french.xinhuanet.com
 

Le lancement du premier vaisseau cargo renforce le rêve spatial de la Chine

                 French.xinhuanet.com | Publié le 2017-04-20 à 22:21


(Xinhua/Ju Zhenhua)

WENCHANG, Hainan, 20 avril (Xinhua) -- La Chine a lancé jeudi son premier vaisseau cargo, Tianzhou-1, une étape cruciale pour la construction par le pays d'une station spatiale aux alentours de 2022.

Transporté par une fusée porteuse Longue Marche-7 Y2, Tianzhou-1 a été lancé jeudi soir depuis le Centre de lancement spatial de Wenchang, dans la province chinoise de Hainan (sud).

Dans l'espace, le vaisseau cargo s'amarrera au laboratoire spatial Tiangong-2 en orbite et effectuera un ravitaillement de combustible et d'autres approvisionnements. Il mènera également des expériences spatiales avant son retour sur Terre.

La Chine vise à construire une station spatiale permanente, qui devrait fonctionner en orbite durant au moins dix ans. Le vaisseau cargo est important, car il sert de navette aidant à maintenir la station spatiale.

Sans système de transport de cargo, la station arriverait à court d'électricité, et ses besoins fondamentaux ne pourraient être satisfaits, provoquant sa retombée précoce sur Terre.

En cas de succès de la mission Tianzhou-1, la Chine deviendra le troisième pays, après la Russie et les Etats-Unis, à maîtriser la technique de ravitaillement dans l'espace.

"La mission Tianzhou-1 comprend des percées dans le ravitaillement en orbite et d'autres technologies clés nécessaires à la construction d'une station spatiale, jetant les bases pour les opérations d'une station spatiale dans le futur", a indiqué Bai Mingsheng, concepteur en chef du vaisseau cargo.

Le vaisseau mesure 10,6 mètres de long et possède un diamètre allant jusqu'à 3,35 mètres. Son poids maximal au décollage est de 13,5 tonnes, ce qui lui permet de transporter plus de six tonnes de cargo.

Tianzhou-1 est plus grand et plus lourd que Tiangong-2, qui mesure 10,4 mètres de long, possède un diamètre atteignant 3,35 mètres et pèse 8,6 tonnes.

M. Bai a indiqué que les approvisionnements transportés par le vaisseau cargo pesaient presque autant que ce dernier, dépassant la capacité de charge des vaisseaux cargos russes actuellement en service.

Tianzhou-1 s'amarrera à trois reprises à Tiangong-2, a révélé M. Bai. Après le premier amarrage, les ingénieurs aérospatiaux testeront la capacité du vaisseau cargo à contrôler les deux vaisseaux.

Le deuxième amarrage sera mené depuis une direction différente, afin de tester la capacité du vaisseau cargo à s'amarrer à la station spatiale en provenance de directions différentes.

Lors du troisième amarrage, Tianzhou-1 utilisera des technologies d'amarrage rapide. Auparavant, l'amarrage entre des appareils chinois prenait environ deux jours, alors que la procédure rapide durera six heures, selon M. Bai.

Le ravitaillement est mené durant l'amarrage. Ce processus dans l'espace est bien plus complexe que le ravitaillement de véhicules sur Terre.

La procédure de ravitaillement sera réalisée en 29 étapes et durera plusieurs jours à chaque reprise.

Tianzhou-1 permettra à trois astronautes de rester dans la future station spatiale durant 180 jours.

Dans sa première phase, la station sera composée de trois modules : le module noyau, le module d'expériences I et le module d'expériences II. Chaque module pèsera plus de 20 tonnes. Ils formeront ensemble une structure sous forme de T. Le module noyau se trouvera au centre, et les modules d'expériences se placeront de chaque côté.

La fusée porteuse Longue Marche-7 Y2 est une fusée de taille moyenne fonctionnant à l'oxygène liquide, un carburant respectueux de l'environnement, a expliqué Wang Ya, technicien du centre de lancement de Wenchang.

Le premier lancement de ce type de fusée a eu lieu en juin 2016, et le modèle Y2 a été spécialement modifié pour Tianzhou-1, a ajouté M. Wang.

