french.xinhuanet.com
 

(COVID-19) Les experts affirment que l'endiguement du coronavirus nécessite une coopération globale

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-02-16 à 20:33

NEW YORK, 16 février (Xinhua) -- La coopération globale est essentielle pour combattre l'épidémie du nouveau coronavirus, ont estimé plusieurs experts.

Les experts en santé publique du monde entier doivent renforcer les échanges d'informations sous l'étroite coordination de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a indiqué Huang Yanzhong, expert en santé mondiale du groupe de réflexion à but non lucratif Council on Foreign Relations (CFR), lors d'un récent entretien avec Xinhua.

Alors que l'on comprend encore assez mal ce nouveau virus, les experts sanitaires doivent rapidement identifier différents facteurs clés, comme l'origine du virus, la population la plus susceptible et sa période d'incubation, afin d'accélérer le développement de médicaments et d'un vaccin, a estimé M. Huang, également professeur et directeur du centre d'études sanitaires globales de l'école de Diplomatie et de Relations internationales de l'université Seton Hall.

"Il est désormais impératif pour l'OMS d'assurer un rôle directeur", a estimé M. Huang, ajoutant qu'il y avait "beaucoup de choses que l'OMS pouvait faire", y compris fournir des lignes directrices et un soutien consultatif sur la gestion de l'épidémie.

Selon les experts, le confinement de la ville de Wuhan, l'épicentre de l'épidémie, ainsi que d'autres villes où le nombre d'infections est élevé, a été efficace étant donné le nombre total de nouveaux cas confirmés dans le pays ces derniers jours.

"La réponse du gouvernement chinois en termes de mobilisation sociale et de coordination a été extraordinaire. Très peu de pays, sinon aucun, auraient pu adopter ce type de réponse", a estimé M. Frieden, ancien directeur du Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC).

"Je pense qu'il ne fait aucun doute que cela a ralenti la propagation du (nouveau) coronavirus", a déclaré M. Frieden dans un panel organisé aux quartiers généraux du CFR à Manhattan cette semaine.

Jennifer Nuzzo, professeure associée à l'école Johns Hopkins Bloomberg de santé publique, a déclaré devant le même panel que les Etats-Unis devraient réexaminer leur approche d'endiguement du virus, notamment les restrictions des voyages et la suspension de vols, qui ne correspondent pas aux recommandations de l'OMS.

Mme Nuzzo a estimé que ces mesures avaient peu de chances d'être efficaces pour empêcher le virus d'entrer dans le pays mais auraient un impact sur l'économie et le commerce.

"Si nous interrompons les vols, que ce soit pour des raisons politiques ou parce que plus personne ne vole en raison des restrictions, il y aura des conséquences pour les mouvements de marchandise, en particulier de biens essentiels, alors que nombre d'entreprises dépendent des vols commerciaux", a-t-elle déclaré.

MM. Frieden et Huang ont souligné l'importance de renforcer la confiance entre les agences sanitaires comme le CDC, essentiellement via la communication sur les risques.

Ces agences pourraient lancer des campagnes de sensibilisation à la sécurité publique en partageant en temps opportun des informations avec le public, a estimé M. Huang.

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par e-mail à xinhuanet_french@news.cn

(COVID-19) Les experts affirment que l'endiguement du coronavirus nécessite une coopération globale

French.xinhuanet.com | Publié le 2020-02-16 à 20:33

NEW YORK, 16 février (Xinhua) -- La coopération globale est essentielle pour combattre l'épidémie du nouveau coronavirus, ont estimé plusieurs experts.

Les experts en santé publique du monde entier doivent renforcer les échanges d'informations sous l'étroite coordination de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a indiqué Huang Yanzhong, expert en santé mondiale du groupe de réflexion à but non lucratif Council on Foreign Relations (CFR), lors d'un récent entretien avec Xinhua.

Alors que l'on comprend encore assez mal ce nouveau virus, les experts sanitaires doivent rapidement identifier différents facteurs clés, comme l'origine du virus, la population la plus susceptible et sa période d'incubation, afin d'accélérer le développement de médicaments et d'un vaccin, a estimé M. Huang, également professeur et directeur du centre d'études sanitaires globales de l'école de Diplomatie et de Relations internationales de l'université Seton Hall.

"Il est désormais impératif pour l'OMS d'assurer un rôle directeur", a estimé M. Huang, ajoutant qu'il y avait "beaucoup de choses que l'OMS pouvait faire", y compris fournir des lignes directrices et un soutien consultatif sur la gestion de l'épidémie.

Selon les experts, le confinement de la ville de Wuhan, l'épicentre de l'épidémie, ainsi que d'autres villes où le nombre d'infections est élevé, a été efficace étant donné le nombre total de nouveaux cas confirmés dans le pays ces derniers jours.

"La réponse du gouvernement chinois en termes de mobilisation sociale et de coordination a été extraordinaire. Très peu de pays, sinon aucun, auraient pu adopter ce type de réponse", a estimé M. Frieden, ancien directeur du Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC).

"Je pense qu'il ne fait aucun doute que cela a ralenti la propagation du (nouveau) coronavirus", a déclaré M. Frieden dans un panel organisé aux quartiers généraux du CFR à Manhattan cette semaine.

Jennifer Nuzzo, professeure associée à l'école Johns Hopkins Bloomberg de santé publique, a déclaré devant le même panel que les Etats-Unis devraient réexaminer leur approche d'endiguement du virus, notamment les restrictions des voyages et la suspension de vols, qui ne correspondent pas aux recommandations de l'OMS.

Mme Nuzzo a estimé que ces mesures avaient peu de chances d'être efficaces pour empêcher le virus d'entrer dans le pays mais auraient un impact sur l'économie et le commerce.

"Si nous interrompons les vols, que ce soit pour des raisons politiques ou parce que plus personne ne vole en raison des restrictions, il y aura des conséquences pour les mouvements de marchandise, en particulier de biens essentiels, alors que nombre d'entreprises dépendent des vols commerciaux", a-t-elle déclaré.

MM. Frieden et Huang ont souligné l'importance de renforcer la confiance entre les agences sanitaires comme le CDC, essentiellement via la communication sur les risques.

Ces agences pourraient lancer des campagnes de sensibilisation à la sécurité publique en partageant en temps opportun des informations avec le public, a estimé M. Huang.

010020070770000000000000011100001387891171