french.xinhuanet.com
 

Le Conseil de sécurité de l'ONU va informer la Russie et la Chine des projets américains de déploiement de missiles de moyenne portée, selon le ministère russe des AE

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2019-08-23 à 02:05

MOSCOU, 22 août (Xinhua) -- Le Conseil de sécurité des Nations Unies (ONU) va informer la Russie et la Chine, à leur demande, des projets américains de déploiement dans la région Asie-Pacifique de missiles de moyenne portée lancés depuis le sol, a annoncé mardi la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

"Nous estimions qu'il était important d'attirer l'attention de la communauté internationale sur cette question", a déclaré la porte-parole au sujet de cette demande lors d'un point de presse.

Selon Mme Zakharova, le briefing de la sous-secrétaire générale des Nations Unies et haute représentante pour les affaires de désarmement, Izumi Nakamitsu, est prévu jeudi à 15h heure de New York (19h GMT).

"Nous attendons un échange de points de vue franc avec nos collègues et la haute représentante du secrétariat général des Nations Unies", a-t-elle indiqué.

Mme Zakharova a souligné que la Russie considérait les projets américains de déploiement dans la région Asie-Pacifique de missiles jusqu'ici interdits par le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI) comme "seulement la première étape".

Suite à cela, des armes américaines similaires pourraient apparaître dans d'autres régions du monde, dont l'Europe, et constituer une menace à la sécurité internationale, a-t-elle averti.

Le secrétaire américain à la Défense Mark Esper a déclaré plus tôt ce mois-ci qu'il était en faveur du déploiement en Asie, dans un avenir proche, de missiles de moyenne portée lancés depuis le sol.

Le 2 août, les Etats-Unis et la Russie se sont retirés du Traité FNI, un pacte historique de contrôle des armements signé en 1987, après s'être mutuellement accusés de l'avoir violé à plusieurs reprises.

Le Traité FNI avait interdit aux Etats-Unis et à la Russie de détenir des missiles lancés depuis le sol dont la portée se situe entre 500 et 5 500 km.

Lundi, le Pentagone a annoncé dans un communiqué que les Etats-Unis avaient testé un nouveau missile de croisière conventionnel lancé depuis le sol et capable de toucher une cible à plus de 500 km du site de lancement.

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par email à xinhuanet_french@news.cn

Le Conseil de sécurité de l'ONU va informer la Russie et la Chine des projets américains de déploiement de missiles de moyenne portée, selon le ministère russe des AE

French.xinhuanet.com | Publié le 2019-08-23 à 02:05

MOSCOU, 22 août (Xinhua) -- Le Conseil de sécurité des Nations Unies (ONU) va informer la Russie et la Chine, à leur demande, des projets américains de déploiement dans la région Asie-Pacifique de missiles de moyenne portée lancés depuis le sol, a annoncé mardi la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

"Nous estimions qu'il était important d'attirer l'attention de la communauté internationale sur cette question", a déclaré la porte-parole au sujet de cette demande lors d'un point de presse.

Selon Mme Zakharova, le briefing de la sous-secrétaire générale des Nations Unies et haute représentante pour les affaires de désarmement, Izumi Nakamitsu, est prévu jeudi à 15h heure de New York (19h GMT).

"Nous attendons un échange de points de vue franc avec nos collègues et la haute représentante du secrétariat général des Nations Unies", a-t-elle indiqué.

Mme Zakharova a souligné que la Russie considérait les projets américains de déploiement dans la région Asie-Pacifique de missiles jusqu'ici interdits par le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI) comme "seulement la première étape".

Suite à cela, des armes américaines similaires pourraient apparaître dans d'autres régions du monde, dont l'Europe, et constituer une menace à la sécurité internationale, a-t-elle averti.

Le secrétaire américain à la Défense Mark Esper a déclaré plus tôt ce mois-ci qu'il était en faveur du déploiement en Asie, dans un avenir proche, de missiles de moyenne portée lancés depuis le sol.

Le 2 août, les Etats-Unis et la Russie se sont retirés du Traité FNI, un pacte historique de contrôle des armements signé en 1987, après s'être mutuellement accusés de l'avoir violé à plusieurs reprises.

Le Traité FNI avait interdit aux Etats-Unis et à la Russie de détenir des missiles lancés depuis le sol dont la portée se situe entre 500 et 5 500 km.

Lundi, le Pentagone a annoncé dans un communiqué que les Etats-Unis avaient testé un nouveau missile de croisière conventionnel lancé depuis le sol et capable de toucher une cible à plus de 500 km du site de lancement.

010020070770000000000000011100001383300551