french.xinhuanet.com
 

Le voyage d'une semaine du président Xi élargit le consensus sur la construction d'un meilleur monde (REPORTAGE)

                 French.xinhuanet.com | Publié le 2017-07-09 à 15:32

HAMBOURG (Allemagne), 9 juillet (Xinhua) -- Le logo du 12e sommet du G20 de Hambourg est un noeud plat mêlant six couleurs, tandis que celui de l'an dernier à Hangzhou en Chine représentait un pont en arche. Des conceptions différentes, mais qui semblent transmettre le même message : l'interconnexion.

Le sommet de Hambourg s'est déroulé au moment où l'économie mondiale connaît une embellie depuis la crise financière de 2008, mais les experts ont averti que les bases d'une croissance future demeuraient faibles.

Les violentes manifestations d'altermondialistes, qui ont ébranlé les rues de la ville portuaire allemande, montrent aussi que si cette mondialisation a contribué à générer une prospérité sans précédent sur la planète, une croissance économique mondiale plus inclusive semble désormais être une priorité de plus en plus urgente.

La semaine dernière, que ce soit à Moscou et à Berlin lors de visites d'Etat ou à Hambourg pour le sommet du G20, le président chinois Xi Jinping a démontré la détermination de son pays à se joindre au reste du monde pour construire un monde meilleur pour tous.

FORGER DES PARTENARIATS PLUS FORTS

A Moscou, M. Xi a décrit les relations entre la Chine et la Russie comme "les meilleures dans l'histoire". Il a également convenu avec son homologue russe, Vladimir Poutine, de continuer à approfondir le partenariat de coordination stratégique et global entre les deux pays.

Les deux présidents ont également décidé d'aligner davantage l'initiative "la Ceinture et la Route" proposée par la Chine avec l'Union économique eurasiatique (UEE) et de faire des liens bilatéraux un point d'ancrage pour la paix et la stabilité dans le monde.

Lors de sa visite en Allemagne, M. Xi a déclaré à la chancelière Angela Merkel que le développement des relations sino-allemandes au fil des décennies était une "success story" qui a apporté des bénéfices réels aux deux peuples.

M. Xi et Mme Merkel ont convenu de renforcer la coopération bilatérale dans le cadre de l'initiative "la Ceinture et la Route" et de garantir un développement constant du partenariat stratégique global que les deux pays ont forgé en 2014 lorsque M. Xi a effectué une visite dans ce pays européen pour la première fois en tant que président chinois.

En vue d'encourager les échanges personnels entre les Chinois et les Allemands, les deux dirigeants ont également assisté à la cérémonie d'inauguration d'un jardin dédié à deux pandas géants au Parc zoologique de Berlin, ainsi qu'à un match de football entre des équipes de football de jeunes Chinois et Allemands.

FAVORISER UN CONSENSUS PLUS LARGE

Malgré son calendrier serré, M. Xi a rencontré les dirigeants de six autres pays en marge du sommet du G20.

Il a fait bon usage de son temps pour exposer les positions de la Chine sur des questions clés et sensibles d'intérêt commun, pour promouvoir la coopération et pour bâtir des consensus plus larges sur les grandes affaires régionales et mondiales.

En rencontrant samedi le président américain Donald Trump, M. Xi a déclaré que des relations bilatérales plus solides étaient bonnes pour la stabilité d'un monde complexe.

Il a ajouté que les deux parties devraient se respecter et oeuvrer au développement solide de leurs relations bilatérales, décrites souvent comme les liens les plus importants au monde.

Depuis l'entrée en fonction de M. Trump en janvier dernier, les dirigeants des deux plus importantes économies du monde ont maintenu des échanges fréquents. En avril, ils ont obtenu des résultats fructueux lors de leur rencontre à Mar-a-Lago en Floride (sud-est des Etats-Unis).

A Hambourg, les deux dirigeants ont discuté de coopération commerciale et militaire. Selon Xi Jinping, la marine chinoise se joindra l'an prochain aux exercices militaires menés par les Etats-Unis sur leur côte Pacifique.

