French.xinhuanet.com Edition africaine Edition européenne | English Español En page d'accueil
Chine-Amérique du Nord
Chine-Amérique du Nord
AccueilAmérique du NordChine-Amérique du NordEconomieCulturePhotos

Les États-Unis réduisent le personnel de leur ambassade et mettent en garde les voyageurs à destination de Cuba

French.xinhuanet.com | Publié le 2017-09-30 à 01:55

WASHINGTON, 29 septembre (Xinhua) -- Vendredi, les États-Unis ont ordonné à plus de la moitié des membres de leur personnel de quitter l'ambassade de La Havane et ont mis en garde les voyageurs à destination de Cuba, suite à de mystérieux ''incidents'' qui ont provoqué des problèmes de santé sur des diplomates américains, ont rapporté des médias américains.

L'ambassade des États-Unis à La Havane va rester ouverte mais avec un personnel réduit. Elle ne délivrera aucun visa pendant une durée indéterminée, selon les informations diffusées par les médias américains.

La décision a été prise après que des autorités américaines ont confirmé le mois dernier qu'au moins 21 Américains travaillant à l'ambassade de La Havane avaient souffert d'affaiblissement physique.

Aucun détail sur les préjudices n'a été donné, mais les articles des médias indiquent que les Américains affectés souffraient de graves pertes d'audition et qu'au moins une victime souffrait de ''lésions cérébrales''.

La décision portera un coup aux liens fragiles entre les États-Unis et Cuba. Les anciens rivaux de la guerre froide ont repris leurs relations diplomatiques en juillet 2015 après plus de cinq décennies d'hostilité.

En juillet, le président des États-Unis, Donald Trump a annoncé de nouvelles restrictions concernant les voyages de loisirs de ressortissants américains à Cuba et les contrats d'entreprises américaines avec l'armée cubaine, et a décidé d'annuler ce qu'il a appelé ''l'accord unilatéral'' de son prédécesseur, M. Barack Obama, avec Cuba.

Mardi, le secrétaire d'État américain, Rex Tillerson, a rencontré le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodriguez, pour discuter des incidents. Ce fut la première rencontre au plus haut niveau diplomatique entre les deux pays depuis que M. Trump est devenu président des États-Unis en janvier.

La porte-parole du Département d'État, Heather Nauert, a dit que les deux diplomates avaient eu une discussion ''ferme et franche'' sur les préoccupations des États-Unis concernant leurs employés.

"Le secrétaire a évoqué la gravité de la situation et a souligné les obligations des autorités cubaines : protéger les membres du personnel de l'ambassade et leurs familles conformément à la Convention de Vienne,'' a-t-elle précisé.

Fin mai, les États-Unis ont expulsé deux diplomates américains à cause des incidents. Cuba a déclaré enquêter sur les incidents.

"Cuba n'a jamais permis et ne permettra jamais que le territoire cubain soit utilisé pour mener une quelconque action à l'encontre d'agents diplomatiques accrédités ou de leurs familles,'' a déclaré le ministère cubain des Affaires étrangères dans un communiqué.

Les articles concernés
返回顶部
010020070770000000000000011100001366494621