french.xinhuanet.com
 

Togo : des partis d'opposition demandent la supervision de l'ONU pour la présidentielle de 2020

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2019-10-04 à 10:04

LOME, 3 octobre (Xinhua) -- Au Togo, six partis d'opposition ont annoncé leur volonté de voir le processus de l'élection présidentielle de 2020 placé sous la supervision d'une structure neutre des Nations Unies qui devra aussi certifier les résultats, lors d'une conférence de presse jeudi à Lomé.

Selon ces partis réunis dans la Coalition des 14 (C14), dont le nom n'a pas été modifié malgré la désertion de huit de ses partis membres, la proposition s'inscrit dans le cadre d'un "souci de transparence absolue" de l'élection présidentielle qui se tiendrait au premier semestre de 2020.

"La C14 propose que dans un souci de transparence absolue, l'ensemble du processus d'organisation de la prochaine élection présidentielle soit placé sous la supervision d'une structure neutre des Nations-Unies", a dit la Coalition dans une déclaration liminaire.

Le regroupement ajoute que la structure neutre de l'ONU "aura en plus de sa mission de supervision celle de procéder à l'audit du processus, et plus particulièrement du fichier électoral et de l'indépendance" de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

"La C14 propose également que la même structure procède à la certification des résultats avant leur publication", peut-on aussi lire dans la déclaration.

A plus de six mois de l'élection présidentielle de 2020, des indépendants et des leaders de l'opposition - dont d'anciens membres de la C14 - ont annoncé leur candidature pour la présidentielle de 2020. Fin

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par email à xinhuanet_french@news.cn

Togo : des partis d'opposition demandent la supervision de l'ONU pour la présidentielle de 2020

French.xinhuanet.com | Publié le 2019-10-04 à 10:04

LOME, 3 octobre (Xinhua) -- Au Togo, six partis d'opposition ont annoncé leur volonté de voir le processus de l'élection présidentielle de 2020 placé sous la supervision d'une structure neutre des Nations Unies qui devra aussi certifier les résultats, lors d'une conférence de presse jeudi à Lomé.

Selon ces partis réunis dans la Coalition des 14 (C14), dont le nom n'a pas été modifié malgré la désertion de huit de ses partis membres, la proposition s'inscrit dans le cadre d'un "souci de transparence absolue" de l'élection présidentielle qui se tiendrait au premier semestre de 2020.

"La C14 propose que dans un souci de transparence absolue, l'ensemble du processus d'organisation de la prochaine élection présidentielle soit placé sous la supervision d'une structure neutre des Nations-Unies", a dit la Coalition dans une déclaration liminaire.

Le regroupement ajoute que la structure neutre de l'ONU "aura en plus de sa mission de supervision celle de procéder à l'audit du processus, et plus particulièrement du fichier électoral et de l'indépendance" de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

"La C14 propose également que la même structure procède à la certification des résultats avant leur publication", peut-on aussi lire dans la déclaration.

A plus de six mois de l'élection présidentielle de 2020, des indépendants et des leaders de l'opposition - dont d'anciens membres de la C14 - ont annoncé leur candidature pour la présidentielle de 2020. Fin

010020070770000000000000011100001384475011