french.xinhuanet.com
 

Washington révise ses plans militaires contre Téhéran (média)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2019-05-14 à 16:37

WASHINGTON, 14 mai (Xinhua) -- Le ministre américain de la Défense par intérim, Patrick Shanahan, a présenté un plan militaire actualisé qui prévoit d'envoyer 120.000 soldats au Moyen-Orient dans l'éventualité où l'Iran attaquerait les forces américaines ou accélèrerait son programme nucléaire, a rapporté lundi le New York Times.

Ce plan, qui n'inclut pas une intervention terrestre sur le sol iranien, a été ordonné par les partisans de la ligne dure, dirigée par le conseiller américain à la sécurité nationale John Bolton, selon le journal, citant des sources sous couvert d'anonymat.

Washington a intensifié ces dernières semaines ses pressions sur Téhéran avec une série de sanctions, d'accusations et de menaces militaires.

M. Shanahan a décidé de déployer un transport de chalands de débarquement ainsi qu'un système de défense aérienne au Moyen-Orient, a annoncé vendredi dernier le Pentagone dans un communiqué.

Ce déploiement est survenu quelques jours après l'annonce par la Maison Blanche de l'envoi dans la région d'un groupe aéronaval mené par le porte-avions Abraham Lincoln et d'une force opérationnelle de bombardiers.

En réaction, le président iranien Hassan Rohani a annoncé la semaine dernière que Téhéran ne respecterait plus la limitation de son stock d'uranium enrichi et d'eau lourde, fixée par l'accord sur le nucléaire iranien.

Les Etats-Unis ont quitté en mai dernier l'accord international sur le nucléaire iranien, conclu à Vienne en juillet 2015, et rétabli leurs sanctions énergétiques et financières contre Téhéran.

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par email à xinhuanet_french@news.cn

Washington révise ses plans militaires contre Téhéran (média)

French.xinhuanet.com | Publié le 2019-05-14 à 16:37

WASHINGTON, 14 mai (Xinhua) -- Le ministre américain de la Défense par intérim, Patrick Shanahan, a présenté un plan militaire actualisé qui prévoit d'envoyer 120.000 soldats au Moyen-Orient dans l'éventualité où l'Iran attaquerait les forces américaines ou accélèrerait son programme nucléaire, a rapporté lundi le New York Times.

Ce plan, qui n'inclut pas une intervention terrestre sur le sol iranien, a été ordonné par les partisans de la ligne dure, dirigée par le conseiller américain à la sécurité nationale John Bolton, selon le journal, citant des sources sous couvert d'anonymat.

Washington a intensifié ces dernières semaines ses pressions sur Téhéran avec une série de sanctions, d'accusations et de menaces militaires.

M. Shanahan a décidé de déployer un transport de chalands de débarquement ainsi qu'un système de défense aérienne au Moyen-Orient, a annoncé vendredi dernier le Pentagone dans un communiqué.

Ce déploiement est survenu quelques jours après l'annonce par la Maison Blanche de l'envoi dans la région d'un groupe aéronaval mené par le porte-avions Abraham Lincoln et d'une force opérationnelle de bombardiers.

En réaction, le président iranien Hassan Rohani a annoncé la semaine dernière que Téhéran ne respecterait plus la limitation de son stock d'uranium enrichi et d'eau lourde, fixée par l'accord sur le nucléaire iranien.

Les Etats-Unis ont quitté en mai dernier l'accord international sur le nucléaire iranien, conclu à Vienne en juillet 2015, et rétabli leurs sanctions énergétiques et financières contre Téhéran.

010020070770000000000000011106061380576331