France : six gendarmes blessés dans une "embuscade" à Notre-Dame-des-Landes

Publié le 2018-04-12 à 23:00 | french.xinhuanet.com

Taille du Texte
T+ | T-

RSS

Partager


 

 

PARIS, 12 avril (Xinhua) -- Six gendarmes ont été blessés "dans une embuscade" ce jeudi vers 13h30 (heure locale) à l'entrée du site de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique, ouest de la France), selon une information de la chaîne française France Info citant le ministère français de l'Intérieur.

Ils ont été évacués lors d'un "affrontement violent": l'un a été blessé aux jambes, par une bombe agricole, tandis qu'un autre a été blessé également aux jambes par un jet de bouteille d'acide et un troisième a pris un pavé dans le casque, selon France Info, précisant que les trois autres gendarmes ont été blessés plus légèrement.

Occupés depuis 2010 par des militants d'extrême-gauche opposés au projet de construction d'un aéroport à Notre-Dame-des-Landes qui a été abandonné par le gouvernement français il y a deux mois, la Zone à défendre (ZAD) est en cours d'évacuation depuis lundi dernier et ce jeudi, les forces de l'ordre ayant débuté la phase de déblaiement des squats.

"Les gens qui aujourd'hui manifestent et créent du trouble occupent illégalement des territoires publics et privés, ils n'ont aucune raison de le faire, il n'y aura pas d'aéroport [...]. On rétablit l'ordre républicain. L'opération est arrivée à un point où tout ce qui était évacuable est évacué", a déclaré le président français Emmanuel Macron ce jeudi à la mi-journée lors d'une interview sur la chaîne française TF1.

Depuis le début des opérations d'évacuation, une trentaine de gendarmes ont été blessés et 700 occupants restent encore sur le site.

french.xinhuanet.com

France : six gendarmes blessés dans une "embuscade" à Notre-Dame-des-Landes

Publié le 2018-04-12 à 23:00 | french.xinhuanet.com

PARIS, 12 avril (Xinhua) -- Six gendarmes ont été blessés "dans une embuscade" ce jeudi vers 13h30 (heure locale) à l'entrée du site de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique, ouest de la France), selon une information de la chaîne française France Info citant le ministère français de l'Intérieur.

Ils ont été évacués lors d'un "affrontement violent": l'un a été blessé aux jambes, par une bombe agricole, tandis qu'un autre a été blessé également aux jambes par un jet de bouteille d'acide et un troisième a pris un pavé dans le casque, selon France Info, précisant que les trois autres gendarmes ont été blessés plus légèrement.

Occupés depuis 2010 par des militants d'extrême-gauche opposés au projet de construction d'un aéroport à Notre-Dame-des-Landes qui a été abandonné par le gouvernement français il y a deux mois, la Zone à défendre (ZAD) est en cours d'évacuation depuis lundi dernier et ce jeudi, les forces de l'ordre ayant débuté la phase de déblaiement des squats.

"Les gens qui aujourd'hui manifestent et créent du trouble occupent illégalement des territoires publics et privés, ils n'ont aucune raison de le faire, il n'y aura pas d'aéroport [...]. On rétablit l'ordre républicain. L'opération est arrivée à un point où tout ce qui était évacuable est évacué", a déclaré le président français Emmanuel Macron ce jeudi à la mi-journée lors d'une interview sur la chaîne française TF1.

Depuis le début des opérations d'évacuation, une trentaine de gendarmes ont été blessés et 700 occupants restent encore sur le site.

010020070770000000000000011100001371068871