french.xinhuanet.com
 

Les ministres chinois et japonais du Commerce s'engagent à renforcer la coopération économique bilatérale

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2018-04-16 à 11:20

TOKYO, 15 avril (Xinhua) -- Les ministres chinois et japonais du Commerce se sont engagés dimanche, lors d'un entretien à Tokyo, à renforcer davantage la coopération économique et commerciale entre leurs deux pays.

Le ministre chinois du Commerce, Zhong Shan, a indiqué que le Parti communiste chinois (PCC) avait décidé lors de son 19ème Congrès national d'établir la Pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère en tant qu'idéologie directrice du parti et de tracer un plan pour transformer la Chine en un grand pays socialiste moderne à tout point de vue.

Le président Xi Jinping a présenté au Forum de Boao pour l'Asie de nouvelles mesures pour élargir la politique de réforme et d'ouverture de la Chine, ce qui offrira certainement de grandes opportunités pour le développement de la coopération économique et commerciale entre la Chine et le Japon, a-t-il ajouté.

M. Zhong a souligné que depuis que les dirigeants des deux pays sont parvenus à d'importants consensus sur l'amélioration et le renforcement des relations bilatérales en novembre dernier, la coopération économique entre les deux pays connaissait un élan.

Les échanges commerciaux entre la Chine et le Japon ont atteint 300 milliards de dollars en 2017, avec des investissements japonais en Chine reprenant un rythme plus rapide et des investissements chinois dans de nouveaux modèles économiques au Japon tels que le commerce en ligne transfrontalier, le paiement mobile et l'économie partagée, tandis que le nombre de touristes de la partie continentale de la Chine au Japon a atteint 7,3 millions, soit une hausse de 15% par rapport à l'année précédente.

Alors que l'année 2018 marque le 40e anniversaire de la politique de réforme et d'ouverture de la Chine et le 40e anniversaire de la signature du Traité de Paix et d'amitié sino-japonais, les deux parties doivent mettre en oeuvre les consensus conclus entre leurs dirigeants et user pleinement du commerce bilatéral et de la coopération économique comme d'un lest et d'un propulseur dans les relations bilatérales, a-t-il noté.

Les deux pays doivent exploiter pleinement les grands potentiels de cette coopération pour un développement de haute qualité, renforcer la coopération pratique dans des domaines clés et promouvoir le développement du commerce bilatéral et des relations économiques avec une meilleure qualité et une efficacité plus élevée.

Le ministre chinois a également présenté six propositions visant à approfondir la coopération bilatérale dans le domaine du commerce et des investissements.

Il faut d'abord mettre activement en oeuvre les importants consensus auxquels leurs dirigeants sont parvenus en matière de coopération sur les marchés tiers dans le cadre de l'initiative "la Ceinture et la Route". M. Zhong a par ailleurs souhaité que l'on déploie des efforts conjoints pour soutenir le système commercial multilatéral avec des actions pratiques et que l'on s'oppose fermement au protectionnisme commercial.

Troisièmement, il a souhaité renforcer la coopération dans les domaines tels que la fabrication haut de gamme et l'innovation. Quatrièmement, a noté le ministre, le Japon est invité à la première édition du Salon international chinois de l'import (CIIE) en novembre prochain à Shanghai. Il a par ailleurs souhaité que les deux parties renforcent leur coopération commerciale en matière de services.

Enfin, sixièmement, M. Zhong a dit vouloir l'accélération des négociations sur l'accord de la zone de libre-échange Chine-Corée du Sud-Japon et la conjugaison des efforts pour parvenir à un accord moderne, global et mutuellement bénéfique sur le Partenariat économique intégral régional (RCEP) de haute qualité le plus vite possible.

Pour sa part, le ministre japonais de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie, Hiroshige Seko, a indiqué que son pays avait salué les nouvelles mesures visant à élargir l'ouverture de la Chine annoncées par le président Xi Jinping à Boao.

Tokyo compte discuter avec Beijing de l'exploitation conjointe de marchés tiers, approfondir la coopération avec la Chine dans les domaines tels que la fabrication haut de gamme et le commerce des services, promouvoir les négociations sur la zone de libre-échange Chine-Japon-Corée du Sud et accomplir des progrès substantiels dans les discussions sur le RCEP avant la fin de l'année, a-t-il précisé.

Le Japon envisage également de préserver activement le système commercial multilatéral, persuadé que le protectionnisme commercial ne bénéficiera à personne, et renforcera sa coopération avec la Chine dans le cadre de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), a-t-il ajouté.

Le gouvernement japonais va activement aider les entreprises nippones à participer au CIIE de Shanghai, leur surface d'exposition devant atteindre 10.000m2, a-t-il conclu.

