french.xinhuanet.com

Chine : le Guizhou envisage de créer un centre asiatique pour le SKA

Publié le 2018-02-07 à 22:35 | french.xinhuanet.com

Taille du Texte
T+ | T-

RSS

Partager


Une semaine d'actualités en images (du 29 janvier au 4 février 2018)

Décès de la chanteuse des Cranberries, Dolores O'Riordan, à Londres

GUIYANG, 7 février (Xinhua) -- La province du Guizhou, dans le sud-ouest de la Chine, où se trouve le FAST, le plus grand radiotélescope à réflecteur unique au monde, demandera cette année l'autorisation de construire un centre asiatique pour le Square Kilometer Array (SKA, réseau d'un kilomètre carré).

Le réseau est une collection de télescopes et d'instruments travaillant de concert et s'étendant sur une vaste zone. Le SKA est un effort international de 20 pays, parmi lesquels figure la Chine, pour construire le plus grand réseau de radiotélescopes au monde.

L'Australie et l'Afrique du Sud ont déjà commencé à travailler à leurs réseaux.

La construction du SKA devrait commencer cette année avec des observations prévues pour 2020.

Le SKA sera capable de détecter des ondes radioélectriques faibles en provenance de l'espace profond avec une sensibilité environ 50 fois plus élevée que le télescope spatial Hubble. Des radiotélescopes individuels seront liés pour créer une zone totale de collecte d'environ un million de kilomètres carrés.

Le département des sciences et technologies du Guizhou et la Nouvelle Zone de Gui'An souhaitent construire un centre asiatique pour le SKA dans la province, en tirant profit de la prédominance du FAST dans ce secteur.

Le Guizhou, qui compte parmi les régions les moins développées de Chine, est devenu un leader dans les mégadonnées, grâce à un environnement, à un approvisionnement en électricité et à des infrastructures de réseau favorables. Apple et Huawei ont établi d'importants centres de données dans cette province.

"Le SKA générera au moins 1.000 fois plus de données que le FAST", a indiqué Zhi Qijun, chef de la faculté des sciences physiques et électroniques de l'Ecole normale supérieure de Guizhou. "Le SKA constituera un défi logiciel et matériel pour les centres de mégadonnées, car il implique des exigences plus élevées pour la transmission, le stockage et le traitement des données".

Accueillir le centre asiatique pour le SKA pourrait placer le Guizhou en première ligne du secteur des mégadonnées, a ajouté M. Zhi.

010020070770000000000000011199231369570441