Ils ont également échangé leurs points de vue sur les points chauds internationaux tels que le problème nucléaire dans la péninsule coréenne et ont convenu de poursuivre leurs échanges et leur coordination sur cette question.

Le président chinois a également réaffirmé l'opposition de la Chine au déploiement par les Etats-Unis du bouclier antimissile THAAD (Terminal High Altitude Area Defense) en Corée du Sud.

Lors de sa rencontre avec le président sud-coréen Moon Jae-in, M. Xi a exhorté Séoul à prendre en compte les principales préoccupations de la Chine et à lever les obstacles dans les relations bilatérales, en se référant à la décision de l'ancien gouvernement sud-coréen de permettre le déploiement du système THAAD dans le pays.

Il a par ailleurs déclaré qu'il soutenait les efforts du nouveau gouvernement sud-coréen visant à relancer le dialogue et les contacts avec la République populaire démocratique de Corée (RPDC). Beijing s'engage à dénucléariser la péninsule coréenne et à régler ce problème par le dialogue et la consultation, a ajouté M. Xi.

FORMER UNE ECONOMIE MONDIALE PLUS INCLUSIVE

Dans son discours prononcé lors du sommet du G20 à Hambourg, le président chinois a demandé aux autres économies membres de continuer à mettre en oeuvre les accords conclus à Hangzhou l'année dernière.

Il a noté que d'autres mesures sont nécessaires, alors que "l'économie mondiale est toujours en proie à des problèmes profonds et fait face à de nombreuses incertitudes et facteurs déstabilisants".

Pour bâtir une économie mondiale plus ouverte et avoir une croissance plus inclusive, M. Xi a fait une série de propositions.

Il a ainsi suggéré que le groupe des économies majeures soutienne la nature multilatérale du commerce et continue de prôner l'ouverture et les bénéfices mutuels, afin d'accroître la taille du "gâteau" de l'économie mondiale.

M. Xi a appelé toutes les parties à favoriser de nouvelles sources de croissance, en ajoutant qu'il était persuadé que promouvoir l'innovation et aborder la question de développement faisaient partie des réponses.

En ce qui concerne l'intégration, le président chinois a déclaré que les membres du G20 devaient promouvoir la synergie entre les politiques économiques et sociales, aborder la question des écarts entre pays dans le domaine de la modernisation de l'industrie et celle de l'amélioration des connaissances et des compétences, et assurer une répartition plus équitable des revenus.

Il a exhorté les membres du G20 à intensifier leurs efforts pour soutenir le développement de l'Afrique et à mettre en oeuvre l'accord conclu lors du sommet de Hangzhou sur l'industrialisation de l'Afrique et des pays les moins avancés.

Le président chinois a également souligné la nécessité d'améliorer la gouvernance économique mondiale. Il a exhorté les membres du G20 à renforcer la coordination de leurs politiques macroéconomiques et à prévenir les risques sur les marchés financiers.

"Ceux qui travaillent seuls ajoutent, ceux qui travaillent ensemble se multiplient", a indiqué le président Xi, en citant un proverbe allemand.

"Dans cet esprit, travaillons ensemble à la promotion d'une croissance interconnectée au profit d'une prospérité partagée et à la construction d'une communauté internationale avec un avenir partagé", a ajouté le président chinois.

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par email à xinhuanet_french@news.cn
分享
Hong Kong : des soldats du porte-avions Liaoning visitent une maison de retraite
Hong Kong : des soldats du porte-avions Liaoning visitent une maison de retraite
Xi et Trump discutent des liens bilatéraux et des points chauds dans le monde 
en marge du G20
Xi et Trump discutent des liens bilatéraux et des points chauds dans le monde en marge du G20
Arrivée du porte-avions Liaoning à Hong Kong
Arrivée du porte-avions Liaoning à Hong Kong
La Chine commémore le 80e anniversaire du début de la guerre nationale contre l'agression 
japonaise
La Chine commémore le 80e anniversaire du début de la guerre nationale contre l'agression japonaise
La Chine veut s'associer à la Corée du Sud pour que les liens bilatéraux 
retrouvent la voie d'un développement satisfaisant
La Chine veut s'associer à la Corée du Sud pour que les liens bilatéraux retrouvent la voie d'un développement satisfaisant
La Chine exhorte l'Inde à corriger ses erreurs en retirant ses troupes frontalières
La Chine exhorte l'Inde à corriger ses erreurs en retirant ses troupes frontalières
Le président chinois arrive à Moscou pour une visite d'Etat en Russie
Le président chinois arrive à Moscou pour une visite d'Etat en Russie
Chine : une formation avec un porte-avions effectue un entraînement transrégional
Chine : une formation avec un porte-avions effectue un entraînement transrégional
Retour en haut de la page

