Le Parlement européen approuve la nouvelle commission spéciale sur la lutte contre le terrorisme

Publié le 2017-09-13 à 03:49 | french.xinhuanet.com

Taille du Texte
T+ | T-

RSS

Partager


 

 

STRASBOURG, 12 septembre (Xinhua) -- La liste des 30 membres de la nouvelle commission spéciale du Parlement européen (PE) sur la lutte contre le terrorisme a été approuvée, mardi, par les eurodéputés réunis en session plénière à Strasbourg. Cette commission, chargée d'évaluer l'ampleur de la menace terroriste et d'identifier les lacunes et dysfonctionnements dans la lutte contre le terrorisme, se réunira pour la première fois jeudi à Strasbourg.

Le mandat de cette commission spéciale, approuvé lors de la session plénière du 6 juillet, couvre essentiellement la façon dont sont mises en œuvre les mesures de gestion des frontières extérieures, les lacunes dans le partage des informations judiciaires, d'application de la loi et de renseignement parmi les États membres ainsi que l'interopérabilité des bases de données européennes de partage de l'information.

Elle est aussi chargée d'évaluer l'impact des lois antiterroristes de l'UE sur les droits fondamentaux, la radicalisation et l'efficacité des programmes de "dé-radicalisation", le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme, y compris les liens avec le crime organisé, ainsi que les meilleures pratiques pour protéger les cibles vulnérables et les infrastructures critiques, comme les aéroports et les gares.

La commission tiendra sa première réunion jeudi à Strasbourg, afin d'élire son président, ses vice-présidents et son/ses rapporteur(s). Son mandat de 12 mois pourrait être prolongé. Elle comporte 10 membres du PPE/ Parti populaire européen (droite), 8 S&D (socialistes), 3 ECR (conservateurs et réformistes européens), 3 ALDE (Alliance des démocrates et libéraux pour l'Europe), 2 GUE/NGL (Gauche unitaire européenne), 2 Verts/Alliance libre européenne, 1 EFDD (Europe de la liberté et de la démocratie directe), 1 ENF (Europe des Nations et des Libertés).

La commission visitera et tiendra des auditions avec les autres institutions de l'UE, l'agence de coopération en matière d'application de la loi Europol, les parlements nationaux et les gouvernements des États membres et des pays tiers, les organismes chargés de l'application de la loi, les services de renseignement, les juges et magistrats ainsi que les organisations de victimes. Elle est chargée de produire un rapport à mi-parcours et un rapport final contenant des constatations factuelles et des recommandations.

En plus des 30 membres titulaires approuvés en séance plénière, la commission disposera également de 30 membres suppléants qui seront nommés par les groupes politiques.

french.xinhuanet.com

Le Parlement européen approuve la nouvelle commission spéciale sur la lutte contre le terrorisme

Publié le 2017-09-13 à 03:49 | french.xinhuanet.com

STRASBOURG, 12 septembre (Xinhua) -- La liste des 30 membres de la nouvelle commission spéciale du Parlement européen (PE) sur la lutte contre le terrorisme a été approuvée, mardi, par les eurodéputés réunis en session plénière à Strasbourg. Cette commission, chargée d'évaluer l'ampleur de la menace terroriste et d'identifier les lacunes et dysfonctionnements dans la lutte contre le terrorisme, se réunira pour la première fois jeudi à Strasbourg.

Le mandat de cette commission spéciale, approuvé lors de la session plénière du 6 juillet, couvre essentiellement la façon dont sont mises en œuvre les mesures de gestion des frontières extérieures, les lacunes dans le partage des informations judiciaires, d'application de la loi et de renseignement parmi les États membres ainsi que l'interopérabilité des bases de données européennes de partage de l'information.

Elle est aussi chargée d'évaluer l'impact des lois antiterroristes de l'UE sur les droits fondamentaux, la radicalisation et l'efficacité des programmes de "dé-radicalisation", le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme, y compris les liens avec le crime organisé, ainsi que les meilleures pratiques pour protéger les cibles vulnérables et les infrastructures critiques, comme les aéroports et les gares.

La commission tiendra sa première réunion jeudi à Strasbourg, afin d'élire son président, ses vice-présidents et son/ses rapporteur(s). Son mandat de 12 mois pourrait être prolongé. Elle comporte 10 membres du PPE/ Parti populaire européen (droite), 8 S&D (socialistes), 3 ECR (conservateurs et réformistes européens), 3 ALDE (Alliance des démocrates et libéraux pour l'Europe), 2 GUE/NGL (Gauche unitaire européenne), 2 Verts/Alliance libre européenne, 1 EFDD (Europe de la liberté et de la démocratie directe), 1 ENF (Europe des Nations et des Libertés).

La commission visitera et tiendra des auditions avec les autres institutions de l'UE, l'agence de coopération en matière d'application de la loi Europol, les parlements nationaux et les gouvernements des États membres et des pays tiers, les organismes chargés de l'application de la loi, les services de renseignement, les juges et magistrats ainsi que les organisations de victimes. Elle est chargée de produire un rapport à mi-parcours et un rapport final contenant des constatations factuelles et des recommandations.

En plus des 30 membres titulaires approuvés en séance plénière, la commission disposera également de 30 membres suppléants qui seront nommés par les groupes politiques.

010020070770000000000000011199231366045551