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par email à xinhuanet_french@news.cn

Les ministres chinois et japonais du Commerce s'engagent à renforcer la coopération économique bilatérale

French.xinhuanet.com | Publié le 2018-04-16 à 11:20

TOKYO, 15 avril (Xinhua) -- Les ministres chinois et japonais du Commerce se sont engagés dimanche, lors d'un entretien à Tokyo, à renforcer davantage la coopération économique et commerciale entre leurs deux pays.

Le ministre chinois du Commerce, Zhong Shan, a indiqué que le Parti communiste chinois (PCC) avait décidé lors de son 19ème Congrès national d'établir la Pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère en tant qu'idéologie directrice du parti et de tracer un plan pour transformer la Chine en un grand pays socialiste moderne à tout point de vue.

Le président Xi Jinping a présenté au Forum de Boao pour l'Asie de nouvelles mesures pour élargir la politique de réforme et d'ouverture de la Chine, ce qui offrira certainement de grandes opportunités pour le développement de la coopération économique et commerciale entre la Chine et le Japon, a-t-il ajouté.

M. Zhong a souligné que depuis que les dirigeants des deux pays sont parvenus à d'importants consensus sur l'amélioration et le renforcement des relations bilatérales en novembre dernier, la coopération économique entre les deux pays connaissait un élan.

Les échanges commerciaux entre la Chine et le Japon ont atteint 300 milliards de dollars en 2017, avec des investissements japonais en Chine reprenant un rythme plus rapide et des investissements chinois dans de nouveaux modèles économiques au Japon tels que le commerce en ligne transfrontalier, le paiement mobile et l'économie partagée, tandis que le nombre de touristes de la partie continentale de la Chine au Japon a atteint 7,3 millions, soit une hausse de 15% par rapport à l'année précédente.

Alors que l'année 2018 marque le 40e anniversaire de la politique de réforme et d'ouverture de la Chine et le 40e anniversaire de la signature du Traité de Paix et d'amitié sino-japonais, les deux parties doivent mettre en oeuvre les consensus conclus entre leurs dirigeants et user pleinement du commerce bilatéral et de la coopération économique comme d'un lest et d'un propulseur dans les relations bilatérales, a-t-il noté.

Les deux pays doivent exploiter pleinement les grands potentiels de cette coopération pour un développement de haute qualité, renforcer la coopération pratique dans des domaines clés et promouvoir le développement du commerce bilatéral et des relations économiques avec une meilleure qualité et une efficacité plus élevée.

Le ministre chinois a également présenté six propositions visant à approfondir la coopération bilatérale dans le domaine du commerce et des investissements.

Il faut d'abord mettre activement en oeuvre les importants consensus auxquels leurs dirigeants sont parvenus en matière de coopération sur les marchés tiers dans le cadre de l'initiative "la Ceinture et la Route". M. Zhong a par ailleurs souhaité que l'on déploie des efforts conjoints pour soutenir le système commercial multilatéral avec des actions pratiques et que l'on s'oppose fermement au protectionnisme commercial.

Troisièmement, il a souhaité renforcer la coopération dans les domaines tels que la fabrication haut de gamme et l'innovation. Quatrièmement, a noté le ministre, le Japon est invité à la première édition du Salon international chinois de l'import (CIIE) en novembre prochain à Shanghai. Il a par ailleurs souhaité que les deux parties renforcent leur coopération commerciale en matière de services.

Enfin, sixièmement, M. Zhong a dit vouloir l'accélération des négociations sur l'accord de la zone de libre-échange Chine-Corée du Sud-Japon et la conjugaison des efforts pour parvenir à un accord moderne, global et mutuellement bénéfique sur le Partenariat économique intégral régional (RCEP) de haute qualité le plus vite possible.

Pour sa part, le ministre japonais de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie, Hiroshige Seko, a indiqué que son pays avait salué les nouvelles mesures visant à élargir l'ouverture de la Chine annoncées par le président Xi Jinping à Boao.

Tokyo compte discuter avec Beijing de l'exploitation conjointe de marchés tiers, approfondir la coopération avec la Chine dans les domaines tels que la fabrication haut de gamme et le commerce des services, promouvoir les négociations sur la zone de libre-échange Chine-Japon-Corée du Sud et accomplir des progrès substantiels dans les discussions sur le RCEP avant la fin de l'année, a-t-il précisé.

Le Japon envisage également de préserver activement le système commercial multilatéral, persuadé que le protectionnisme commercial ne bénéficiera à personne, et renforcera sa coopération avec la Chine dans le cadre de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), a-t-il ajouté.

Le gouvernement japonais va activement aider les entreprises nippones à participer au CIIE de Shanghai, leur surface d'exposition devant atteindre 10.000m2, a-t-il conclu.

010020070770000000000000011101841371146141