french.xinhuanet.com
 

Chef de la CNUCED : l'engagement de la Chine à poursuivre l'ouverture est "un pas dans la bonne direction" (INTERVIEW)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2019-11-05 à 19:25


(Xinhua/Chen Junxia)

Par Ling Xin, Chen Junxia

GENEVE, 5 novembre (Xinhua) -- Mukhisa Kituyi, secrétaire général de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) a salué l'engagement de la Chine à poursuivre sa politique d'ouverture, qui représenterait selon lui "un pas dans la bonne direction".

L'engagement de la Chine à poursuivre sa politique d'ouverture est "une déclaration importante" et "représente un pas dans la bonne direction", a déclaré récemment M. Kituyi à l'agence Xinhua dans un entretien, avant son départ pour la deuxième Exposition internationale des importations de la Chine (CIIE) à Shanghai.

Par rapport à l'événement de l'année dernière, la deuxième CIIE a enregistré une croissance considérable en ce qui concerne le nombre de participants et les ambitions à atteindre, ce qui "représente un vote de confiance" de nombreux pays en développement, a indiqué le chef de la CNUCED.

La CNUCED est un organe intergouvernemental permanent, créé par l'Assemblée générale des Nations Unies, pour aider les pays en développement à s'intégrer dans l'économie mondiale.

En plus d'attendre davantage de commandes et une plus grande visibilité des petites et moyennes entreprises des pays en développement participant à l'exposition, M. Kituyi a prévu "une discussion sur le renforcement des partenariats" à long terme.

Il a suggéré que "les entreprises chinoises, qui ont investi d'une manière significative dans l'infrastructure de nombreux pays en développement, peuvent y donner suite en créant des partenariats pour renforcer les capacités productives dans ces territoires".

Outre l'accueil de la CIIE, la Chine a pris d'autres mesures d'ouverture, telles que l'amélioration de l'environnement des entreprises. "A l'heure où l'on voit les grands acteurs se replier sur eux-mêmes, chercher le protectionnisme qui en exclut d'autres, la Chine affirme que "nous embrassons la solidarité internationale", que "nous offrons des opportunités pour un engagement plus grand et plus profond dans notre économie", a poursuivi M. Kituyi.

"C'est un vote de confiance envers le multilatéralisme et la coopération internationale", a-t-il ajouté.

Au sujet des dernières tensions commerciales, il a averti que "la réorientation des réseaux de production et la perturbation des chaînes de valeur mondiales ont un impact très fort sur les membres les plus vulnérables du réseau des producteurs", soulignant que la réaffirmation de l'importance "d'un système commercial multilatéral fondé sur des règles est une des solutions les plus importantes à ce défi".

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par email à xinhuanet_french@news.cn

Chef de la CNUCED : l'engagement de la Chine à poursuivre l'ouverture est "un pas dans la bonne direction" (INTERVIEW)

French.xinhuanet.com | Publié le 2019-11-05 à 19:25


(Xinhua/Chen Junxia)

Par Ling Xin, Chen Junxia

GENEVE, 5 novembre (Xinhua) -- Mukhisa Kituyi, secrétaire général de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) a salué l'engagement de la Chine à poursuivre sa politique d'ouverture, qui représenterait selon lui "un pas dans la bonne direction".

L'engagement de la Chine à poursuivre sa politique d'ouverture est "une déclaration importante" et "représente un pas dans la bonne direction", a déclaré récemment M. Kituyi à l'agence Xinhua dans un entretien, avant son départ pour la deuxième Exposition internationale des importations de la Chine (CIIE) à Shanghai.

Par rapport à l'événement de l'année dernière, la deuxième CIIE a enregistré une croissance considérable en ce qui concerne le nombre de participants et les ambitions à atteindre, ce qui "représente un vote de confiance" de nombreux pays en développement, a indiqué le chef de la CNUCED.

La CNUCED est un organe intergouvernemental permanent, créé par l'Assemblée générale des Nations Unies, pour aider les pays en développement à s'intégrer dans l'économie mondiale.

En plus d'attendre davantage de commandes et une plus grande visibilité des petites et moyennes entreprises des pays en développement participant à l'exposition, M. Kituyi a prévu "une discussion sur le renforcement des partenariats" à long terme.

Il a suggéré que "les entreprises chinoises, qui ont investi d'une manière significative dans l'infrastructure de nombreux pays en développement, peuvent y donner suite en créant des partenariats pour renforcer les capacités productives dans ces territoires".

Outre l'accueil de la CIIE, la Chine a pris d'autres mesures d'ouverture, telles que l'amélioration de l'environnement des entreprises. "A l'heure où l'on voit les grands acteurs se replier sur eux-mêmes, chercher le protectionnisme qui en exclut d'autres, la Chine affirme que "nous embrassons la solidarité internationale", que "nous offrons des opportunités pour un engagement plus grand et plus profond dans notre économie", a poursuivi M. Kituyi.

"C'est un vote de confiance envers le multilatéralisme et la coopération internationale", a-t-il ajouté.

Au sujet des dernières tensions commerciales, il a averti que "la réorientation des réseaux de production et la perturbation des chaînes de valeur mondiales ont un impact très fort sur les membres les plus vulnérables du réseau des producteurs", soulignant que la réaffirmation de l'importance "d'un système commercial multilatéral fondé sur des règles est une des solutions les plus importantes à ce défi".

010020070770000000000000011100001385307081