(VOIX DE XINHUA) Meurtre d'un Chinois en France : garantir la sécurité de ses habitants doit être l'une des priorités du pays

Publié le 2016-08-22 à 17:54 | french.xinhuanet.com

Taille du Texte
T+ | T-

RSS

Partager


 

 

Par Huang Han

BEIJING, 22 août (Xinhua) -- Des centaines de personnes d'origine chinoise se sont rassemblées dimanche à Aubervilliers, une commune française située dans la banlieue nord-est de Paris, pour protester contre la violence qui cible les Asiatiques, notamment les habitants d'origine chinoise, après l'agression mortelle d'un Chinois dans une rue d'Aubervilliers.

Zhang Chaolin, un homme de 49 ans et père de deux enfants, a succombé à ses blessures le 12 août, cinq jours après avoir été violemment agressé dans une rue de cette ville du département de Seine-Saint-Denis.

Ces dernières années, les agressions de personnes d'origine asiatique se sont multipliées en région parisienne.

A Aubervilliers, sur les sept premiers mois de l'année, les services de police ont recensé 105 vols avec violence visant des Chinois ou des personnes d'origine chinoise, sur un total de 666 vols avec violence dans la commune, contre 35 sur 466 au cours de la même période l'année précédente, selon la préfecture.

Cette ville de 80.000 habitants est plus touchée en raison du grand nombre d'habitants d'origine chinoise qu'elle abrite : entre 3.000 et 4.000. Mais elle n'est pas la seule.

"Les habitants d'origine chinoise d'Aubervilliers, mais aussi de Paris, de La Courneuve et de Pantin, sont les victimes quotidiennes de vols de plus en plus violents", a déploré le comité de soutien à la famille Zhang.

Protéger la sécurité de ses habitants, quelles que soient leurs origines, est une responsabilité importante d'un pays. La France, principalement la région parisienne, compte actuellement un grand nombre de personnes d'origine chinoise actives dans les secteurs de la maroquinerie, de la restauration, du textile, etc. et qui contribuent à l'économie hexagonale et à la création d'emplois.

Outre les Chinois résidant en France, de plus en plus de touristes venus de Chine, réputés avoir d'importantes sommes en liquide sur eux, se sont également plaints de problèmes de sécurité en région parisienne ces dernières années.

Selon l'Organisation mondiale du tourisme (OMT), la France est la deuxième destination des Chinois en dehors de l'Asie derrière les Etats-Unis. "La fréquentation des touristes chinois a explosé en 2015 avec une hausse inédite de 49%, atteignant 1,2 million d'arrivées à Paris Ile-de-France, dépassant ainsi pour la première fois le million de visiteurs", a indiqué le comité régional du tourisme d'Ile-de-France dans un communiqué.

Cependant, à cause du nombre croissant de cas de vol visant les Asiatiques, notamment les Chinois, et d'un risque accru d'attentats terroristes dans le pays, l'Hexagone fait petit à petit peur aux touristes chinois.

Selon des enquêtes réalisées après les attentats de novembre 2015 auprès des agences de voyage chinoises par Atout France, l'agence en charge du tourisme pour l'ensemble du pays, les demandes de visa pour la France faites par les Chinois ont reculé de plus de 30% au premier trimestre 2016.

Dans le but d'améliorer la situation sécuritaire en région parisienne et dans tout le pays, il est impératif que la France prenne des mesures pour lutter contre le terrorisme et renforce ses mesures de sécurité pour diminuer les risques de vol et d'agression.

