french.xinhuanet.com
 

France : des heurts lors de "la marche pour le climat" suite à l'infiltration de Black Blocs

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2019-09-22 à 04:48

PARIS, 21 septembre (Xinhua) -- Alors que plusieurs manifestations avaient lieu ce samedi à Paris, des heurts ont éclaté lors de la "marche pour le climat" en raison de l'infiltration de Black Blocs dans le cortège, selon plusieurs médias français.

Au total, 15 000 personnes défilaient dans les rues de la capitale suivant un parcours balisé par les autorités, selon le décompte du cabinet Occurrence pour plusieurs médias français; et plusieurs charges des forces de l'ordre ont eu lieu pour neutraliser des "casseurs" mêlés au cortège, menaçant la poursuite de la mobilisation pacifique.

Selon la préfecture de police de Paris, environ "un millier" de manifestants radicaux, de la mouvance de l'ultra-gauche et des "gilets jaunes", se sont joints à la fin de la "marche pour le climat" au parc de Bercy. Les gendarmes ont procédé à des jets de lacrymogènes pour disperser les groupes.

Des heurts ont éclaté dans le cortège près de la Place d'Italie, contraignant les manifestants à interrompre leur marche, l'ONG Greenpeace a appelé à sortir du cortège en raison des violences. En fin de journée, des manifestants pacifistes pour la protection du climat ont bloqué le pont de Tolbiac par un sitting sur la route.

Des affrontements ont éclaté vers 20h30 heure locale (18h30 GMT) près des Champs-Elysées, dont l'accès était interdit toute la journée aux manifestants et notamment aux "gilets jaunes", rassemblés dès la matinée place de la Madeleine.

Une autre manifestation avait lieu à Paris à l'appel du syndicat Force Ouvrière, pour protester contre la réforme des retraites. La préfecture de police de Paris a annoncé vers 17h00 heure locale (15h00 GMT) avoir procédé au total à 152 interpellations et 302 verbalisations.

D'autres heurts ont éclaté notamment à Toulouse où 1 200 "gilets jaunes" manifestaient dans l'après-midi. Cinq personnes ont été interpellées suite à des jets de projectiles sur les forces de l'ordre. Le calme est revenu peu après 19h00 heure locale (17h00 GMT).

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par email à xinhuanet_french@news.cn

France : des heurts lors de "la marche pour le climat" suite à l'infiltration de Black Blocs

French.xinhuanet.com | Publié le 2019-09-22 à 04:48

PARIS, 21 septembre (Xinhua) -- Alors que plusieurs manifestations avaient lieu ce samedi à Paris, des heurts ont éclaté lors de la "marche pour le climat" en raison de l'infiltration de Black Blocs dans le cortège, selon plusieurs médias français.

Au total, 15 000 personnes défilaient dans les rues de la capitale suivant un parcours balisé par les autorités, selon le décompte du cabinet Occurrence pour plusieurs médias français; et plusieurs charges des forces de l'ordre ont eu lieu pour neutraliser des "casseurs" mêlés au cortège, menaçant la poursuite de la mobilisation pacifique.

Selon la préfecture de police de Paris, environ "un millier" de manifestants radicaux, de la mouvance de l'ultra-gauche et des "gilets jaunes", se sont joints à la fin de la "marche pour le climat" au parc de Bercy. Les gendarmes ont procédé à des jets de lacrymogènes pour disperser les groupes.

Des heurts ont éclaté dans le cortège près de la Place d'Italie, contraignant les manifestants à interrompre leur marche, l'ONG Greenpeace a appelé à sortir du cortège en raison des violences. En fin de journée, des manifestants pacifistes pour la protection du climat ont bloqué le pont de Tolbiac par un sitting sur la route.

Des affrontements ont éclaté vers 20h30 heure locale (18h30 GMT) près des Champs-Elysées, dont l'accès était interdit toute la journée aux manifestants et notamment aux "gilets jaunes", rassemblés dès la matinée place de la Madeleine.

Une autre manifestation avait lieu à Paris à l'appel du syndicat Force Ouvrière, pour protester contre la réforme des retraites. La préfecture de police de Paris a annoncé vers 17h00 heure locale (15h00 GMT) avoir procédé au total à 152 interpellations et 302 verbalisations.

D'autres heurts ont éclaté notamment à Toulouse où 1 200 "gilets jaunes" manifestaient dans l'après-midi. Cinq personnes ont été interpellées suite à des jets de projectiles sur les forces de l'ordre. Le calme est revenu peu après 19h00 heure locale (17h00 GMT).

010020070770000000000000011107421384111771