french.xinhuanet.com
 

Une étude chinoise sur les communications quantiques remporte le prix Newcomb-Cleveland

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2019-02-01 à 05:12

WASHINGTON, 31 janvier (Xinhua) -- Une étude sur les communications quantiques, réalisée par des scientifiques chinois, recevra le prix Newcomb-Cleveland 2018, pour avoir posé les fondations du développement de futurs réseaux de communication ultra-sécurisés.

L'Association américaine pour l'avancement des sciences (AAAS) a annoncé jeudi qu'une équipe de 34 physiciens chinois dirigée par Pan Jianwei de l'Université de sciences et de technologie de Chine a remporté ce prix qui sera remis le 14 février.

C'est la première fois qu'une équipe chinoise remporte ce prix grâce à des recherches menées dans son propre pays.

M. Pan et ses collaborateurs chinois ont utilisé un satellite appelé "Quantum Experiments at Space Scale" (QUESS), ou Micius, pour projeter des paires de photons intriqués dans le quasi-vide spatial, et mesurer les clés quantiques sur des postes de réception éloignés de plus de 1 200 kilomètres.

Ces recherches montrent qu'un ensemble de satellites pourrait un jour servir d'infrastructures pour un réseau Internet quantique.

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par email à xinhuanet_french@news.cn

Une étude chinoise sur les communications quantiques remporte le prix Newcomb-Cleveland

French.xinhuanet.com | Publié le 2019-02-01 à 05:12

WASHINGTON, 31 janvier (Xinhua) -- Une étude sur les communications quantiques, réalisée par des scientifiques chinois, recevra le prix Newcomb-Cleveland 2018, pour avoir posé les fondations du développement de futurs réseaux de communication ultra-sécurisés.

L'Association américaine pour l'avancement des sciences (AAAS) a annoncé jeudi qu'une équipe de 34 physiciens chinois dirigée par Pan Jianwei de l'Université de sciences et de technologie de Chine a remporté ce prix qui sera remis le 14 février.

C'est la première fois qu'une équipe chinoise remporte ce prix grâce à des recherches menées dans son propre pays.

M. Pan et ses collaborateurs chinois ont utilisé un satellite appelé "Quantum Experiments at Space Scale" (QUESS), ou Micius, pour projeter des paires de photons intriqués dans le quasi-vide spatial, et mesurer les clés quantiques sur des postes de réception éloignés de plus de 1 200 kilomètres.

Ces recherches montrent qu'un ensemble de satellites pourrait un jour servir d'infrastructures pour un réseau Internet quantique.

010020070770000000000000011107401377905411