french.xinhuanet.com
 

Le Conseil de sécurité proroge le mandat de la Force de l'ONU chargée du maintien de la paix à Chypre

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2019-07-26 à 06:13

NEW YORK (Nations Unies), 25 juillet (Xinhua) -- Le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté jeudi une résolution visant à reconduire le mandat de la Force des Nations Unies chargée du maintien de la paix à Chypre (UNFICYP) pour six mois supplémentaires.

La résolution 2483 ayant été approuvée à l'unanimité, la date d'expiration du mandat de l'UNFICYP a été reportée du 31 juillet 2019 au 31 janvier 2020.

Le processus politique à Chypre est au point mort depuis l'échec du dernier cycle de négociations de l'été 2017. La partie grecque a accusé la Turquie d'insister sur le droit d'intervenir et le maintien de troupes à Chypre et la partie turque a affirmé que les Chypriotes grecs n'étaient pas prêts à partager le pouvoir au sein d'un État fédéral à deux communautés.

La résolution appelle à une réduction des tensions en Méditerranée orientale. Elle invite les dirigeants des deux communautés chypriotes et toutes les parties concernées à s'abstenir de tout acte ou discours susceptible de nuire aux chances de succès.

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par email à xinhuanet_french@news.cn

Le Conseil de sécurité proroge le mandat de la Force de l'ONU chargée du maintien de la paix à Chypre

French.xinhuanet.com | Publié le 2019-07-26 à 06:13

NEW YORK (Nations Unies), 25 juillet (Xinhua) -- Le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté jeudi une résolution visant à reconduire le mandat de la Force des Nations Unies chargée du maintien de la paix à Chypre (UNFICYP) pour six mois supplémentaires.

La résolution 2483 ayant été approuvée à l'unanimité, la date d'expiration du mandat de l'UNFICYP a été reportée du 31 juillet 2019 au 31 janvier 2020.

Le processus politique à Chypre est au point mort depuis l'échec du dernier cycle de négociations de l'été 2017. La partie grecque a accusé la Turquie d'insister sur le droit d'intervenir et le maintien de troupes à Chypre et la partie turque a affirmé que les Chypriotes grecs n'étaient pas prêts à partager le pouvoir au sein d'un État fédéral à deux communautés.

La résolution appelle à une réduction des tensions en Méditerranée orientale. Elle invite les dirigeants des deux communautés chypriotes et toutes les parties concernées à s'abstenir de tout acte ou discours susceptible de nuire aux chances de succès.

010020070770000000000000011199231382583811