french.xinhuanet.com
 

La Chine conteste l'ingérence britannique dans les affaires de Hong Kong (ambassadeur)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2019-07-08 à 16:10

LONDRES, 8 juillet (Xinhua) -- La Chine "rejette catégoriquement" l'ingérence du Royaume-Uni dans les affaires de Hong Kong, a dénoncé dimanche l'ambassadeur de Chine au Royaume-Uni, Liu Xiaoming, accusant certains responsables politiques britanniques d'envisager les relations bilatérales avec une mentalité de Guerre froide.

La décision d'amender les textes relatifs aux fugitifs est nécessaire, juste et raisonnable, a-t-il martelé. En les adoptant, la Région administrative spéciale de Hong Kong (RASHK) et sa cheffe de l'exécutif, Carrie Lam, ont pour objectif de faire de Hong Kong un lieu plus sûr, plutôt qu'un refuge pour des criminels en fuite, a ajouté M. Liu dans une interview sur la première chaîne de la BBC.

"A chaque étape, nous laissons le gouvernement de la RASHK gérer ça. C'est plutôt le gouvernement britannique qui essaie de s'ingérer en exprimant son soutien aux manifestants", a dénoncé l'ambassadeur. "Lorsque les émeutiers ont pris d'assaut le Conseil législatif, ils ont même dit qu'on ne pouvait pas utiliser ces violences comme prétexte à la répression. Ce faisant, ils ont tenté d'entraver le processus judiciaire", a poursuivi M. Liu.

La Chine n'est pas intéressée par les querelles diplomatiques et elle est toujours déterminée à nouer un partenariat fort avec le Royaume-Uni pour faire avancer l'"âge d'or" des relations bilatérales, a conclu le diplomate chinois.

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par email à xinhuanet_french@news.cn

La Chine conteste l'ingérence britannique dans les affaires de Hong Kong (ambassadeur)

French.xinhuanet.com | Publié le 2019-07-08 à 16:10

LONDRES, 8 juillet (Xinhua) -- La Chine "rejette catégoriquement" l'ingérence du Royaume-Uni dans les affaires de Hong Kong, a dénoncé dimanche l'ambassadeur de Chine au Royaume-Uni, Liu Xiaoming, accusant certains responsables politiques britanniques d'envisager les relations bilatérales avec une mentalité de Guerre froide.

La décision d'amender les textes relatifs aux fugitifs est nécessaire, juste et raisonnable, a-t-il martelé. En les adoptant, la Région administrative spéciale de Hong Kong (RASHK) et sa cheffe de l'exécutif, Carrie Lam, ont pour objectif de faire de Hong Kong un lieu plus sûr, plutôt qu'un refuge pour des criminels en fuite, a ajouté M. Liu dans une interview sur la première chaîne de la BBC.

"A chaque étape, nous laissons le gouvernement de la RASHK gérer ça. C'est plutôt le gouvernement britannique qui essaie de s'ingérer en exprimant son soutien aux manifestants", a dénoncé l'ambassadeur. "Lorsque les émeutiers ont pris d'assaut le Conseil législatif, ils ont même dit qu'on ne pouvait pas utiliser ces violences comme prétexte à la répression. Ce faisant, ils ont tenté d'entraver le processus judiciaire", a poursuivi M. Liu.

La Chine n'est pas intéressée par les querelles diplomatiques et elle est toujours déterminée à nouer un partenariat fort avec le Royaume-Uni pour faire avancer l'"âge d'or" des relations bilatérales, a conclu le diplomate chinois.

010020070770000000000000011100001382090871