French.xinhuanet.com | Edition européenne | Edition nord-américaine  
ENGLISH
 
   

Kenya : retour à la normale après les violences post-électorales

French.xinhuanet.com   2017-08-12 22:57:53      

NAIROBI, 12 août (Xinhua) -- Des responsables kényans ont déclaré samedi que la quasi-totalité du pays avait retrouvé le calme après les émeutes qui ont éclaté dans les fiefs de l'opposition à l'annonce des résultats de l'élection présidentielle vendredi soir.

Le ministre de l'Intérieur par intérim, Fred Matiang'i, a indiqué que les forces de sécurité avaient intensifié leur surveillance à travers le pays afin de protéger les civils.

"La situation en matière de sécurité publique s'est améliorée et la vie est redevenue normale malgré quelques incidents sporadiques dans les bidonvilles de Mathare et de Kibera à Nairobi, ainsi que dans certains endroits du district de Kisumu", a-t-il dit lors d'un point de presse à Nairobi.

Des manifestations violentes se sont produites vendredi soir dans des quartiers de la capitale kényane et dans des villes de l'ouest du pays après que la commission électorale indépendante a proclamé la victoire du président sortant Uhuru Kenyatta face à l'opposant Raila Odinga.

La police a dû affronter dans la nuit de vendredi à samedi les émeutiers dans des quartiers de la capitale considérés comme des bastions de l'opposition.

M. Matiang'i a indiqué que des éléments criminels avaient tenté de profiter de la situation en pillant et détruisant des biens, ajoutant que des émeutiers avaient été placés en garde à vue et qu'ils seraient déférés devant le parquet.

Estimant que ce scrutin controversé n'aura pas d'impact significatif sur le climat des affaires au Kenya, le ministre a voulu rassurer l'opinion publique et les partenaires étrangers sur le fait que le pays ne connaissait pas de grave crise post-électorale.

Après l'élection présidentielle de décembre 2007, plus de 1.100 personnes avaient été tuées et 600.000 déplacées au cours de deux mois de violences post-électorales, les pires depuis l'indépendance du pays en 1963.

french.xinhuanet.com

Kenya : retour à la normale après les violences post-électorales

Publié le 2017-08-12 à 22:57 | french.xinhuanet.com

NAIROBI, 12 août (Xinhua) -- Des responsables kényans ont déclaré samedi que la quasi-totalité du pays avait retrouvé le calme après les émeutes qui ont éclaté dans les fiefs de l'opposition à l'annonce des résultats de l'élection présidentielle vendredi soir.

Le ministre de l'Intérieur par intérim, Fred Matiang'i, a indiqué que les forces de sécurité avaient intensifié leur surveillance à travers le pays afin de protéger les civils.

"La situation en matière de sécurité publique s'est améliorée et la vie est redevenue normale malgré quelques incidents sporadiques dans les bidonvilles de Mathare et de Kibera à Nairobi, ainsi que dans certains endroits du district de Kisumu", a-t-il dit lors d'un point de presse à Nairobi.

Des manifestations violentes se sont produites vendredi soir dans des quartiers de la capitale kényane et dans des villes de l'ouest du pays après que la commission électorale indépendante a proclamé la victoire du président sortant Uhuru Kenyatta face à l'opposant Raila Odinga.

La police a dû affronter dans la nuit de vendredi à samedi les émeutiers dans des quartiers de la capitale considérés comme des bastions de l'opposition.

M. Matiang'i a indiqué que des éléments criminels avaient tenté de profiter de la situation en pillant et détruisant des biens, ajoutant que des émeutiers avaient été placés en garde à vue et qu'ils seraient déférés devant le parquet.

Estimant que ce scrutin controversé n'aura pas d'impact significatif sur le climat des affaires au Kenya, le ministre a voulu rassurer l'opinion publique et les partenaires étrangers sur le fait que le pays ne connaissait pas de grave crise post-électorale.

Après l'élection présidentielle de décembre 2007, plus de 1.100 personnes avaient été tuées et 600.000 déplacées au cours de deux mois de violences post-électorales, les pires depuis l'indépendance du pays en 1963.

010020070770000000000000011101841365211221