french.xinhuanet.com
 

L'ONU lance de nouvelles lignes directrices pour lutter contre l'exploitation sexuelle des enfants à l'ère numérique

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2019-09-27 à 10:08

NEW YORK (Nations Unies), 26 septembre (Xinhua) -- Le Comité des Nations Unies chargé du suivi de la Convention relative aux droits de l'enfant a lancé officiellement jeudi de nouvelles lignes directrices destinées à aider les Etats à mieux appliquer, à l'ère numérique, le Protocole facultatif à la Convention concernant la vente d'enfants, la prostitution des enfants et la pornographie mettant en scène des enfants.

Ces lignes directrices élaborées par le Comité des droits de l'enfant de l'ONU mettent particulièrement l'accent sur les nouvelles menaces spécifiques auxquelles sont confrontés les enfants du monde entier du fait des technologies numériques telles que l'Internet et les médias sociaux.

"Les lignes directrices couvrent la prévention, l'interdiction de la vente d'enfants et de leur exploitation sexuelle à des fins de prostitution et de pornographie, les mesures visant à prévenir l'impunité des auteurs et les mesures de soutien et de réhabilitation des enfants victimes", a déclaré Luis Pedernera, le Président du Comité cité dans le communiqué.

Les Principes directeurs visent à favoriser une meilleure compréhension des dispositions du Protocole facultatif et proposent des solutions pratiques fondées sur les bonnes pratiques et les difficultés que les Etats ont rencontrées dans sa mise en œuvre.

Les lignes directrices traitent également du rôle joué par le secteur privé et de l'obligation des Etats de veiller à ce que les entreprises et autres entités du secteur privé prennent des mesures pour prévenir l'exploitation sexuelle des enfants.

Dans un monde où l'accès à l'Internet se développe à un rythme sans précédent, le risque que des enfants soient exploités sexuellement ou achetés et vendus comme marchandise, à l'intérieur et au-delà des frontières nationales, augmente à un rythme alarmant, a mis en garde le Comité.

"C'est une bataille que nous ne pouvons tout simplement pas nous permettre de perdre", a insisté le Président du Comité des droits de l'enfant.

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par email à xinhuanet_french@news.cn

L'ONU lance de nouvelles lignes directrices pour lutter contre l'exploitation sexuelle des enfants à l'ère numérique

French.xinhuanet.com | Publié le 2019-09-27 à 10:08

NEW YORK (Nations Unies), 26 septembre (Xinhua) -- Le Comité des Nations Unies chargé du suivi de la Convention relative aux droits de l'enfant a lancé officiellement jeudi de nouvelles lignes directrices destinées à aider les Etats à mieux appliquer, à l'ère numérique, le Protocole facultatif à la Convention concernant la vente d'enfants, la prostitution des enfants et la pornographie mettant en scène des enfants.

Ces lignes directrices élaborées par le Comité des droits de l'enfant de l'ONU mettent particulièrement l'accent sur les nouvelles menaces spécifiques auxquelles sont confrontés les enfants du monde entier du fait des technologies numériques telles que l'Internet et les médias sociaux.

"Les lignes directrices couvrent la prévention, l'interdiction de la vente d'enfants et de leur exploitation sexuelle à des fins de prostitution et de pornographie, les mesures visant à prévenir l'impunité des auteurs et les mesures de soutien et de réhabilitation des enfants victimes", a déclaré Luis Pedernera, le Président du Comité cité dans le communiqué.

Les Principes directeurs visent à favoriser une meilleure compréhension des dispositions du Protocole facultatif et proposent des solutions pratiques fondées sur les bonnes pratiques et les difficultés que les Etats ont rencontrées dans sa mise en œuvre.

Les lignes directrices traitent également du rôle joué par le secteur privé et de l'obligation des Etats de veiller à ce que les entreprises et autres entités du secteur privé prennent des mesures pour prévenir l'exploitation sexuelle des enfants.

Dans un monde où l'accès à l'Internet se développe à un rythme sans précédent, le risque que des enfants soient exploités sexuellement ou achetés et vendus comme marchandise, à l'intérieur et au-delà des frontières nationales, augmente à un rythme alarmant, a mis en garde le Comité.

"C'est une bataille que nous ne pouvons tout simplement pas nous permettre de perdre", a insisté le Président du Comité des droits de l'enfant.

010020070770000000000000011100001384273651