Le voyage d'une semaine du président Xi élargit le consensus sur la construction d'un meilleur monde (REPORTAGE)

French.xinhuanet.com | Publié le 2017-07-09 à 15:32

HAMBOURG (Allemagne), 9 juillet (Xinhua) -- Le logo du 12e sommet du G20 de Hambourg est un noeud plat mêlant six couleurs, tandis que celui de l'an dernier à Hangzhou en Chine représentait un pont en arche. Des conceptions différentes, mais qui semblent transmettre le même message : l'interconnexion.

Le sommet de Hambourg s'est déroulé au moment où l'économie mondiale connaît une embellie depuis la crise financière de 2008, mais les experts ont averti que les bases d'une croissance future demeuraient faibles.

Les violentes manifestations d'altermondialistes, qui ont ébranlé les rues de la ville portuaire allemande, montrent aussi que si cette mondialisation a contribué à générer une prospérité sans précédent sur la planète, une croissance économique mondiale plus inclusive semble désormais être une priorité de plus en plus urgente.

La semaine dernière, que ce soit à Moscou et à Berlin lors de visites d'Etat ou à Hambourg pour le sommet du G20, le président chinois Xi Jinping a démontré la détermination de son pays à se joindre au reste du monde pour construire un monde meilleur pour tous.

FORGER DES PARTENARIATS PLUS FORTS

A Moscou, M. Xi a décrit les relations entre la Chine et la Russie comme "les meilleures dans l'histoire". Il a également convenu avec son homologue russe, Vladimir Poutine, de continuer à approfondir le partenariat de coordination stratégique et global entre les deux pays.

Les deux présidents ont également décidé d'aligner davantage l'initiative "la Ceinture et la Route" proposée par la Chine avec l'Union économique eurasiatique (UEE) et de faire des liens bilatéraux un point d'ancrage pour la paix et la stabilité dans le monde.

Lors de sa visite en Allemagne, M. Xi a déclaré à la chancelière Angela Merkel que le développement des relations sino-allemandes au fil des décennies était une "success story" qui a apporté des bénéfices réels aux deux peuples.

M. Xi et Mme Merkel ont convenu de renforcer la coopération bilatérale dans le cadre de l'initiative "la Ceinture et la Route" et de garantir un développement constant du partenariat stratégique global que les deux pays ont forgé en 2014 lorsque M. Xi a effectué une visite dans ce pays européen pour la première fois en tant que président chinois.

En vue d'encourager les échanges personnels entre les Chinois et les Allemands, les deux dirigeants ont également assisté à la cérémonie d'inauguration d'un jardin dédié à deux pandas géants au Parc zoologique de Berlin, ainsi qu'à un match de football entre des équipes de football de jeunes Chinois et Allemands.

FAVORISER UN CONSENSUS PLUS LARGE

Malgré son calendrier serré, M. Xi a rencontré les dirigeants de six autres pays en marge du sommet du G20.

Il a fait bon usage de son temps pour exposer les positions de la Chine sur des questions clés et sensibles d'intérêt commun, pour promouvoir la coopération et pour bâtir des consensus plus larges sur les grandes affaires régionales et mondiales.

En rencontrant samedi le président américain Donald Trump, M. Xi a déclaré que des relations bilatérales plus solides étaient bonnes pour la stabilité d'un monde complexe.

