french.xinhuanet.com
 

La Palestine met en garde Israël contre la fermeture de la mosquée d'al-Aqsa

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2019-08-16 à 10:11

RAMALLAH/GAZA, 15 août (Xinhua) -- L'Autorité palestinienne ainsi que le Hamas ont mis en garde jeudi Israël contre la fermeture de la mosquée d'al-Aqsa consécutive à une attaque à l'arme blanche dans la Vieille ville de Jérusalem.

Plus tôt dans la journée, la police israélienne a fermé les portes de la mosquée après que deux adolescents palestiniens ont poignardé un officier de police israélien.

La télévision israélienne et les réseaux sociaux ont relayé une vidéo dans laquelle on peut voir les deux jeunes s'approcher du policier posté près d'une des portes de la Vieille ville, et le poignarder avant d'être abattus par les collègues de leur victime.

D'après le site Internet du quotidien Jerusalem Post, la police a annoncé qu'un des deux mineurs est mort sur place, tandis que l'autre a été transféré à l'hôpital, où il est décédé plus tard dans la soirée.

Les responsables palestiniens ont condamné la réaction israélienne qui a été de fermer les portes menant à la mosquée d'al-Aqsa, ce qui a contraint les fidèles musulmans à faire leur prière du soir devant l'entrée plutôt qu'à l'intérieur.

"La politique agressive de violence adoptée par Israël ne conduira qu'à davantage d'insécurité, d'instabilité et de trouble" a dit Mahmoud al-Habbash, conseiller du président palestinien Mahmoud Abbas en matière d'affaires religieuses et de relations avec le monde islamique.

Depuis la bande de Gaza, le Hamas a déclaré à la presse que Jérusalem constituait "une ligne rouge, et que s'en prendre à la mosquée d'al-Aqsa constitue une attaque contre le peuple palestinien".

Les Palestiniens désirent établir Jérusalem-Est comme capitale de leur futur Etat indépendant, tandis qu'Israël revendique l'ensemble de la ville sainte comme sa capitale éternelle.

Israël a pris Jérusalem-Est durant la guerre de 1967 et a déclaré la ville dans son ensemble comme étant sa capitale éternelle et indivisible en 1980, ce qui n'a pas été reconnu par la majorité de la communauté internationale.

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par email à xinhuanet_french@news.cn

La Palestine met en garde Israël contre la fermeture de la mosquée d'al-Aqsa

French.xinhuanet.com | Publié le 2019-08-16 à 10:11

RAMALLAH/GAZA, 15 août (Xinhua) -- L'Autorité palestinienne ainsi que le Hamas ont mis en garde jeudi Israël contre la fermeture de la mosquée d'al-Aqsa consécutive à une attaque à l'arme blanche dans la Vieille ville de Jérusalem.

Plus tôt dans la journée, la police israélienne a fermé les portes de la mosquée après que deux adolescents palestiniens ont poignardé un officier de police israélien.

La télévision israélienne et les réseaux sociaux ont relayé une vidéo dans laquelle on peut voir les deux jeunes s'approcher du policier posté près d'une des portes de la Vieille ville, et le poignarder avant d'être abattus par les collègues de leur victime.

D'après le site Internet du quotidien Jerusalem Post, la police a annoncé qu'un des deux mineurs est mort sur place, tandis que l'autre a été transféré à l'hôpital, où il est décédé plus tard dans la soirée.

Les responsables palestiniens ont condamné la réaction israélienne qui a été de fermer les portes menant à la mosquée d'al-Aqsa, ce qui a contraint les fidèles musulmans à faire leur prière du soir devant l'entrée plutôt qu'à l'intérieur.

"La politique agressive de violence adoptée par Israël ne conduira qu'à davantage d'insécurité, d'instabilité et de trouble" a dit Mahmoud al-Habbash, conseiller du président palestinien Mahmoud Abbas en matière d'affaires religieuses et de relations avec le monde islamique.

Depuis la bande de Gaza, le Hamas a déclaré à la presse que Jérusalem constituait "une ligne rouge, et que s'en prendre à la mosquée d'al-Aqsa constitue une attaque contre le peuple palestinien".

Les Palestiniens désirent établir Jérusalem-Est comme capitale de leur futur Etat indépendant, tandis qu'Israël revendique l'ensemble de la ville sainte comme sa capitale éternelle.

Israël a pris Jérusalem-Est durant la guerre de 1967 et a déclaré la ville dans son ensemble comme étant sa capitale éternelle et indivisible en 1980, ce qui n'a pas été reconnu par la majorité de la communauté internationale.

010020070770000000000000011199231383133461