french.xinhuanet.com
 

29 millions de bébés sont nés lors d'un conflit en 2018, selon l'UNICEF

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2019-09-21 à 03:28

NEW YORK (Nations Unies), 20 septembre (Xinhua) -- Plus de 29 millions de bébés sont nés dans des zones en proie à des conflits en 2018, a déclaré vendredi le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), appelant à un soutien accru des parents obligés d'élever leurs bébés et leurs jeunes enfants dans des zones touchées par un conflit.

Les violences armées dans des pays tels que l'Afghanistan, la Somalie, le Soudan du Sud, la Syrie et le Yémen ont eu pour conséquence que, tout au long de l'année dernière, plus d'un bébé sur cinq a passé ses premiers moments dans des communautés touchées par le chaos du conflit, souvent dans des environnements extrêmement dangereux et stressants.

"Chaque parent devrait pouvoir profiter des premiers moments de son bébé, mais pour les millions de familles vivant dans une zone de conflit, la réalité est bien plus sombre", a déclaré la directrice exécutive de l'UNICEF, Henrietta Fore.

"Dans les pays du monde entier, les conflits violents limitent considérablement l'accès des parents et de leurs bébés aux services essentiels. Des millions de familles n'ont pas accès à des aliments nutritifs, à de l'eau potable, à des installations sanitaires, ni à un environnement sûr et sain pour se développer et tisser des liens. Outre les dangers immédiats et évidents, les conséquences à long terme d'un tel début dans la vie sont potentiellement catastrophiques", a-t-elle déclaré.

Cette année marque le 30e anniversaire de la Convention historique relative aux droits de l'enfant, dans laquelle, entre autres, les gouvernements se sont engagés à protéger les enfants touchés par les conflits et à en prendre soin.

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par email à xinhuanet_french@news.cn

29 millions de bébés sont nés lors d'un conflit en 2018, selon l'UNICEF

French.xinhuanet.com | Publié le 2019-09-21 à 03:28

NEW YORK (Nations Unies), 20 septembre (Xinhua) -- Plus de 29 millions de bébés sont nés dans des zones en proie à des conflits en 2018, a déclaré vendredi le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), appelant à un soutien accru des parents obligés d'élever leurs bébés et leurs jeunes enfants dans des zones touchées par un conflit.

Les violences armées dans des pays tels que l'Afghanistan, la Somalie, le Soudan du Sud, la Syrie et le Yémen ont eu pour conséquence que, tout au long de l'année dernière, plus d'un bébé sur cinq a passé ses premiers moments dans des communautés touchées par le chaos du conflit, souvent dans des environnements extrêmement dangereux et stressants.

"Chaque parent devrait pouvoir profiter des premiers moments de son bébé, mais pour les millions de familles vivant dans une zone de conflit, la réalité est bien plus sombre", a déclaré la directrice exécutive de l'UNICEF, Henrietta Fore.

"Dans les pays du monde entier, les conflits violents limitent considérablement l'accès des parents et de leurs bébés aux services essentiels. Des millions de familles n'ont pas accès à des aliments nutritifs, à de l'eau potable, à des installations sanitaires, ni à un environnement sûr et sain pour se développer et tisser des liens. Outre les dangers immédiats et évidents, les conséquences à long terme d'un tel début dans la vie sont potentiellement catastrophiques", a-t-elle déclaré.

Cette année marque le 30e anniversaire de la Convention historique relative aux droits de l'enfant, dans laquelle, entre autres, les gouvernements se sont engagés à protéger les enfants touchés par les conflits et à en prendre soin.

010020070770000000000000011199231384090101