french.xinhuanet.com
 

Le gouvernement afghan commencera à libérer les détenus talibans à partir du 14 mars (officiel)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-03-11 à 15:46

KABOUL, 11 mars (Xinhua) -- Le président afghan Mohammad Ashraf Ghani a émis mardi un décret autorisant la libération conditionnelle des détenus talibans, dont les 1.500 premiers sortiront à partir du 14 mars, a confirmé une source officielle mercredi.

D'après le décret, ce sont 5.000 prisonniers talibans qui seront relâchés graduellement.

Tous les détenus concernés par ce décret devront s'engager par écrit à ne plus retourner au combat, a tweeté le porte-parole en chef de la présidence afghane Sediq Sediqqi.

Le gouvernement afghan libérera les premiers 1.500 prisonniers talibans dans les 15 jours suivant le 14 mars. A compter de cette date, une centaine d'entre eux seront relâchés quotidiennement en fonction de leur âge, de leur état de santé et de la durée de la peine d'emprisonnement qu'il leur reste à purger.

Chaque détenu devra au préalable se soumettre à un processus d'enregistrement biométrique, a déclaré M. Sediqqi.

Les 3.500 prisonniers restants seront libérés pendant et après les négociations entre Afghans.

Selon les termes du décret, une fois que ces négociations auront débuté, 500 prisonniers seront relâchés toutes les deux semaines, et durant cette période une réduction significative de la violence devra être constatée, jusqu'à la libération des 3.500 restants.

Le président Ghani avait estimé il y a peu de temps que la libération des détenus talibans entraînerait une diminution de la violence.

"Heureusement, nous avons atteint un cadre dans lequel une réduction significative de la violence prendra forme en échange de la libération des prisonniers talibans, afin que la population puisse en ressentir les résultats tangibles", a-t-il dit lundi durant sa cérémonie d'investiture.

Zabiullah Mujahid, porte-parole présumé des talibans, a affirmé lundi que l'organisation militante avait remis "aux Etats-Unis une liste détaillée des 5.000 détenus que personne n'a le droit de modifier".

Les Etats-Unis et les talibans ont signé un accord de paix au Qatar le 29 février, tandis que Kaboul et Washington ont publié un communiqué commun le même jour.

D'après ces accords, les Etats-Unis et les forces de la coalition quitteront l'Afghanistan sous 14 mois et les talibans prendront part aux pourparlers de paix entre Afghans.

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par e-mail à xinhuanet_french@news.cn

Le gouvernement afghan commencera à libérer les détenus talibans à partir du 14 mars (officiel)

French.xinhuanet.com | Publié le 2020-03-11 à 15:46

KABOUL, 11 mars (Xinhua) -- Le président afghan Mohammad Ashraf Ghani a émis mardi un décret autorisant la libération conditionnelle des détenus talibans, dont les 1.500 premiers sortiront à partir du 14 mars, a confirmé une source officielle mercredi.

D'après le décret, ce sont 5.000 prisonniers talibans qui seront relâchés graduellement.

Tous les détenus concernés par ce décret devront s'engager par écrit à ne plus retourner au combat, a tweeté le porte-parole en chef de la présidence afghane Sediq Sediqqi.

Le gouvernement afghan libérera les premiers 1.500 prisonniers talibans dans les 15 jours suivant le 14 mars. A compter de cette date, une centaine d'entre eux seront relâchés quotidiennement en fonction de leur âge, de leur état de santé et de la durée de la peine d'emprisonnement qu'il leur reste à purger.

Chaque détenu devra au préalable se soumettre à un processus d'enregistrement biométrique, a déclaré M. Sediqqi.

Les 3.500 prisonniers restants seront libérés pendant et après les négociations entre Afghans.

Selon les termes du décret, une fois que ces négociations auront débuté, 500 prisonniers seront relâchés toutes les deux semaines, et durant cette période une réduction significative de la violence devra être constatée, jusqu'à la libération des 3.500 restants.

Le président Ghani avait estimé il y a peu de temps que la libération des détenus talibans entraînerait une diminution de la violence.

"Heureusement, nous avons atteint un cadre dans lequel une réduction significative de la violence prendra forme en échange de la libération des prisonniers talibans, afin que la population puisse en ressentir les résultats tangibles", a-t-il dit lundi durant sa cérémonie d'investiture.

Zabiullah Mujahid, porte-parole présumé des talibans, a affirmé lundi que l'organisation militante avait remis "aux Etats-Unis une liste détaillée des 5.000 détenus que personne n'a le droit de modifier".

Les Etats-Unis et les talibans ont signé un accord de paix au Qatar le 29 février, tandis que Kaboul et Washington ont publié un communiqué commun le même jour.

D'après ces accords, les Etats-Unis et les forces de la coalition quitteront l'Afghanistan sous 14 mois et les talibans prendront part aux pourparlers de paix entre Afghans.

010020070770000000000000011107421388664041