French.xinhuanet.com | Edition africaine | Edition européenne
 
ENGLISH
 
   

Le processus de paix au Darfour demeure incertain (ONU)

French.xinhuanet.com   2016-01-26 10:37:38      

NEW YORK (Nations Unies) 25 janvier (Xinhua) -- Le processus de paix au Darfour demeure incertain alors que des confrontations militaires ont repris sur le terrain et que d'importants mouvements armés et partis d'opposition continuent de boycotter le dialogue national, a déclaré lundi le secrétaire général adjoint de l'ONU chargé des opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous.

"La reprise du conflit armé dans la région du Djebel Marra, ainsi que des affrontements dans l'ouest et le nord du Darfour, marquent la fin de la brève accalmie observée pendant la période couverte par le rapport", a déclaré M. Ladsous lors d'un compte-rendu devant le Conseil de sécurité sur la situation au Darfour.

Dans le Nord-Darfour, où des villages zaghawas ont été attaqués par des milices les 27 novembre et 3 décembre 2015, la Mission de l'Union africaine et des Nations Unies au Darfour (MINUAD) s'est trouvée sous le feu à deux reprises. Un Casque bleu de la MINUAD a été blessé lors de cet incident, a indiqué M. Ladsous.

Le 9 janvier, la tension est également montée au Darfour oriental lorsque des membres armés de la tribu Beni Halba ont attaqué et pillé les villages massalit de Mouli et Atia, au sud d'El Geneina, suite à la découverte d'un membre de leur tribu mort dans les alentours. Le lendemain, des habitants de Mouli venus manifester contre les attaques à El Geneina sont entrés de force dans des bâtiments gouvernementaux. Six manifestants ont été tués par les forces de l'ordre lors de l'échauffourée. Pendant leurs funérailles le 11 janvier, deux autres Massalit sont morts quand le cortège a été attaqué par des milices.

Malgré l'annonce le 1er janvier de l'extension du cessez-le-feu unilatéral par le Président soudanais Omar el-Béchir dans la région de Djebel Marra, des incidents sont survenus, les bombardements aériens ont repris et les affrontements entre les forces gouvernementales et l'Armée de libération du Soudan/faction Abdul Wahid se sont intensifiés au cours du mois de janvier. Depuis le 15 janvier, on observe également des affrontements entre les forces gouvernementales et des éléments de la faction Abdul Wahid aux Darfour méridional et central, a signalé M. Ladsous.

Il a émis l'espoir que les négociations sur une cessation des hostilités avec la participation de tous les mouvements, y compris celui d'Abdul Wahid, aboutiront à une conclusion positive et permettront de mettre fin aux souffrances de la population.

french.xinhuanet.com

Le processus de paix au Darfour demeure incertain (ONU)

Publié le 2016-01-26 à 10:37 | french.xinhuanet.com

NEW YORK (Nations Unies) 25 janvier (Xinhua) -- Le processus de paix au Darfour demeure incertain alors que des confrontations militaires ont repris sur le terrain et que d'importants mouvements armés et partis d'opposition continuent de boycotter le dialogue national, a déclaré lundi le secrétaire général adjoint de l'ONU chargé des opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous.

"La reprise du conflit armé dans la région du Djebel Marra, ainsi que des affrontements dans l'ouest et le nord du Darfour, marquent la fin de la brève accalmie observée pendant la période couverte par le rapport", a déclaré M. Ladsous lors d'un compte-rendu devant le Conseil de sécurité sur la situation au Darfour.

Dans le Nord-Darfour, où des villages zaghawas ont été attaqués par des milices les 27 novembre et 3 décembre 2015, la Mission de l'Union africaine et des Nations Unies au Darfour (MINUAD) s'est trouvée sous le feu à deux reprises. Un Casque bleu de la MINUAD a été blessé lors de cet incident, a indiqué M. Ladsous.

Le 9 janvier, la tension est également montée au Darfour oriental lorsque des membres armés de la tribu Beni Halba ont attaqué et pillé les villages massalit de Mouli et Atia, au sud d'El Geneina, suite à la découverte d'un membre de leur tribu mort dans les alentours. Le lendemain, des habitants de Mouli venus manifester contre les attaques à El Geneina sont entrés de force dans des bâtiments gouvernementaux. Six manifestants ont été tués par les forces de l'ordre lors de l'échauffourée. Pendant leurs funérailles le 11 janvier, deux autres Massalit sont morts quand le cortège a été attaqué par des milices.

Malgré l'annonce le 1er janvier de l'extension du cessez-le-feu unilatéral par le Président soudanais Omar el-Béchir dans la région de Djebel Marra, des incidents sont survenus, les bombardements aériens ont repris et les affrontements entre les forces gouvernementales et l'Armée de libération du Soudan/faction Abdul Wahid se sont intensifiés au cours du mois de janvier. Depuis le 15 janvier, on observe également des affrontements entre les forces gouvernementales et des éléments de la faction Abdul Wahid aux Darfour méridional et central, a signalé M. Ladsous.

Il a émis l'espoir que les négociations sur une cessation des hostilités avec la participation de tous les mouvements, y compris celui d'Abdul Wahid, aboutiront à une conclusion positive et permettront de mettre fin aux souffrances de la population.

010020070770000000000000011107421350458821