french.xinhuanet.com

APEC : un avenir partagé nécessitera les efforts de tous (COMMENTAIRE)

Publié le 2017-11-10 à 19:55 | french.xinhuanet.com

Taille du Texte
T+ | T-

RSS

Partager


Une semaine d'actualités en images (du 30 octobre au 5 novembre 2017)

L'ancien président irakien Jalal Talabani est décédé

DA NANG (Vietnam), 10 novembre (Xinhua) -- La 25e Réunion des dirigeants économiques de la Coopération économique Asie-Pacifique (APEC) se tient ce vendredi et samedi à Da Nang au Vietnam, dédiée toute entière au développement de cette région.

Pour les dirigeants présents, les principales priorités seront de trouver une recette pour une croissance économique régionale et mondiale, d'engendrer un dynamisme nouveau et de favoriser un avenir commun au sein de l'APEC.

La région Asie-Pacifique fait aujourd'hui face à des incertitudes en matière de développement économique, notamment avec des accords de libre-échange multilatéraux menacés d'être ravalés à un rang bilatéral et des mesures restrictives en matière de libre-échange et d'investissements. C'est ainsi que le protectionnisme devient le principal risque pesant sur la croissance régionale au moment où l'économie semble privée de forces motrices majeures.

Cette tendance croissante du protectionnisme commercial peut mettre en danger l'architecture fondamentale de l'APEC en matière de libre-échange, tout comme sa grande ambition d'avoir un développement ouvert, inclusif et intégré dans toute la région. Elle menace aussi l'engagement du bloc envers les Objectifs de Bogor visant à parvenir à la libéralisation du commerce et des investissements entre les 21 membres de l'APEC.

Bien qu'elles aient des besoins et des exigences différents, la plupart des économies de la région se rendent de plus en plus compte qu'aucune ne pourra s'extirper seule d'une conjoncture mondiale assez atone et que le seul moyen d'y parvenir nécessitera les efforts communs de toutes les parties.

Depuis des décennies, le développement économique rapide de l'Asie-Pacifique est souvent attribué, entre autres, à l'intensification du commerce libre et ouvert et des investissement entre les économies de la région, permettant à celles-ci, alors qu'elles ne représentent que 40% de la population mondiale, de contribuer au PIB mondial à hauteur de 60% et aux échanges commerciaux à hauteur de 50%.

Au sein de la région économique la plus dynamique de la planète, les membres de l'APEC pourraient donner l'exemple en faisant des efforts communs et en proposant une méthode commune à des parties variées aux exigences différentes pour améliorer les performances économiques régionales au profit du reste du monde.

Les dirigeants de l'APEC devraient accorder leur priorité à une possible Zone de libre-échange de l'Asie-Pacifique (ZLEAP) en vue de rendre possible une circulation plus libre des investissements et des échanges commerciaux, ainsi qu'une meilleure connectivité entre les membres de l'APEC en vue de consolider la reprise économique dans la région.

Afin de bâtir cette ZLEAP, les économies de l'APEC doivent continuer à faire des efforts pour créer un marché plus libre et plus ouvert pour tous les autres membres et d'autres pays et régions du monde, car le commerce et les investissements constituent un moteur important pour la croissance économique. La réalisation de cet objectif exige également la sagesse et le courage des dirigeants de l'APEC confrontés au besoin d'équilibrer la pression intérieure avec leurs responsabilités régionales et mondiales.

Ce n'est qu'en prenant en compte les intérêts communs de l'Asie-Pacifique que les membres de l'APEC peuvent parvenir au consensus selon lequel l'avenir des uns est lié à celui des autres et qu'ils doivent pour cela assumer la responsabilité de bâtir un avenir meilleur non seulement pour eux, mais aussi pour les les autres membres.

010020070770000000000000011107401367430941