Il a ajouté que les deux parties devraient se respecter et oeuvrer au développement solide de leurs relations bilatérales, décrites souvent comme les liens les plus importants au monde.

Depuis l'entrée en fonction de M. Trump en janvier dernier, les dirigeants des deux plus importantes économies du monde ont maintenu des échanges fréquents. En avril, ils ont obtenu des résultats fructueux lors de leur rencontre à Mar-a-Lago en Floride (sud-est des Etats-Unis).

A Hambourg, les deux dirigeants ont discuté de coopération commerciale et militaire. Selon Xi Jinping, la marine chinoise se joindra l'an prochain aux exercices militaires menés par les Etats-Unis sur leur côte Pacifique.

Ils ont également échangé leurs points de vue sur les points chauds internationaux tels que le problème nucléaire dans la péninsule coréenne et ont convenu de poursuivre leurs échanges et leur coordination sur cette question.

Le président chinois a également réaffirmé l'opposition de la Chine au déploiement par les Etats-Unis du bouclier antimissile THAAD (Terminal High Altitude Area Defense) en Corée du Sud.

Lors de sa rencontre avec le président sud-coréen Moon Jae-in, M. Xi a exhorté Séoul à prendre en compte les principales préoccupations de la Chine et à lever les obstacles dans les relations bilatérales, en se référant à la décision de l'ancien gouvernement sud-coréen de permettre le déploiement du système THAAD dans le pays.

Il a par ailleurs déclaré qu'il soutenait les efforts du nouveau gouvernement sud-coréen visant à relancer le dialogue et les contacts avec la République populaire démocratique de Corée (RPDC). Beijing s'engage à dénucléariser la péninsule coréenne et à régler ce problème par le dialogue et la consultation, a ajouté M. Xi.

FORMER UNE ECONOMIE MONDIALE PLUS INCLUSIVE

Dans son discours prononcé lors du sommet du G20 à Hambourg, le président chinois a demandé aux autres économies membres de continuer à mettre en oeuvre les accords conclus à Hangzhou l'année dernière.

Il a noté que d'autres mesures sont nécessaires, alors que "l'économie mondiale est toujours en proie à des problèmes profonds et fait face à de nombreuses incertitudes et facteurs déstabilisants".

Pour bâtir une économie mondiale plus ouverte et avoir une croissance plus inclusive, M. Xi a fait une série de propositions.

Il a ainsi suggéré que le groupe des économies majeures soutienne la nature multilatérale du commerce et continue de prôner l'ouverture et les bénéfices mutuels, afin d'accroître la taille du "gâteau" de l'économie mondiale.

M. Xi a appelé toutes les parties à favoriser de nouvelles sources de croissance, en ajoutant qu'il était persuadé que promouvoir l'innovation et aborder la question de développement faisaient partie des réponses.

En ce qui concerne l'intégration, le président chinois a déclaré que les membres du G20 devaient promouvoir la synergie entre les politiques économiques et sociales, aborder la question des écarts entre pays dans le domaine de la modernisation de l'industrie et celle de l'amélioration des connaissances et des compétences, et assurer une répartition plus équitable des revenus.

Il a exhorté les membres du G20 à intensifier leurs efforts pour soutenir le développement de l'Afrique et à mettre en oeuvre l'accord conclu lors du sommet de Hangzhou sur l'industrialisation de l'Afrique et des pays les moins avancés.

Le président chinois a également souligné la nécessité d'améliorer la gouvernance économique mondiale. Il a exhorté les membres du G20 à renforcer la coordination de leurs politiques macroéconomiques et à prévenir les risques sur les marchés financiers.

"Ceux qui travaillent seuls ajoutent, ceux qui travaillent ensemble se multiplient", a indiqué le président Xi, en citant un proverbe allemand.

"Dans cet esprit, travaillons ensemble à la promotion d'une croissance interconnectée au profit d'une prospérité partagée et à la construction d'une communauté internationale avec un avenir partagé", a ajouté le président chinois.

On recommande | Plus de photos

010020070770000000000000011101841364298601