french.xinhuanet.com
 

Réouverture d'un ancien monastère après rénovation

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2018-08-09 à 18:49

LHASSA, 9 août (Xinhua) -- Un ancien monastère de la région autonome du Tibet (sud-ouest) a rouvert ses portes au public après trois ans de rénovation.

Le monastère de Toling, un important site de vestiges culturels de niveau national du district de Zanda, dans la préfecture de Ngari, fut construit en 996. Il fut un des plus anciens monastères construit par le Royaume Guge à Ngari.

Le monastère renferme un certain nombre de vestiges culturels précieux, notamment des fresques et des sculptures de bouddha datant des 14e et 15e siècles.

"Les anciens bâtiments étaient confrontés à de nombreux problèmes en raison du rayonnement solaire et de l'érosion due à la pluie et au vent. Pour protéger le monastère, la Chine a entamé la rénovation en 2015", a indiqué Loden, directeur de l'administration des vestiges culturels du district.

Au total, 83 millions de yuans (12,2 millions de dollars) ont été investis dans la rénovation.

M. Loden a ajouté que plusieurs salles et cellules des moines avaient été entretenues au cours des trois dernières années. Un système de prévention des risques d'incendie et un projet de consolidation ont également été lancés en 2016.

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par email à xinhuanet_french@news.cn

Réouverture d'un ancien monastère après rénovation

French.xinhuanet.com | Publié le 2018-08-09 à 18:49

LHASSA, 9 août (Xinhua) -- Un ancien monastère de la région autonome du Tibet (sud-ouest) a rouvert ses portes au public après trois ans de rénovation.

Le monastère de Toling, un important site de vestiges culturels de niveau national du district de Zanda, dans la préfecture de Ngari, fut construit en 996. Il fut un des plus anciens monastères construit par le Royaume Guge à Ngari.

Le monastère renferme un certain nombre de vestiges culturels précieux, notamment des fresques et des sculptures de bouddha datant des 14e et 15e siècles.

"Les anciens bâtiments étaient confrontés à de nombreux problèmes en raison du rayonnement solaire et de l'érosion due à la pluie et au vent. Pour protéger le monastère, la Chine a entamé la rénovation en 2015", a indiqué Loden, directeur de l'administration des vestiges culturels du district.

Au total, 83 millions de yuans (12,2 millions de dollars) ont été investis dans la rénovation.

M. Loden a ajouté que plusieurs salles et cellules des moines avaient été entretenues au cours des trois dernières années. Un système de prévention des risques d'incendie et un projet de consolidation ont également été lancés en 2016.

010020070770000000000000011199231373791621