French.xinhuanet.com | Edition européenne | Edition nord-américaine  
ENGLISH
 
   
 

Mali : neuf enfants soldats prisonniers ont été remis à la mission de l'ONU à Kidal par la CMA (ex-groupe rebelle)

        French.xinhuanet.com | Publié le 2017-08-13 à 01:57

BAMAKO, 12 août (Xinhua) -- La Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA, ex-groupe rebelle) a remis vendredi neuf prisonniers mineurs ou enfants soldats au chef de bureau par intérim de la MINUSMA (mission de l'ONU au Mali) à Kidal, a annoncé samedi la CMA dans un communiqué parvenu à Xinhua.

Ces mineurs, âgés de 15 à 17 ans, sont des soldats du GATIA (ex-groupe rebelle) faits prisonniers par la CMA lors des combats du 26 juillet 2017 à Takalot (nord du Mali), a précisé le texte.

"La CMA rappelle que plusieurs autres prisonniers dont les parents ont été formellement identifiés avaient été également libérés", a poursuivi le communiqué.

La remise des enfants soldats est intervenue au lendemain de la dénonciation par l'ONU de "graves abus des droits de l'homme" et la présence d'enfants soldats dans les rangs des groupes armés qui s'affrontent au nord du Mali où de nombreuses zones échappent au contrôle des forces maliennes et étrangères.

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par email à xinhuanet_french@news.cn
french.xinhuanet.com

Mali : neuf enfants soldats prisonniers ont été remis à la mission de l'ONU à Kidal par la CMA (ex-groupe rebelle)

Publié le 2017-08-13 à 01:57 | french.xinhuanet.com

BAMAKO, 12 août (Xinhua) -- La Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA, ex-groupe rebelle) a remis vendredi neuf prisonniers mineurs ou enfants soldats au chef de bureau par intérim de la MINUSMA (mission de l'ONU au Mali) à Kidal, a annoncé samedi la CMA dans un communiqué parvenu à Xinhua.

Ces mineurs, âgés de 15 à 17 ans, sont des soldats du GATIA (ex-groupe rebelle) faits prisonniers par la CMA lors des combats du 26 juillet 2017 à Takalot (nord du Mali), a précisé le texte.

"La CMA rappelle que plusieurs autres prisonniers dont les parents ont été formellement identifiés avaient été également libérés", a poursuivi le communiqué.

La remise des enfants soldats est intervenue au lendemain de la dénonciation par l'ONU de "graves abus des droits de l'homme" et la présence d'enfants soldats dans les rangs des groupes armés qui s'affrontent au nord du Mali où de nombreuses zones échappent au contrôle des forces maliennes et étrangères.

010020070770000000000000011101841365212151