french.xinhuanet.com
 

La Chine a un "rôle essentiel" à jouer dans la résolution de la crise coréenne (INTERVIEW)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2018-04-24 à 17:47

BRUXELLES, 24 avril (Xinhua) -- La République populaire démocratique de Corée (RPDC) a annoncé samedi dernier la fin de ses essais nucléaires et de ses tests de missiles intercontinentaux. Une annonce qui préfigure une dénucléarisation de la péninsule et un processus de paix au cours duquel la Chine jouera un "rôle essentiel", selon deux experts de l'International Crisis Group (ICG), une ONG basé à Bruxelles.

Michael Kovrig, conseiller principal pour l'Asie du Nord-Est, estime dans une interview accordée à Xinhua que la Chine a un rôle essentiel à jouer dans la gestion et la résolution des tensions dans la péninsule coréenne.

Il a déclaré que la Chine peut favoriser le dialogue avec la RPDC, les Etats-Unis, la République de Corée et d'autres parties prenantes régionales afin d'explorer les moyens de désamorcer la situation.

"Cela pourrait inclure d'accueillir et de participer à des négociations, ou de se joindre à d'autres pays pour offrir des incitations économiques et des garanties de sécurité afin d'encourager la Corée du Nord [RPDC, ndlr] à stopper, et éventuellement à démanteler, ses programmes d'armement", a-t-il dit.

Il a aussi proposé que la Chine engage des discussions de planification d'urgence avec les Etats-Unis et la Corée du Sud pour parvenir à un accord sur ce que ferait chaque pays en cas de crise dans la péninsule coréenne, comme un accident nucléaire, une urgence humanitaire ou un effondrement économique.

Dans la perspective de la rencontre entre les dirigeants de Pyongyang et Séoule le 27 avril, Christopher Green, lui aussi conseiller principal pour la péninsule coréenne à l'International Crisis Group, estime que la situation intérieure en Corée du Sud est particulièrement importante.

"La Corée du Sud organise des élections locales au début du mois de juin, alors la gauche politique cherchera à donner à l'électorat l'impression d'un sommet réussi et à obtenir une grande récompense pour cela dans les bulletins de votes", a-t-il indiqué.

Il estime que la Corée du Sud cherchera également des mesures rhétoriques allant dans le sens d'une coexistence pacifique, accompagnée d'un engagement renouvelé en faveur de la dénucléarisation, afin que les Etats-Unis maintiennent leur participation aux négociations inter-coréennes.

Quant à l'éventuelle rencontre entre le président américain Donald Trump et le dirigeant de la RPDC, Kim Jong Un, M. Green espère que les deux parties "présenteront des propositions attrayantes et accepteront d'établir des discussions de travail pour concrétiser ces propositions de manière échelonnée".

L'International Crisis Group est une ONG multinationale créée en 1995 avec comme mission de prévenir et résoudre les conflits meurtriers grâce à une analyse de la situation sur le terrain et des recommandations indépendantes.

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par email à xinhuanet_french@news.cn

La Chine a un "rôle essentiel" à jouer dans la résolution de la crise coréenne (INTERVIEW)

French.xinhuanet.com | Publié le 2018-04-24 à 17:47

BRUXELLES, 24 avril (Xinhua) -- La République populaire démocratique de Corée (RPDC) a annoncé samedi dernier la fin de ses essais nucléaires et de ses tests de missiles intercontinentaux. Une annonce qui préfigure une dénucléarisation de la péninsule et un processus de paix au cours duquel la Chine jouera un "rôle essentiel", selon deux experts de l'International Crisis Group (ICG), une ONG basé à Bruxelles.

Michael Kovrig, conseiller principal pour l'Asie du Nord-Est, estime dans une interview accordée à Xinhua que la Chine a un rôle essentiel à jouer dans la gestion et la résolution des tensions dans la péninsule coréenne.

Il a déclaré que la Chine peut favoriser le dialogue avec la RPDC, les Etats-Unis, la République de Corée et d'autres parties prenantes régionales afin d'explorer les moyens de désamorcer la situation.

"Cela pourrait inclure d'accueillir et de participer à des négociations, ou de se joindre à d'autres pays pour offrir des incitations économiques et des garanties de sécurité afin d'encourager la Corée du Nord [RPDC, ndlr] à stopper, et éventuellement à démanteler, ses programmes d'armement", a-t-il dit.

Il a aussi proposé que la Chine engage des discussions de planification d'urgence avec les Etats-Unis et la Corée du Sud pour parvenir à un accord sur ce que ferait chaque pays en cas de crise dans la péninsule coréenne, comme un accident nucléaire, une urgence humanitaire ou un effondrement économique.

Dans la perspective de la rencontre entre les dirigeants de Pyongyang et Séoule le 27 avril, Christopher Green, lui aussi conseiller principal pour la péninsule coréenne à l'International Crisis Group, estime que la situation intérieure en Corée du Sud est particulièrement importante.

"La Corée du Sud organise des élections locales au début du mois de juin, alors la gauche politique cherchera à donner à l'électorat l'impression d'un sommet réussi et à obtenir une grande récompense pour cela dans les bulletins de votes", a-t-il indiqué.

Il estime que la Corée du Sud cherchera également des mesures rhétoriques allant dans le sens d'une coexistence pacifique, accompagnée d'un engagement renouvelé en faveur de la dénucléarisation, afin que les Etats-Unis maintiennent leur participation aux négociations inter-coréennes.

Quant à l'éventuelle rencontre entre le président américain Donald Trump et le dirigeant de la RPDC, Kim Jong Un, M. Green espère que les deux parties "présenteront des propositions attrayantes et accepteront d'établir des discussions de travail pour concrétiser ces propositions de manière échelonnée".

L'International Crisis Group est une ONG multinationale créée en 1995 avec comme mission de prévenir et résoudre les conflits meurtriers grâce à une analyse de la situation sur le terrain et des recommandations indépendantes.

010020070770000000000000011101841371337491