french.xinhuanet.com
 

Les politiques commerciales américaines auront un effet néfaste sur l'économie et se révéleront contre-productives (COMMENTAIRE)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2019-05-25 à 15:53

BEIJING, 25 mai (Xinhua) -- Les politiques commerciales des Etats-Unis pourront difficilement "Rendre sa grandeur à l'Amérique" (Make America Great Again), car elles placent le pays dans une situation de conflits et d'incertitudes.

Ces politiques utilisant les droits de douane comme arme pour contenir le développement des partenaires commerciaux des Etats-Unis font non seulement face à l'opposition des agriculteurs et producteurs de chaussures américains, mais déstabilisent également l'économie mondiale.

Afin de s'éloigner du précipice et d'éviter d'infliger de plus lourdes pertes au pays, certains hommes politiques américains ont besoin d'adopter un bon sens économique.

Au lieu de s'attaquer au problème réel de l'économie américaine, ils insistent sur la réduction des déficits commerciaux. Or, toute personne dotée de connaissances économiques de base sait qu'une telle réduction ne doit pas être l'objectif principal d'un gouvernement.

Un déficit commercial signifie simplement qu'un pays achète plus de biens ou de services auprès d'un autre pays qu'il ne lui en vend. Cela est vu comme un résultat naturel des flux commerciaux et n'est pas le signe qu'un pays se fait "arnaquer" par un autre.

Les Etats-Unis ont des déficits commerciaux de marchandises avec plus de 100 pays et régions. Les Américains ont besoin d'acheter ces produits de l'étranger, pour des raisons de qualité ou de prix.

Les déficits commerciaux sont également déterminés par des facteurs tels que la force relative des monnaies, les taux de croissance économique et les taux d'épargne et d'investissement. Dans le cas des Etats-Unis et de la Chine, le déficit est affecté par des facteurs supplémentaires, y compris une erreur de calcul qui exagère le déficit commercial, l'interdiction des exportations de haute technologie par les Etats-Unis et l'omission délibérée du commerce de services, où les Etats-Unis réalisent un excédent substantiel avec la Chine.

Un déficit commercial ne peut amener les pays à perdre de l'argent ou des emplois nationaux, à l'inverse de l'adoption de droits de douane.

En adoptant des droits de douane élevés sur les produits importés, l'administration américaine impose en fait de lourdes taxes sur les entreprises et consommateurs américains supportant le coût de ces droits.

L'administration américaine veut sauver des emplois américains. Cependant, les statistiques montrent qu'en "sauvant" les emplois dans les secteurs de l'acier et de l'aluminium, plus d'emplois sont perdus dans les industries qui dépendent de ces matériaux pour leurs produits.

Une récente étude du Trade Partnership, une société américaine de conseils, prévoit une perte nette de base de près de 934.700 emplois américains en incluant les impacts positifs sur les producteurs américains d'acier et d'aluminium. Dans l'ensemble, plus de 18 emplois seront perdus pour chaque emploi gagné dans l'acier et l'aluminium .

Malgré ses tentatives obstinée de corriger les déséquilibres commerciaux, l'administration américaine s'est encore éloignée de son objectif. En 2018, les Etats-Unis ont affiché un déficit commercial de marchandises de 891,3 milliards de dollars, en hausse de 10,4% par rapport à 2017 et le plus élevé au cours des 243 ans d'histoire du pays.

Les politiques commerciales, qui ont prouvé leur caractère contre-productif, pourraient inscrire l'administration actuelle dans l'histoire des mauvaises décisions politiques.

En tentant de corriger un problème qui n'en est en réalité pas un, l'administration américaine a fini par créer de véritables difficultés, intensifiant les tensions commerciales, nuisant aux agriculteurs américains, augmentant les coûts pour les entreprises et consommateurs nationaux, ébranlant les marchés financiers et portant atteinte à la croissance mondiale.

Le président Trump a autrefois qualifié le déficit commercial de "catastrophe créée par les politiciens". Si l'on se base sur la définition du déficit commercial, il est clair que ce n'est pas le cas. Les preuves montrent au contraire que les politiques commerciales américaines semblent être les véritables catastrophes causées par les politiciens.