   1 2 3 4 5 6   

 
分享
Chine : culture aborigène à Taiwan
Chine : culture aborigène à Taiwan
Royaume-Uni : Championnat mondial de snooker 2017 à Sheffield
Royaume-Uni : Championnat mondial de snooker 2017 à Sheffield
Plus d'un million de touristes durant le premier trimestre à Dunhuang
Plus d'un million de touristes durant le premier trimestre à Dunhuang
Nouvelles photos de Sun Yi
Nouvelles photos de Sun Yi
Chine : paysage de Baiyangdian dans la Nouvelle Zone de Xiongan
Chine : paysage de Baiyangdian dans la Nouvelle Zone de Xiongan
Chine: paysages pittoresques des champs en terrasses du Guizhou
Chine: paysages pittoresques des champs en terrasses du Guizhou
Egypte : célébrations de Cham el-Nessim
Egypte : célébrations de Cham el-Nessim
Nouvelles photos de Kan Qingzi
Nouvelles photos de Kan Qingzi
Retour en haut de la page

Le lancement du premier vaisseau cargo renforce le rêve spatial de la Chine

French.xinhuanet.com | Publié le 2017-04-20 à 22:21


(Xinhua/Ju Zhenhua)

WENCHANG, Hainan, 20 avril (Xinhua) -- La Chine a lancé jeudi son premier vaisseau cargo, Tianzhou-1, une étape cruciale pour la construction par le pays d'une station spatiale aux alentours de 2022.

Transporté par une fusée porteuse Longue Marche-7 Y2, Tianzhou-1 a été lancé jeudi soir depuis le Centre de lancement spatial de Wenchang, dans la province chinoise de Hainan (sud).

Dans l'espace, le vaisseau cargo s'amarrera au laboratoire spatial Tiangong-2 en orbite et effectuera un ravitaillement de combustible et d'autres approvisionnements. Il mènera également des expériences spatiales avant son retour sur Terre.

La Chine vise à construire une station spatiale permanente, qui devrait fonctionner en orbite durant au moins dix ans. Le vaisseau cargo est important, car il sert de navette aidant à maintenir la station spatiale.

Sans système de transport de cargo, la station arriverait à court d'électricité, et ses besoins fondamentaux ne pourraient être satisfaits, provoquant sa retombée précoce sur Terre.

En cas de succès de la mission Tianzhou-1, la Chine deviendra le troisième pays, après la Russie et les Etats-Unis, à maîtriser la technique de ravitaillement dans l'espace.

"La mission Tianzhou-1 comprend des percées dans le ravitaillement en orbite et d'autres technologies clés nécessaires à la construction d'une station spatiale, jetant les bases pour les opérations d'une station spatiale dans le futur", a indiqué Bai Mingsheng, concepteur en chef du vaisseau cargo.

Le vaisseau mesure 10,6 mètres de long et possède un diamètre allant jusqu'à 3,35 mètres. Son poids maximal au décollage est de 13,5 tonnes, ce qui lui permet de transporter plus de six tonnes de cargo.

Tianzhou-1 est plus grand et plus lourd que Tiangong-2, qui mesure 10,4 mètres de long, possède un diamètre atteignant 3,35 mètres et pèse 8,6 tonnes.

M. Bai a indiqué que les approvisionnements transportés par le vaisseau cargo pesaient presque autant que ce dernier, dépassant la capacité de charge des vaisseaux cargos russes actuellement en service.

Tianzhou-1 s'amarrera à trois reprises à Tiangong-2, a révélé M. Bai. Après le premier amarrage, les ingénieurs aérospatiaux testeront la capacité du vaisseau cargo à contrôler les deux vaisseaux.

Le deuxième amarrage sera mené depuis une direction différente, afin de tester la capacité du vaisseau cargo à s'amarrer à la station spatiale en provenance de directions différentes.

Lors du troisième amarrage, Tianzhou-1 utilisera des technologies d'amarrage rapide. Auparavant, l'amarrage entre des appareils chinois prenait environ deux jours, alors que la procédure rapide durera six heures, selon M. Bai.

Le ravitaillement est mené durant l'amarrage. Ce processus dans l'espace est bien plus complexe que le ravitaillement de véhicules sur Terre.

La procédure de ravitaillement sera réalisée en 29 étapes et durera plusieurs jours à chaque reprise.

Tianzhou-1 permettra à trois astronautes de rester dans la future station spatiale durant 180 jours.

Dans sa première phase, la station sera composée de trois modules : le module noyau, le module d'expériences I et le module d'expériences II. Chaque module pèsera plus de 20 tonnes. Ils formeront ensemble une structure sous forme de T. Le module noyau se trouvera au centre, et les modules d'expériences se placeront de chaque côté.

La fusée porteuse Longue Marche-7 Y2 est une fusée de taille moyenne fonctionnant à l'oxygène liquide, un carburant respectueux de l'environnement, a expliqué Wang Ya, technicien du centre de lancement de Wenchang.

Le premier lancement de ce type de fusée a eu lieu en juin 2016, et le modèle Y2 a été spécialement modifié pour Tianzhou-1, a ajouté M. Wang.

   1 2 3 4 5 6   

On recommande | Plus de photos

010020070770000000000000011107421362241761