french.xinhuanet.com

L'industrie de la croisière, nouveau moteur de la croissance économique de la Chine ?

Publié le 2017-08-02 à 15:16 | french.xinhuanet.com

Taille du Texte
T+ | T-

RSS

Partager


Une semaine d'actualités en images (du 24 au 30 juillet 2017)

L'Ethiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus élu directeur général de l'OMS

TIANJIN, 2 août (Xinhua) -- Auparavant, la plupart des Chinois ne voyaient des paquebots de croisière que dans des films étrangers. Maintenant, faire une croisière est devenu de plus en plus populaire parmi les touristes chinois.

Lors des vacances d'été, le tourisme de croisière dans les villes portuaires chinoises, telles que Tianjin ou Shanghai, est entré dans la saison haute.

"Un livre et une tasse de thé à la main, il est très agréable de passer tout l'après-midi sur le pont tout en sentant la brise de mer ", a confié Zhang Tong. Elle a récemment fait une croisière avec ses parents à bord du Ovation of the Seas, un prestigieux paquebot de la compagnie Royal Caribbean International. Avec des divertissements variés, un grand choix de cuisines exotiques et un voyage paisible, elle a eu le coup de foudre pour le tourisme de croisière.

L'industrie de la croisière a été introduite en 2006 en Chine. Ces dernières années, le secteur a été en plein essor. Le nombre de croisiéristes chinois a enregistré un taux de croissance annuel cumulé d'environ 45%. L'année dernière, le pays comptait au total 18 paquebots en service.

Le développement de l'industrie de la croisière a initialement été stimulé par la demande de l'Amérique du Nord, et puis de l'Europe. Actuellement, le marché de la croisière se déplace visiblement vers l'est, en particulier en Chine, où il possède un grand potentiel, a estimé Adam M. Goldstein, ancien président de l'Association internationale des compagnies de croisière (CLIA).

Selon les statistiques de l'Association chinoise de l'industrie des croisières et des yachts (CCYIA), l'année dernière, les principaux ports chinois ont accueilli un nombre croissant de paquebots et de passagers. Le nombre total des touristes chinois voyageant à l'étranger à bord de paquebots de croisière a dépassé les deux millions, et il devrait atteindre 2,6 millions en 2017.

Malgré l'annulation de trajets à destination de la République de Corée à partir des ports chinois depuis mars dernier, le marché chinois gagne tout de même la faveur des sociétés de croisière étrangères. Deux nouveaux paquebots de croisière, le Majestic Princess et le Joy, ont récemment été mis en service en Chine.

Le volume du marché chinois de la croisière pourrait dépasser celui des Etats-Unis pendant les cinq prochaines années, a indiqué Liu Zinan, PDG pour la Chine et l'Asie-Pacifique de la Royal Caribbean International.

La croissance commerciale de cette compagnie a presque doublé chaque année après ses débuts en 2009. En raison du développement rapide du marché chinois, la société envisage de transférer cette année en Chine certaines activités, dont la rénovation et l'approvisionnement, initialement basées à Singapour.

Le tourisme de croisière est considéré comme "l'industrie dorée" de la mer, qui a un fort potentiel et peut normalement stimuler le développement économique du pays accueillant les bateaux.

Avec le développement rapide en Chine du marché de la croisière, des experts espèrent étendre davantage la chaîne industrielle, afin de transformer la prospérité du secteur en nouveau moteur de la croissance économique chinoise.

La construction de paquebots de croisière fait partie du plan "Fabriqué en Chine 2025". En octobre dernier, le premier parc industriel chinois dédié à la croisière a été créé à Shanghai. La Chine envisage de construire son premier paquebot de croisière d'ici 2021.

D'ailleurs, un paquebot de croisière, comme un hôtel cinq étoiles, nécessite chaque jour un grand nombre de sources d'approvisionnement. D'après des initiés, les compagnies de croisière internationales font leurs achats à travers le monde et créent des centres de distribution dans certaines régions. En dépit d'un grand nombre de ports d'attache et d'une forte demande en matière d'approvisionnement en Chine, il n'y a aucun centre de distribution dans le pays.

En vue de transformer rapidement les bonnes performances du secteur de la croisière en moteur de la croissance économique chinoise, le directeur exécutif adjoint de la CCYIA, Zheng Weihang, a proposé d'étendre la chaîne de l'économie de la croisière pour bénéficier à plus d'entreprises et de chercher un développement équilibré entre les tourismes de croisière entrant et sortant du pays.

Parallèlement, comme la plupart des trajets depuis les ports chinois sont courts et ont pour destination le Japon et la République de Corée, les compagnies de croisière doivent diversifier leurs produits afin d'éviter les risques d'instabilité, a ajouté M. Zheng.

(contact du rédacteur : xinhuafr@xinhua.org)

010020070770000000000000011107421364937631