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par email à xinhuanet_french@news.cn

Les politiques commerciales américaines auront un effet néfaste sur l'économie et se révéleront contre-productives (COMMENTAIRE)

French.xinhuanet.com | Publié le 2019-05-25 à 15:53

BEIJING, 25 mai (Xinhua) -- Les politiques commerciales des Etats-Unis pourront difficilement "Rendre sa grandeur à l'Amérique" (Make America Great Again), car elles placent le pays dans une situation de conflits et d'incertitudes.

Ces politiques utilisant les droits de douane comme arme pour contenir le développement des partenaires commerciaux des Etats-Unis font non seulement face à l'opposition des agriculteurs et producteurs de chaussures américains, mais déstabilisent également l'économie mondiale.

Afin de s'éloigner du précipice et d'éviter d'infliger de plus lourdes pertes au pays, certains hommes politiques américains ont besoin d'adopter un bon sens économique.

Au lieu de s'attaquer au problème réel de l'économie américaine, ils insistent sur la réduction des déficits commerciaux. Or, toute personne dotée de connaissances économiques de base sait qu'une telle réduction ne doit pas être l'objectif principal d'un gouvernement.

Un déficit commercial signifie simplement qu'un pays achète plus de biens ou de services auprès d'un autre pays qu'il ne lui en vend. Cela est vu comme un résultat naturel des flux commerciaux et n'est pas le signe qu'un pays se fait "arnaquer" par un autre.

Les Etats-Unis ont des déficits commerciaux de marchandises avec plus de 100 pays et régions. Les Américains ont besoin d'acheter ces produits de l'étranger, pour des raisons de qualité ou de prix.

Les déficits commerciaux sont également déterminés par des facteurs tels que la force relative des monnaies, les taux de croissance économique et les taux d'épargne et d'investissement. Dans le cas des Etats-Unis et de la Chine, le déficit est affecté par des facteurs supplémentaires, y compris une erreur de calcul qui exagère le déficit commercial, l'interdiction des exportations de haute technologie par les Etats-Unis et l'omission délibérée du commerce de services, où les Etats-Unis réalisent un excédent substantiel avec la Chine.

Un déficit commercial ne peut amener les pays à perdre de l'argent ou des emplois nationaux, à l'inverse de l'adoption de droits de douane.

En adoptant des droits de douane élevés sur les produits importés, l'administration américaine impose en fait de lourdes taxes sur les entreprises et consommateurs américains supportant le coût de ces droits.

L'administration américaine veut sauver des emplois américains. Cependant, les statistiques montrent qu'en "sauvant" les emplois dans les secteurs de l'acier et de l'aluminium, plus d'emplois sont perdus dans les industries qui dépendent de ces matériaux pour leurs produits.

Une récente étude du Trade Partnership, une société américaine de conseils, prévoit une perte nette de base de près de 934.700 emplois américains en incluant les impacts positifs sur les producteurs américains d'acier et d'aluminium. Dans l'ensemble, plus de 18 emplois seront perdus pour chaque emploi gagné dans l'acier et l'aluminium .

Malgré ses tentatives obstinée de corriger les déséquilibres commerciaux, l'administration américaine s'est encore éloignée de son objectif. En 2018, les Etats-Unis ont affiché un déficit commercial de marchandises de 891,3 milliards de dollars, en hausse de 10,4% par rapport à 2017 et le plus élevé au cours des 243 ans d'histoire du pays.

Les politiques commerciales, qui ont prouvé leur caractère contre-productif, pourraient inscrire l'administration actuelle dans l'histoire des mauvaises décisions politiques.

En tentant de corriger un problème qui n'en est en réalité pas un, l'administration américaine a fini par créer de véritables difficultés, intensifiant les tensions commerciales, nuisant aux agriculteurs américains, augmentant les coûts pour les entreprises et consommateurs nationaux, ébranlant les marchés financiers et portant atteinte à la croissance mondiale.

Le président Trump a autrefois qualifié le déficit commercial de "catastrophe créée par les politiciens". Si l'on se base sur la définition du déficit commercial, il est clair que ce n'est pas le cas. Les preuves montrent au contraire que les politiques commerciales américaines semblent être les véritables catastrophes causées par les politiciens.

010020070770000000000000011199231380886891