french.xinhuanet.com
 

Vaincre le COVID-19 de façon solidaire, pour la santé de tous (COMMENTAIRE)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-05-19 à 15:22

BEIJING, 19 mai (Xinhua) -- La 73e Assemblée mondiale de la santé (AMS) s'est ouverte à un moment critique où le nouveau coronavirus ravage le monde, fauchant des vies et causant des ravages dans l'économie mondiale.

A l'ouverture de la réunion virtuelle lundi, le président chinois Xi Jinping a appelé la communauté internationale à lutter contre le COVID-19 de façon solidaire et à construire une communauté de santé pour l'humanité, en insufflant de la confiance et un élan à la campagne collective du monde pour mettre fin à l'épidémie.

La pandémie mortelle, l'urgence de santé publique mondiale la plus grave de l'après-guerre, s'est jusqu'à présent propagée à plus de 210 pays et régions, a touché plus de sept milliards de personnes et causé plus de 300.000 décès. Face à ce défi commun, les pays du monde entier s'occupent les uns des autres et s'efforcent de faire passer la vie humaine avant toute autre considération.

Depuis l'apparition de l'épidémie, la Chine a agi avec ouverture, transparence et responsabilité. Beijing a publié aussi vite que possible la séquence du génome du virus, partageant ses informations et son expérience en matière de confinement épidémique avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et les pays concernés en temps opportun. Elle a également fait tout qu'elle a pu pour aider les pays dans le besoin en leur fournissant du matériel et en y dépêchant des équipes d'experts médicaux.

Cependant, la situation dans le monde reste préoccupante. L'épidémie n'a pas encore atteint son point culminant dans certains pays, alors que d'autres sont en train de s'efforcer de ramener le travail et la production à la normale, bien que le risque d'une deuxième vague d'infections reste élevé.

Dans le même temps, l'humanité a encore besoin de mieux comprendre ce virus jusqu'alors inconnu, et l'arrivée de médicaments et de vaccins efficaces n'est pas en vue.

Lors de la réunion de lundi, la Chine s'est engagée à soutenir le rôle de premier plan que joue l'OMS dans la lutte contre la pandémie mondiale, à intensifier l'assistance à l'Afrique, à renforcer la gouvernance mondiale de la santé publique et à faire du vaccin chinois contre le COVID-19 un bien public mondial lorsque celui-ci sera disponible.

Ces propositions, qui se sont inspirées de l'expérience de la Chine et du consensus de la communauté internationale, sont très importantes pour coordonner les actions dans le monde entier et ont démontré la volonté de la Chine d'assumer sa juste part de responsabilité mondiale.

Lors de la séance d'ouverture, M. Xi a appelé la communauté internationale à se réunir et à déployer des efforts concertés pour protéger la vie et la santé des peuples de tous les pays, ainsi que pour sauvegarder la planète Terre.

Les virus ne respectent aucune frontière. Les races et les nationalités n'ont aucun sens face à une pandémie. L'épidémie de COVID-19 a prouvé une fois de plus que l'espèce humaine appartient à une communauté de destin. La solidarité et la coopération sont les seuls moyens permettant de surmonter la crise du moment.

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par e-mail à xinhuanet_french@news.cn

Vaincre le COVID-19 de façon solidaire, pour la santé de tous (COMMENTAIRE)

French.xinhuanet.com | Publié le 2020-05-19 à 15:22

BEIJING, 19 mai (Xinhua) -- La 73e Assemblée mondiale de la santé (AMS) s'est ouverte à un moment critique où le nouveau coronavirus ravage le monde, fauchant des vies et causant des ravages dans l'économie mondiale.

A l'ouverture de la réunion virtuelle lundi, le président chinois Xi Jinping a appelé la communauté internationale à lutter contre le COVID-19 de façon solidaire et à construire une communauté de santé pour l'humanité, en insufflant de la confiance et un élan à la campagne collective du monde pour mettre fin à l'épidémie.

La pandémie mortelle, l'urgence de santé publique mondiale la plus grave de l'après-guerre, s'est jusqu'à présent propagée à plus de 210 pays et régions, a touché plus de sept milliards de personnes et causé plus de 300.000 décès. Face à ce défi commun, les pays du monde entier s'occupent les uns des autres et s'efforcent de faire passer la vie humaine avant toute autre considération.

Depuis l'apparition de l'épidémie, la Chine a agi avec ouverture, transparence et responsabilité. Beijing a publié aussi vite que possible la séquence du génome du virus, partageant ses informations et son expérience en matière de confinement épidémique avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et les pays concernés en temps opportun. Elle a également fait tout qu'elle a pu pour aider les pays dans le besoin en leur fournissant du matériel et en y dépêchant des équipes d'experts médicaux.

Cependant, la situation dans le monde reste préoccupante. L'épidémie n'a pas encore atteint son point culminant dans certains pays, alors que d'autres sont en train de s'efforcer de ramener le travail et la production à la normale, bien que le risque d'une deuxième vague d'infections reste élevé.

Dans le même temps, l'humanité a encore besoin de mieux comprendre ce virus jusqu'alors inconnu, et l'arrivée de médicaments et de vaccins efficaces n'est pas en vue.

Lors de la réunion de lundi, la Chine s'est engagée à soutenir le rôle de premier plan que joue l'OMS dans la lutte contre la pandémie mondiale, à intensifier l'assistance à l'Afrique, à renforcer la gouvernance mondiale de la santé publique et à faire du vaccin chinois contre le COVID-19 un bien public mondial lorsque celui-ci sera disponible.

Ces propositions, qui se sont inspirées de l'expérience de la Chine et du consensus de la communauté internationale, sont très importantes pour coordonner les actions dans le monde entier et ont démontré la volonté de la Chine d'assumer sa juste part de responsabilité mondiale.

Lors de la séance d'ouverture, M. Xi a appelé la communauté internationale à se réunir et à déployer des efforts concertés pour protéger la vie et la santé des peuples de tous les pays, ainsi que pour sauvegarder la planète Terre.

Les virus ne respectent aucune frontière. Les races et les nationalités n'ont aucun sens face à une pandémie. L'épidémie de COVID-19 a prouvé une fois de plus que l'espèce humaine appartient à une communauté de destin. La solidarité et la coopération sont les seuls moyens permettant de surmonter la crise du moment.

010020070770000000000000011100001390695331