french.xinhuanet.com
 

Le Premier ministre britannique "confiant" quant à la possibilité d'un accord sans tarifs douaniers avec l'UE

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-01-14 à 04:25


(Xinhua/Paul McErlane)

LONDRES, 13 janvier (Xinhua) -- Le Premier ministre britannique Boris Johnson a déclaré lundi lors d'une visite à Belfast, en Irlande du Nord, qu'il était "confiant" quant à la possibilité de conclure un accord sans quotas ni tarifs douaniers avec l'Union européenne (UE ).

En réponse aux préoccupations de certains quant à d'éventuels contrôles des marchandises traversant la mer d'Irlande après le Brexit, M. Johnson a indiqué à la presse qu'il ne voyait "aucun cas de figure qui puisse rendre nécessaire un contrôle des marchandises entre l'Irlande du Nord et la Grande-Bretagne".

"Comme je l'ai expliqué précédemment, le seul cas de figure dans laquelle on pourrait imaginer un contrôle des marchandises entre la Grande-Bretagne et l'Irlande du Nord serait si ces marchandises étaient destinées à la République d'Irlande, et que nous n'avions pas réussi à conclure d'accord exempt de quotas et de droits de douane avec nos amis et partenaires de l'UE - mais j'espère et j'ai confiance en notre capacité à y arriver", a-t-il affirmé.

"Il existe de nombreux dispositifs pour protéger les entreprises et agriculteurs d'Irlande du Nord", a-t-il ajouté.

La visite de M. Johnson survient trois jours après que les deux principaux partis d'Irlande du Nord, le Parti unioniste démocrate (DUP) et le Sinn Fein, sont convenus d'un projet d'accord visant à créer un gouvernement de coalition, mettant ainsi fin à trois ans d'impasse politique dans la région.

La première ministre d'Irlande du Nord Arlene Foster (du DUP) et la vice-Première ministre Michelle O'Neill (du Sinn Fein) ont reçu M. Johnson à l'entrée du palais de Stormont, le siège de l'Assemblée d'Irlande du Nord.

Saluant la décision des politiciens de mettre leurs différends de côté, M. Johnson a déclaré que "le temps était venu pour le gouvernement et le pouvoir exécutif de servir le peuple d'Irlande du Nord, et de respecter les priorités du peuple".

Dans un communiqué publié peu avant sa visite, M. Johnson a salué l'accord conclu entre les deux partis comme "historique".

"C'est un moment historique pour le peuple d'Irlande du Nord. Après trois ans, Stormont est à nouveau fonctionnel, avec un pouvoir exécutif qui peut désormais aller de l'avant, et travailler à améliorer la vie des gens et à aider toutes les communautés d'Irlande du Nord", a indiqué le communiqué.

   1 2   

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par email à xinhuanet_french@news.cn

Le Premier ministre britannique "confiant" quant à la possibilité d'un accord sans tarifs douaniers avec l'UE

French.xinhuanet.com | Publié le 2020-01-14 à 04:25


(Xinhua/Paul McErlane)

LONDRES, 13 janvier (Xinhua) -- Le Premier ministre britannique Boris Johnson a déclaré lundi lors d'une visite à Belfast, en Irlande du Nord, qu'il était "confiant" quant à la possibilité de conclure un accord sans quotas ni tarifs douaniers avec l'Union européenne (UE ).

En réponse aux préoccupations de certains quant à d'éventuels contrôles des marchandises traversant la mer d'Irlande après le Brexit, M. Johnson a indiqué à la presse qu'il ne voyait "aucun cas de figure qui puisse rendre nécessaire un contrôle des marchandises entre l'Irlande du Nord et la Grande-Bretagne".

"Comme je l'ai expliqué précédemment, le seul cas de figure dans laquelle on pourrait imaginer un contrôle des marchandises entre la Grande-Bretagne et l'Irlande du Nord serait si ces marchandises étaient destinées à la République d'Irlande, et que nous n'avions pas réussi à conclure d'accord exempt de quotas et de droits de douane avec nos amis et partenaires de l'UE - mais j'espère et j'ai confiance en notre capacité à y arriver", a-t-il affirmé.

"Il existe de nombreux dispositifs pour protéger les entreprises et agriculteurs d'Irlande du Nord", a-t-il ajouté.

La visite de M. Johnson survient trois jours après que les deux principaux partis d'Irlande du Nord, le Parti unioniste démocrate (DUP) et le Sinn Fein, sont convenus d'un projet d'accord visant à créer un gouvernement de coalition, mettant ainsi fin à trois ans d'impasse politique dans la région.

La première ministre d'Irlande du Nord Arlene Foster (du DUP) et la vice-Première ministre Michelle O'Neill (du Sinn Fein) ont reçu M. Johnson à l'entrée du palais de Stormont, le siège de l'Assemblée d'Irlande du Nord.

Saluant la décision des politiciens de mettre leurs différends de côté, M. Johnson a déclaré que "le temps était venu pour le gouvernement et le pouvoir exécutif de servir le peuple d'Irlande du Nord, et de respecter les priorités du peuple".

Dans un communiqué publié peu avant sa visite, M. Johnson a salué l'accord conclu entre les deux partis comme "historique".

"C'est un moment historique pour le peuple d'Irlande du Nord. Après trois ans, Stormont est à nouveau fonctionnel, avec un pouvoir exécutif qui peut désormais aller de l'avant, et travailler à améliorer la vie des gens et à aider toutes les communautés d'Irlande du Nord", a indiqué le communiqué.

   1 2   

010020070770000000000000011100001387020531