French.xinhuanet.com | Edition européenne | Edition nord-américaine  
ENGLISH
 
   

Burundi/Chine : lancement de la 2ème phase de la campagne d'opérations chirurgicales de la cataracte

French.xinhuanet.com   2018-06-14 03:25:12      

BUJUMBURA, 13 juin(Xinhua) -- Le ministre burundais de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida, Dr Thaddée Ndikumana, a lancé solennellement mercredi soir la 2ème phase de la campagne d'opérations chirurgicales de la cataracte dénommée "Marche vers la lumière" réalisée par des médecins ophtalmologues chinois en faveur des patients burundais, a constaté Xinhua dans les enceintes de l'Hôpital Prince Régent Charles(HPRC) de Bujumbura.

La 1ère campagne, réalisée en décembre 2016 durant deux semaines dans les enceintes de cet hôpital avec le concours des chirurgiens ophtalmologues chinois, a bénéficié à 182 patients. Pour cette 2ème phase de la campagne, sur un total de 1725 personnes inscrites pour se faire examiner de la cataracte; 399 d'entre elles ont été dépistés "positives", parmi lesquelles 200 patients ont été retenus pour bénéficier de l'opération chirurgicale.

A cette occasion, le ministre Ndikumana a salué ce nouvel appui chinois au profit des patients burundais souffrant de la cataracte. Cet acte, a-t-il précisé, constitue "la preuve de la grandeur de la coopération entre le Burundi et la Chine, et de la sincérité de l'amitié, depuis plus d'un demi-siècle, entre les peuples chinois et burundais".

L'établissement des relations diplomatiques entre le Burundi et la Chine datent en effet du 21 décembre 1963, a-t-il rappelé. L'appui chinois au Burundi en matière sanitaire revêt un caractère multiforme, a-t-il affirmé en citant notamment à son actif la construction de l'hôpital général de Mpanda en province de Bubanza (ouest), l'octroie annuelle des bourses de stages en Chine en faveur du personnel médical burundais ainsi que des appuis divers en matériel médical.

Auparavant, l'ambassadeur de Chine au Burundi, Li Changlin, a souligné que cet appui du gouvernement chinois en faveur de patients burundais atteintes de cataracte, s'inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre des recommandations du sommet du "Forum de Coopération Chine-Afrique" tenu en décembre 2015 en Afrique du Sud.

Dans ce cadre, a-t-il expliqué, la Chine a appuyé des actions contre la cataracte dans divers pays africains dont le Burundi.

L'ambassadeur chinois a ajouté qu'au terme des opérations chirurgicales prévues pour cette 2ème phase de la campagne pour les patients burundais atteints de cataracte, le gouvernement chinois a prévu d'offrir à l'HPRC des équipements sanitaires, des médicaments et autres consommables en matière de santé.

A l'occasion du 25ème anniversaire marquant l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et le Burundi (1963-2018), le gouvernement chinois compte renforcer dans les domaines "touchant l'intérêt social", a dit l'ambassadeur Li en citant notamment l'agriculture, la santé, l'éducation et les infrastructures.

Pour sa part, le directeur général adjoint de la Commission de Santé et de Planification Familiale de la province chinoise de Qinghai, Wang Hu, venu au Burundi pour la circonstance, a souligné que cet appui chinois contre la cataracte au Burundi, vise en définitive, au renforcement des "capacités locales" dans le traitement de cette maladie.

french.xinhuanet.com

Burundi/Chine : lancement de la 2ème phase de la campagne d'opérations chirurgicales de la cataracte

Publié le 2018-06-14 à 03:25 | french.xinhuanet.com

BUJUMBURA, 13 juin(Xinhua) -- Le ministre burundais de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida, Dr Thaddée Ndikumana, a lancé solennellement mercredi soir la 2ème phase de la campagne d'opérations chirurgicales de la cataracte dénommée "Marche vers la lumière" réalisée par des médecins ophtalmologues chinois en faveur des patients burundais, a constaté Xinhua dans les enceintes de l'Hôpital Prince Régent Charles(HPRC) de Bujumbura.

La 1ère campagne, réalisée en décembre 2016 durant deux semaines dans les enceintes de cet hôpital avec le concours des chirurgiens ophtalmologues chinois, a bénéficié à 182 patients. Pour cette 2ème phase de la campagne, sur un total de 1725 personnes inscrites pour se faire examiner de la cataracte; 399 d'entre elles ont été dépistés "positives", parmi lesquelles 200 patients ont été retenus pour bénéficier de l'opération chirurgicale.

A cette occasion, le ministre Ndikumana a salué ce nouvel appui chinois au profit des patients burundais souffrant de la cataracte. Cet acte, a-t-il précisé, constitue "la preuve de la grandeur de la coopération entre le Burundi et la Chine, et de la sincérité de l'amitié, depuis plus d'un demi-siècle, entre les peuples chinois et burundais".

L'établissement des relations diplomatiques entre le Burundi et la Chine datent en effet du 21 décembre 1963, a-t-il rappelé. L'appui chinois au Burundi en matière sanitaire revêt un caractère multiforme, a-t-il affirmé en citant notamment à son actif la construction de l'hôpital général de Mpanda en province de Bubanza (ouest), l'octroie annuelle des bourses de stages en Chine en faveur du personnel médical burundais ainsi que des appuis divers en matériel médical.

Auparavant, l'ambassadeur de Chine au Burundi, Li Changlin, a souligné que cet appui du gouvernement chinois en faveur de patients burundais atteintes de cataracte, s'inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre des recommandations du sommet du "Forum de Coopération Chine-Afrique" tenu en décembre 2015 en Afrique du Sud.

Dans ce cadre, a-t-il expliqué, la Chine a appuyé des actions contre la cataracte dans divers pays africains dont le Burundi.

L'ambassadeur chinois a ajouté qu'au terme des opérations chirurgicales prévues pour cette 2ème phase de la campagne pour les patients burundais atteints de cataracte, le gouvernement chinois a prévu d'offrir à l'HPRC des équipements sanitaires, des médicaments et autres consommables en matière de santé.

A l'occasion du 25ème anniversaire marquant l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et le Burundi (1963-2018), le gouvernement chinois compte renforcer dans les domaines "touchant l'intérêt social", a dit l'ambassadeur Li en citant notamment l'agriculture, la santé, l'éducation et les infrastructures.

Pour sa part, le directeur général adjoint de la Commission de Santé et de Planification Familiale de la province chinoise de Qinghai, Wang Hu, venu au Burundi pour la circonstance, a souligné que cet appui chinois contre la cataracte au Burundi, vise en définitive, au renforcement des "capacités locales" dans le traitement de cette maladie.

010020070770000000000000011100001372519821