french.xinhuanet.com
 

Le Xinjiang, centre logistique incontournable le long "la Ceinture et la Route"

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2018-08-12 à 15:09


(Xinhua/Hu Huhu)

URUMQI, 12 août (Xinhua) -- Sous le soleil brûlant, une grue charge des conteneurs de pièces de voitures, de petites marchandises et de vêtements sur un train.

Le train, stationné au centre logistique des trains de fret à Urumqi, capitale de la région autonome ouïgoure du Xinjiang, dans le nord-ouest de la Chine, acheminera sa cargaison jusqu'à Moscou en une semaine.

Il s'agit du 1.448e train de fret à destination de l'Europe à partir depuis ce centre.

Cette année marque le 5e anniversaire du lancement de l'initiative chinoise "la Ceinture et la Route".

Le centre a déjà envoyé 603 trains pour l'Europe en 2018, soit 85% du total de l'année dernière. Il devrait y en avoir 1.400 d'ici la fin de l'année.

Le Xinjiang, porte nord-ouest de la Chine vers l'Asie centrale et occidentale, se trouve le long de l'ancienne route de la soie.

Alors que de plus en plus de trains de fret relient des villes chinoises et européennes, le Xinjiang est passé du statut de région frontalière éloignée à celui d'avant-garde de la logistique internationale.

En mai 2016, lorsque le centre logistique ferroviaire a été mise en service, il n'y avait que quatre lignes internationales disponibles, avec des trains circulant une fois par semaine.

Actuellement, les trains quittant la ville empruntent 19 lignes, desservant 24 villes de 17 pays asiatiques et européens, indique Nan Jun, directeur général adjoint de la société de logistique internationale Xintie du Xinjiang, exploitant du centre logistique.

Chaque jour, 3.600 tonnes de fret sont traitées, faisant d'Urumqi un des plus grands centres logistiques parmi les pays le long de "la Ceinture et la Route".

"Tout le monde ici travaille dur pour aider le centre à bien fonctionner", explique M. Nan.

Le centre a coopéré avec les autorités douanières et d'inspection pour optimiser les procédures de traitement, notamment le dédouanement.

Grâce à l'optimisation et à l'aménagement du planning, la durée du transport des trains de fret Chine-Europe est passée de 22 jours à 15 jours, et celle entre la Chine et l'Asie centrale est passée de 66 heures à 44 heures, précise M. Nan.

Le centre organise chaque mois des réunions de coordination avec les autorités chargées du transport ferroviaire du Kazakhstan, ajoute-t-il.

En coopération avec plus de 200 sociétés, le centre a construit une plate-forme logistique où plus de 200 marchandises, allant des vêtements aux composants électroniques, sont transportées vers les pays situés le long de "la Ceinture et la Route".

"L'initiative 'la Ceinture et la Route' a transformé le Xinjiang en une porte qui s'ouvre à l'ouest", conclut-il.

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par email à xinhuanet_french@news.cn

Le Xinjiang, centre logistique incontournable le long "la Ceinture et la Route"

French.xinhuanet.com | Publié le 2018-08-12 à 15:09


(Xinhua/Hu Huhu)

URUMQI, 12 août (Xinhua) -- Sous le soleil brûlant, une grue charge des conteneurs de pièces de voitures, de petites marchandises et de vêtements sur un train.

Le train, stationné au centre logistique des trains de fret à Urumqi, capitale de la région autonome ouïgoure du Xinjiang, dans le nord-ouest de la Chine, acheminera sa cargaison jusqu'à Moscou en une semaine.

Il s'agit du 1.448e train de fret à destination de l'Europe à partir depuis ce centre.

Cette année marque le 5e anniversaire du lancement de l'initiative chinoise "la Ceinture et la Route".

Le centre a déjà envoyé 603 trains pour l'Europe en 2018, soit 85% du total de l'année dernière. Il devrait y en avoir 1.400 d'ici la fin de l'année.

Le Xinjiang, porte nord-ouest de la Chine vers l'Asie centrale et occidentale, se trouve le long de l'ancienne route de la soie.

Alors que de plus en plus de trains de fret relient des villes chinoises et européennes, le Xinjiang est passé du statut de région frontalière éloignée à celui d'avant-garde de la logistique internationale.

En mai 2016, lorsque le centre logistique ferroviaire a été mise en service, il n'y avait que quatre lignes internationales disponibles, avec des trains circulant une fois par semaine.

Actuellement, les trains quittant la ville empruntent 19 lignes, desservant 24 villes de 17 pays asiatiques et européens, indique Nan Jun, directeur général adjoint de la société de logistique internationale Xintie du Xinjiang, exploitant du centre logistique.

Chaque jour, 3.600 tonnes de fret sont traitées, faisant d'Urumqi un des plus grands centres logistiques parmi les pays le long de "la Ceinture et la Route".

"Tout le monde ici travaille dur pour aider le centre à bien fonctionner", explique M. Nan.

Le centre a coopéré avec les autorités douanières et d'inspection pour optimiser les procédures de traitement, notamment le dédouanement.

Grâce à l'optimisation et à l'aménagement du planning, la durée du transport des trains de fret Chine-Europe est passée de 22 jours à 15 jours, et celle entre la Chine et l'Asie centrale est passée de 66 heures à 44 heures, précise M. Nan.

Le centre organise chaque mois des réunions de coordination avec les autorités chargées du transport ferroviaire du Kazakhstan, ajoute-t-il.

En coopération avec plus de 200 sociétés, le centre a construit une plate-forme logistique où plus de 200 marchandises, allant des vêtements aux composants électroniques, sont transportées vers les pays situés le long de "la Ceinture et la Route".

"L'initiative 'la Ceinture et la Route' a transformé le Xinjiang en une porte qui s'ouvre à l'ouest", conclut-il.

010020070770000000000000011107421373849381