annoncé ce vendredi la suppression de 1.700 emplois dont un millier en France sur un étalement de trois ans.

Ce plan de départs "volontaires", selon la direction, a été décidé alors que Sanofi a vu son chiffre d'affaires augmenter de près de 7% au premier trimestre 2020, atteignant 9 milliards d'euros, notamment grâce à la vente d'antidouleurs durant l'épidémie de COVID-19.

Il s'agit pour la direction du groupe, de maintenir son plan de réduction des dépenses annoncé en décembre dernier, avec l'objectif d'économiser deux milliards d'euros d'ici 2022.

Plusieurs syndicats ont vivement critiqué l'annonce de ce plan de départs : "C'est la poursuite du démantèlement du groupe et de l'externalisation des activités. Sanofi veut passer d'un total de 300 médicaments à vendre à seulement une centaine. On a l'impression que le groupe ne veut conserver que ce qui est le plus rentable", a déploré Thierry Bodin, coordinateur CGT chez Sanofi, interrogé par le quotidien Le Monde.

Le groupe pharmaceutique emploie 100.000 personnes dans le monde dont 25.000 en France. Le PDG de Sanofi avait annoncé le 12 juin dernier, un investissement de 610 millions d'euros pour accélérer la recherche de vaccins en France, en présence du président Macron.

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par e-mail à xinhuanet_french@news.cn

Sanofi veut supprimer 1.700 emplois en Europe dont un millier en France

French.xinhuanet.com | Publié le 2020-06-27 à 03:37

PARIS, 26 juin (Xinhua) -- Le groupe pharmaceutique français Sanofi a annoncé ce vendredi la suppression de 1.700 emplois dont un millier en France sur un étalement de trois ans.

Ce plan de départs "volontaires", selon la direction, a été décidé alors que Sanofi a vu son chiffre d'affaires augmenter de près de 7% au premier trimestre 2020, atteignant 9 milliards d'euros, notamment grâce à la vente d'antidouleurs durant l'épidémie de COVID-19.

Il s'agit pour la direction du groupe, de maintenir son plan de réduction des dépenses annoncé en décembre dernier, avec l'objectif d'économiser deux milliards d'euros d'ici 2022.

Plusieurs syndicats ont vivement critiqué l'annonce de ce plan de départs : "C'est la poursuite du démantèlement du groupe et de l'externalisation des activités. Sanofi veut passer d'un total de 300 médicaments à vendre à seulement une centaine. On a l'impression que le groupe ne veut conserver que ce qui est le plus rentable", a déploré Thierry Bodin, coordinateur CGT chez Sanofi, interrogé par le quotidien Le Monde.

Le groupe pharmaceutique emploie 100.000 personnes dans le monde dont 25.000 en France. Le PDG de Sanofi avait annoncé le 12 juin dernier, un investissement de 610 millions d'euros pour accélérer la recherche de vaccins en France, en présence du président Macron.

010020070770000000000000011107401391693801