Lire aussi:

>>> France : des habitants d'origine chinoise se rassemblent pour protester contre la violence

PARIS, 15 août (Xinhua) -- Des centaines d'habitants d'origine chinoise se sont rassemblés dimanche devant la mairie d'Aubervilliers, une commune française située dans la banlieue de Paris au nord-est, pour protester contre la violence qui cible les Asiatiques, ont rapporté lundi des médias français.

french.xinhuanet.com

(VOIX DE XINHUA) Meurtre d'un Chinois en France : garantir la sécurité de ses habitants doit être l'une des priorités du pays

Publié le 2016-08-22 à 17:54 | french.xinhuanet.com

Par Huang Han

BEIJING, 22 août (Xinhua) -- Des centaines de personnes d'origine chinoise se sont rassemblées dimanche à Aubervilliers, une commune française située dans la banlieue nord-est de Paris, pour protester contre la violence qui cible les Asiatiques, notamment les habitants d'origine chinoise, après l'agression mortelle d'un Chinois dans une rue d'Aubervilliers.

Zhang Chaolin, un homme de 49 ans et père de deux enfants, a succombé à ses blessures le 12 août, cinq jours après avoir été violemment agressé dans une rue de cette ville du département de Seine-Saint-Denis.

Ces dernières années, les agressions de personnes d'origine asiatique se sont multipliées en région parisienne.

A Aubervilliers, sur les sept premiers mois de l'année, les services de police ont recensé 105 vols avec violence visant des Chinois ou des personnes d'origine chinoise, sur un total de 666 vols avec violence dans la commune, contre 35 sur 466 au cours de la même période l'année précédente, selon la préfecture.

Cette ville de 80.000 habitants est plus touchée en raison du grand nombre d'habitants d'origine chinoise qu'elle abrite : entre 3.000 et 4.000. Mais elle n'est pas la seule.

"Les habitants d'origine chinoise d'Aubervilliers, mais aussi de Paris, de La Courneuve et de Pantin, sont les victimes quotidiennes de vols de plus en plus violents", a déploré le comité de soutien à la famille Zhang.

Protéger la sécurité de ses habitants, quelles que soient leurs origines, est une responsabilité importante d'un pays. La France, principalement la région parisienne, compte actuellement un grand nombre de personnes d'origine chinoise actives dans les secteurs de la maroquinerie, de la restauration, du textile, etc. et qui contribuent à l'économie hexagonale et à la création d'emplois.

Outre les Chinois résidant en France, de plus en plus de touristes venus de Chine, réputés avoir d'importantes sommes en liquide sur eux, se sont également plaints de problèmes de sécurité en région parisienne ces dernières années.

Selon l'Organisation mondiale du tourisme (OMT), la France est la deuxième destination des Chinois en dehors de l'Asie derrière les Etats-Unis. "La fréquentation des touristes chinois a explosé en 2015 avec une hausse inédite de 49%, atteignant 1,2 million d'arrivées à Paris Ile-de-France, dépassant ainsi pour la première fois le million de visiteurs", a indiqué le comité régional du tourisme d'Ile-de-France dans un communiqué.

Cependant, à cause du nombre croissant de cas de vol visant les Asiatiques, notamment les Chinois, et d'un risque accru d'attentats terroristes dans le pays, l'Hexagone fait petit à petit peur aux touristes chinois.

Selon des enquêtes réalisées après les attentats de novembre 2015 auprès des agences de voyage chinoises par Atout France, l'agence en charge du tourisme pour l'ensemble du pays, les demandes de visa pour la France faites par les Chinois ont reculé de plus de 30% au premier trimestre 2016.

Dans le but d'améliorer la situation sécuritaire en région parisienne et dans tout le pays, il est impératif que la France prenne des mesures pour lutter contre le terrorisme et renforce ses mesures de sécurité pour diminuer les risques de vol et d'agression.

Lire aussi:

>>> France : des habitants d'origine chinoise se rassemblent pour protester contre la violence

PARIS, 15 août (Xinhua) -- Des centaines d'habitants d'origine chinoise se sont rassemblés dimanche devant la mairie d'Aubervilliers, une commune française située dans la banlieue de Paris au nord-est, pour protester contre la violence qui cible les Asiatiques, ont rapporté lundi des médias français.

010020070770000000000000011107421356247191