french.xinhuanet.com
 

(Deux Sessions) Le Xinjiang réaffirme la légalité et la nécessité des centres de formation professionnelle

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2019-03-12 à 22:52

BEIJING, 12 mars (Xinhua) -- La dignité, la liberté, les coutumes ethniques et les croyances religieuses sont entièrement garanties pour les stagiaires dans les centres d'enseignement et de formation professionnels de la région autonome ouïgoure du Xinjiang, a déclaré mardi le président du gouvernement régional.

"Il n'y a pas de soi-disant 'bases de rééducation' ou de 'camps de concentration' dans le Xinjiang, ni de stagiaires abusés dans ces centres", a affirmé Shohrat Zakir qui a assisté à une discussion ouverte de la délégation du Xinjiang lors de la deuxième session de la 13e Assemblée populaire nationale (APN) à Beijing.

Un centre de formation est essentiellement un internat, où un hébergement gratuit incluant la nourriture musulmane est offert, et les stagiaires rentrent chez eux régulièrement, a noté le président.

L'établissement des centres de formation est conforme à la loi anti-terroriste, au code pénal et à la Constitution de la Chine, a-t-il indiqué, ajoutant que toute pratique discriminatoire fondée sur la région, l'ethnicité et la religion est interdite par la loi.

"Les stagiaires ont été sensibilisés aux lois, ont amélioré leurs compétences professionnelles et se sont débarrassés des pensées extrémistes, ce qui favorise leur retour à une vie normale et meilleure, a expliqué M. Shohrat. Fin

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par email à xinhuanet_french@news.cn

(Deux Sessions) Le Xinjiang réaffirme la légalité et la nécessité des centres de formation professionnelle

French.xinhuanet.com | Publié le 2019-03-12 à 22:52

BEIJING, 12 mars (Xinhua) -- La dignité, la liberté, les coutumes ethniques et les croyances religieuses sont entièrement garanties pour les stagiaires dans les centres d'enseignement et de formation professionnels de la région autonome ouïgoure du Xinjiang, a déclaré mardi le président du gouvernement régional.

"Il n'y a pas de soi-disant 'bases de rééducation' ou de 'camps de concentration' dans le Xinjiang, ni de stagiaires abusés dans ces centres", a affirmé Shohrat Zakir qui a assisté à une discussion ouverte de la délégation du Xinjiang lors de la deuxième session de la 13e Assemblée populaire nationale (APN) à Beijing.

Un centre de formation est essentiellement un internat, où un hébergement gratuit incluant la nourriture musulmane est offert, et les stagiaires rentrent chez eux régulièrement, a noté le président.

L'établissement des centres de formation est conforme à la loi anti-terroriste, au code pénal et à la Constitution de la Chine, a-t-il indiqué, ajoutant que toute pratique discriminatoire fondée sur la région, l'ethnicité et la religion est interdite par la loi.

"Les stagiaires ont été sensibilisés aux lois, ont amélioré leurs compétences professionnelles et se sont débarrassés des pensées extrémistes, ce qui favorise leur retour à une vie normale et meilleure, a expliqué M. Shohrat. Fin

010020070770000000000000011100001378895151