french.xinhuanet.com
 

(COVID-19) Le COVID-19 s'est propagé "silencieusement" aux Etats-Unis "bien plus tôt" que ne le croyaient les Américains

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-04-26 à 02:13

WASHINGTON, 25 avril (Xinhua) -- Selon un récent article du New York Times, citant une nouvelle recherche de l'Université Northeastern de Boston, la maladie à nouveau coronavirus (COVID-19) s'est probablement propagée dans plusieurs villes américaines "bien plus tôt" que ne le croyaient les Américains.

Au moment où la ville de New York a confirmé son premier cas de coronavirus le 1er mars, "des milliers d'infections se propageaient déjà silencieusement dans la ville", a affirmé l'article intitulé "Des flambées d'épidémie cachées se sont propagées dans des villes américaines bien plus tôt que ne le croyaient les Américains" publié jeudi sur nytimes.com.

Des flambées d'épidémie cachées se sont également "propagées presque complètement non détectées" à Boston, San Francisco, Chicago et Seattle "bien avant que les tests ne montrent que chaque ville avait un problème majeur", a ajouté l'article, citant les résultats d'un modèle de propagation de la maladie établi par des chercheurs de l'Université Northeastern.

Selon le journal, "même au début de février -alors que le monde se concentrait sur la Chine- le virus était non seulement probablement en train de se propager dans plusieurs villes américaines, mais aussi de semer des flambées d'infection ailleurs aux Etats-Unis, ont découvert les chercheurs".

A la date du 1er mars, il n'y avait que 23 cas confirmés de coronavirus dans les cinq grandes villes américaines, mais selon le modèle de l'université, il aurait pu y avoir en fait près de 28.000 infections déjà, a ajouté le journal.

Les autorités sanitaires de Santa Clara, dans l'ouest de l'Etat de Californie, ont confirmé mardi que deux patients étaient décédés du COVID-19 au moins trois semaines avant le premier décès connu dû au virus aux Etats-Unis, enregistré le 29 février à Kirkland, dans l'Etat de Washington.

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par e-mail à xinhuanet_french@news.cn

(COVID-19) Le COVID-19 s'est propagé "silencieusement" aux Etats-Unis "bien plus tôt" que ne le croyaient les Américains

French.xinhuanet.com | Publié le 2020-04-26 à 02:13

WASHINGTON, 25 avril (Xinhua) -- Selon un récent article du New York Times, citant une nouvelle recherche de l'Université Northeastern de Boston, la maladie à nouveau coronavirus (COVID-19) s'est probablement propagée dans plusieurs villes américaines "bien plus tôt" que ne le croyaient les Américains.

Au moment où la ville de New York a confirmé son premier cas de coronavirus le 1er mars, "des milliers d'infections se propageaient déjà silencieusement dans la ville", a affirmé l'article intitulé "Des flambées d'épidémie cachées se sont propagées dans des villes américaines bien plus tôt que ne le croyaient les Américains" publié jeudi sur nytimes.com.

Des flambées d'épidémie cachées se sont également "propagées presque complètement non détectées" à Boston, San Francisco, Chicago et Seattle "bien avant que les tests ne montrent que chaque ville avait un problème majeur", a ajouté l'article, citant les résultats d'un modèle de propagation de la maladie établi par des chercheurs de l'Université Northeastern.

Selon le journal, "même au début de février -alors que le monde se concentrait sur la Chine- le virus était non seulement probablement en train de se propager dans plusieurs villes américaines, mais aussi de semer des flambées d'infection ailleurs aux Etats-Unis, ont découvert les chercheurs".

A la date du 1er mars, il n'y avait que 23 cas confirmés de coronavirus dans les cinq grandes villes américaines, mais selon le modèle de l'université, il aurait pu y avoir en fait près de 28.000 infections déjà, a ajouté le journal.

Les autorités sanitaires de Santa Clara, dans l'ouest de l'Etat de Californie, ont confirmé mardi que deux patients étaient décédés du COVID-19 au moins trois semaines avant le premier décès connu dû au virus aux Etats-Unis, enregistré le 29 février à Kirkland, dans l'Etat de Washington.

010020070770000000000000011199231390079941