french.xinhuanet.com

Des frappes de la coalition ont tué six civils au Yémen

Publié le 2018-02-15 à 06:00 | french.xinhuanet.com

Taille du Texte
T+ | T-

RSS

Partager


Une semaine d'actualités en images (du 5 au 11 février 2018)

Décès de la chanteuse des Cranberries, Dolores O'Riordan, à Londres

SANAA, 14 février (Xinhua) -- Mercredi, lors de combats menés contre des rebelles chiites houthistes, la coalition conduite par l'Arabie saoudite a tué par erreur six civils, notamment des femmes et des enfants, en procédant à des frappes aériennes sur le Yémen, ont indiqué des responsables locaux de la sécurité et des membres du personnel soignant.

Dans la province centrale de Marib, les responsables ont dit que les frappes de la coalition avaient atteint une maison, vers midi, à Hajlan, tuant deux femmes et deux enfants.

À Hodeidah, la ville portuaire de la mer Rouge, les frappes aériennes ont ciblé une station-service dans le district de Jarrahi, tuant au moins deux femmes et blessant des dizaines de résidents.

L'attaque est la dernière d'une série de frappes aériennes effectuées par les forces de la coalition conduite par l'Arabie saoudite et soutenues par les États-Unis depuis le début de la guerre, au Yémen, il y a trois ans.

Le 22 janvier, une frappe aérienne de la coalition conduite par l'Arabie saoudite a tué les sept membres d'une famille dans la province de Saada, au nord du Yémen, selon les responsables provinciaux de la sécurité.

La coalition conduite par l'Arabie saoudite est intervenue dans le conflit au Yémen pour faire reculer les rebelles houthistes alliés à l'Iran et pour soutenir le président Abd Rabbo Mansour Hadi, reconnu au plan international, et contraint à l'exil par les houthistes.

La guerre a tué plus de 10.000 Yéménites, principalement des civils, a contraint à se déplacer 3 millions de personnes et a déclenché l'une des pires crises humanitaires du monde.

010020070770000000000000011107421369766001